Magazine Cuisine

La Cour des Loges

Par Gourmets&co
La Cour des Loges

La Cour des Loges par Patrick Faus

petitG3 petitG3 petitG3 petitG2 petitG2

petitG3 : cuisine banale

petitG3 petitG3 : cuisine d’un bon niveau

petitG3 petitG3 petitG3 : cuisine intéressante et gourmande

petitG3 petitG3 petitG3 petitG3 : cuisine de haut niveau… à tous les niveaux

petitG3 petitG3 petitG3 petitG3 petitG3 : cuisine exceptionnelle

… on entre dans un autre univers…

Plus qu’un restaurant ou qu’un hôtel, la Cour des Loges est avant tout un lieu. Unique, étonnant, d’une beauté pure à nulle autre pareille. Un lieu du passé mais furieusement de son époque, un lieu qui raconte une histoire : celle du vieux Lyon, de ses traboules et de ses soyeux, d’un enchevêtrement de cours, couloirs, escaliers dans lesquels il était facile de se perdre et de disparaître. Trois maisons réunies lors de grands travaux qui ont duré des années composent la Cour des Loges.

Cour des Loges 3 340x226
Un couloir sombre qui part de la ruelle et qui débouche sur une cour intérieure époustouflante de beauté à la fois rude et précieuse, des escaliers en pierre, des portes basses et des espaces ouverts, des chambres au décor presque baroque ou d’un classicisme exacerbé, tout un style de vie est dans cet hôtel. Point de préciosité mais un chic mesuré, point de serveurs déguisés mais un service parfait d’élégance et de convivialité, point de faux-semblants mais une justesse de ton qui vous charme dès l’arrivée. Le monde extérieur s’arrête et vous entrez dans un autre univers. Chambres cosy, au décor chargé et subtil à la fois dans un équilibre réussi entre un passé omniprésent et une modernité délibérée dans les exigences actuelles. Bar confortable à la superbe collection de whiskies et autres spiritueux en général, un vrai salon fumoir avec cave à cigares, salons publics ou privés confortables et reposants, et la nouvelle brasserie « Le Café – Epicerie » qui propose quelques jolis plats traditionnels dans une ambiance réussie de bistrot lyonnais. Au centre de l’espace, dans la cour intérieure florentine, marbre au sol et verrière au plafond, nappes soyeuses et chandeliers en cristal, le restaurant plonge dans une ambiance italienne du 18ème siècle dont les clients sont les acteurs d’une mise en scène somptueuse.

Cour des Loges 11 241x340
Restaurant Les Loges

Aux commandes, Anthony Bonnet. Un homme jeune (29 ans) issu de la campagne proche avec cette exigence des produits de qualité et des saveurs vraies qui caractérisent cet héritage, surtout dans la région lyonnaise. Un homme de vérité, fidèle au travail bien fait et à ce lieu (il est là depuis six ans), à son équipe et qui sait raison gardée devant le succès, la reconnaissance des clients et les récompenses (* Michelin en 2012). Il travaille une carte courte, ramassée sur l’essentiel en déclinaison de produits : 4 entrées, 4 viandes, 3 poissons, le tout centré sur un produit qui déterminera suivant la préparation, les accompagnements. Un délicat petit pâté en croûte en amuse-bouche pour la rusticité au même titre que ces Escargots du pays du Mont Blanc, quinoa au brebis, champignons braisés au Vin Jaune parfaitement réalisés dans une certaine délicatesse de goûts. Un beau plat bien construit en un hommage de la ville à la campagne. La Queue de bœuf en cannelloni, moelle et truffes, cardamome noire infusée dans un consommé corsé est tout simplement superbe de force et de goût jouant à nouveau sur le rustique et le sophistiqué. Un équilibre qui sied bien au chef et que l’on retrouve dans le puissant Pigeonneau, légumes et essence de champignons.

Cour des Loges 12 340x225
Par contre, la Canette des Dombes en deux services, petits farcis, écrasé de légumes et parfum d’anciennes oliveraies est assez inégale. Un premier service assez mal présenté (trop de viande) servi à peine chaud et la présence d’une purée de potiron discutable. Magnifique deuxième service à l’inverse où la viande est en petits farcis agrémentés d’un jus de cuisson proprement sublime.
Beau plateau de fromages même si le Saint-Marcellin est servi un peu froid et diffuse un goût légèrement trop salé. Beaux desserts dont le Cacao Grand Cru en soufflé et sorbet, croustillant Gianduja.
Carte des vins bien fournie en vins de la région (surtout Côtes-du-Rhône) et plus loin avec quelque 250 références. Service efficace et bien rodé et sommelier de bon conseil. Une cuisine de talent, appliquée, et en parfaite harmonie avec ce lieu d’exception.

Cour des Loges 15 340x225
La Cour des Loges (Lyon)
6, rue du Bœuf
69005 Lyon
Tél : 04 72 77 44 44
contact@courdesloges.com
www.courdesloges.com
Voiturier – Garage
Hôtel ouvert toute l’année
57 chambres de 250 à 390 €
4 suites de 530 à 650 €
Salles de séminaires
Au SPA, sauna, hammam, salle de fitness, piscine intérieure.

Restaurant Les Loges
Fermé dimanche, lundi et le midi
Menus :
Renaissance (3 plats, dessert) : 75 €
Les Loges (4 plats, dessert) : 95 €
Carte : 80 € environ

 

Cour des Loges 1
Cour des Loges 2
Cour des Loges 4

Cour des Loges 5
Cour des Loges 6
Cour des Loges 7

Cour des Loges 8
Cour des Loges 9
Cour des Loges 10

Cour des Loges 13
Cour des Loges 14

<< Retour à la liste des articles "Week-end à Lyon"


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gourmets&co 44601 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines