Magazine Cinéma

2 days in New York

Par Kinopitheque12

Julie Delpy, 2012 (France, Allemagne, Belgique)

2 days in New York

Suite new-yorkaise de la vie familiale et sentimentale de Marion (Delpy) qui, dans 2 Days in Paris (2007), présentait déjà un petit ami américain à ses parents. A New York, Chris Rock a pris la place d’Adam Goldberg dans la peau du copain et c’est lui qui accueille la famille d’allumés (père, sœur et ex-petit ami de Marion devenu celui de la sœur). Dans l’appartement new-yorkais, ça circule, ça s’engueule, ça fait l’amour ou ça essaye de le faire, ça traduit mal et ça comprend rien, ça fait des trucs bizarres. Surtout des trucs de famille. A Chris Rock de supporter le gargantuesque Jeannot (Albert Delpy, le propre père de la réalisatrice), Rose, la sœur exhibitionniste et frappa-dingue (Alexia Landeau) et Manu, lourd et, de l’avis de tous, l’invité de trop (Alexandre Nahon). Les dialogues comme les scènes sont rythmés et parfois osés. Julie Delpy mélange gaudriole et lieux communs, notamment sur les représentations américaines des Français et inversement. En même temps, surtout avec les enfants, l’actrice-réalisatrice fait aussi preuve de délicatesse.

Par ailleurs, Julie Delpy recourt à des formes qui ne sont pas sans rappeler les astuces utilisées par Klapisch dans Les poupées russes (2005) : la façon dont elle se débarrasse en une rafale de photos de la traversée touristique de la ville ou bien le spectacle de marionnettes qui résume à ses enfants sa vie amoureuse, l’histoire familiale, la mort de la grand-mère. La nervosité de l’ensemble et les quiproquos sont des plus alléniens, de même l’idée conceptuelle de vendre son âme (qui donne lieu à une parenthèse assez barrée en compagnie de Vincent Gallo dans son propre rôle). Ce n’est pas un hasard, la réalisatrice ne cache pas son admiration pour Woody Allen et évoque même assez aisément un projet de scénario qu’elle souhaiterait lui soumettre.

S’il y a forcément des ressemblances avec ce qu’on a pu voir ailleurs, 2 days in New York (comme, semble-t-il, 2 Days in Paris et Le skylab en 2011) possède néanmoins sa propre personnalité. Julie Delpy y met ses angoisses et ses délires qu’elle fait jaillir de chocs culturels ou familiaux soigneusement préparés. Le résultat est drôle et tonitruant.



Sorti en DVD le 31 août 2012, édité par France Télévisions Distribution.
Découvrez d’autres films sur Cinetrafic dans la catégorie Meilleurs films romantiques ainsi que Film d’amour.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kinopitheque12 258 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines