Magazine Culture

[critique] Saga Harry Potter en blu-ray #5

Publié le 14 novembre 2012 par Vance @Great_Wenceslas

HarryPotterSaga

Enfin ! La Coupe de feu semblait avoir sonné le glas de mes espérances, plombant le rythme cinématographique de la saga tout en en écrivant les grandes lignes avec lourdeur et maladresse. Harry Potter & l’Ordre du Phénix redonne sa saveur à la saga : il semble en effet reprendre le flambeau du précédent tout en en limitant les maladresses et les ruptures de rythme et en posant les bases de la confrontation finale attendue. Même s'il souffre encore d'un montage chaotique (l’adaptation de ces pavés de plusieurs centaines de pages n’est pas le point fort du scénariste, Goldenberg qui remplace Steve Kloves) qui laisse beaucoup trop entrevoir les nombreuses élisions effectuées dans le script, ce film se permet le luxe de faire entrer dans le circuit bon nombre de nouveaux personnages tout en conservant un œil sur d'anciens seconds rôles ; ça donne certes une impression étrange – surtout quand on n’est pas lecteur des romans ! -, comme si on n'avait qu'une ébauche d'une œuvre plus vaste, mais grâce à une rupture de ton salvatrice et une mise en scène plus nerveuse, on découvre enfin les dessous de cet univers de sorciers.

HP5.02.jpg

Enfin, de la magie et de l'émerveillement ! Enfin, un souffle épique gentiment disséminé tout au long du métrage ! La photographie, plus lumineuse, permet de jouer sur les contrastes et les atmosphères : l'ambiance du Ministère de la Magie est très réussie, Poudlard révèle encore d'autres secrets dans ses corridors médiévaux, tout comme la forêt sombre qui l'entoure. L’héritage des partis-pris de Cuaron est assumé avec application. Mais l'important est bien dans ce lien qui se renforce entre nos trois héros, comme également avec ceux qui acceptent de les suivre. Loyauté, amitié et un brin de romance se révèlent dans une histoire récupérant des segments entiers du Cercle des poètes disparus, où les acteurs semblent enfin pénétrés de leur rôle (c’est la première fois, à mon sens, que Radcliffe est crédible et, si Bonham Carter surjoue affreusement, Rickman continue à donner de l’épaisseur à un personnage de plus en plus intriguant et complexe) ; j'ai beaucoup aimé la partition musicale de Hooper qui confère au métrage un ton plus proche de l'épopée. A l’opposé, quel dommage que les duels de sorciers soient toujours aussi plats, frisant le ridicule, et que les apparitions de Voldemort soient aussi mal gérées, cependant le finale est enfin à la hauteur et augure de très bonnes choses pour la suite. Je concluerai en affirmant que David Yates s’en sort relativement bien – d’autant que ce n’était pas gagné d’avance.

HP5.03.jpg

Ce film dispose aussi de la plus belle image jusqu'ici en blu-ray, particulièrement bien définie et très naturelle, et une piste en VO moins tonitruante mais très bien claire, avec des dialogues qui se détachent bien sur un fond sonore parfaitement audible.

Ma note (sur 5) :

3,2

Merci au divin G pour le prêt du blu-ray.

A lire aussi, l’article de Nico extrait de son dossier complet et la synthèse de la saga


Harry Potter & the Order of the Phoenix

 

HP5.01.jpg

Mise en scène 

David Yates

Genre 

Saga fantastique

Production 

Warner Bros.

Date de sortie France 

11 juillet 2007

Scénario 

Michael Goldenberg d’après l’oeuvre de J.K. Rowling

Distribution 

Daniel Radcliffe, Rupert Grint, Emma Watson, Gary Oldman & Ralph Fiennes

Durée 

138 min

Musique

Nicholas Hooper

Support 

Blu-ray Warner 2011

Image 

2.35:1 ; 16/9

Son 

VOST DTS HD MA 5.1

Synopsis Alors qu'il entame sa cinquième année d'études à Poudlard, Harry Potter découvre que la communauté des sorciers ne semble pas croire au retour de Voldemort, convaincue par une campagne de désinformation orchestrée par le Ministre de la Magie Cornelius Fudge. Afin de le maintenir sous surveillance, Fudge impose à Poudlard un nouveau professeur de Défense contre les Forces du Mal, Dolorès Ombrage, chargée de maintenir l'ordre à l'école et de surveiller les faits et gestes de Dumbledore. Prodiguant aux élèves des cours sans grand intérêt, celle qui se fait appeler la Grande Inquisitrice de Poudlard semble également décidée à tout faire pour rabaisser Harry. Entouré de ses amis Ron et Hermione, ce dernier met sur pied un groupe secret, "L'Armée de Dumbledore", pour leur enseigner l'art de la défense contre les forces du Mal et se préparer à la guerre qui s'annonce...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vance 5291 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine