Magazine Amérique latine

LA TERRE DANS LE NOUVEAU MONDE – les premiers pas 23

Par Aiglebleu

lions-de-mer.jpg

La conscience de notre relation avec cet être si vaste, la terre mère, amène à la compréhension de ce phénomène que les Premières Nations appellent les Huit Directions, symbolisées par la croix des quatre vents. Cette croix des vents tourne, et elle distribue sur l'ensemble de la planète l'oxygène qui est produit par les forêts tropicales au contact du soleil. Car la grande majorité de l'oxygène émane des grandes forêts du monde, notamment, à 89%, des forêts tropicales appelées pour cela poumons du monde. Pourtant, nous en avons en quantité suffisante partout sur le globe, même près des pôles. L'oxygène s'y trouve parce qu'il y a été amené par les vents. Les vents savent distribuer sur l'ensemble de la planète l'oxygène de manière à ce que tous puissent respirer. Ceci est la démonstration planétaire d'un principe de partage et de distribution juste qui devient apparent pour celui qui intègre cette notion de conscience planétaire. En réalité, il y a suffisamment de ressources sur terre pour nourrir tous les êtres humains. C'est la mauvaise compréhension de cette loi de la distribution juste des richesses parmi tous ceux qui sont dans le besoin, et de la futilité qu'il y a à accumuler plus qui n'est nécessaire pour vivre, qui est cause de la situation actuelle de famine, de misère et de pénurie que vivent certains pays. La conscience planétaire, si elle était répandue parmi les responsables des organes décisionnels des pays et des industries du monde, permettrait de pourvoir sans aucun problème aux besoins de tous.

Un équilibre et un partage souverains se manifestent dans tous les univers, permettant justement un équilibre dans la disponibilité des ressources qui garantissent la vie. Sur le plan symbolique, cela représente la répartition équitable et abondante des ressources nécessaire à la vie, et ce partout sur la planète. L'homme, au centre de la roue des vents, participe au processus de co-création de notre monde en collaboration avec les forces et énergies du Créateur. L'homme peut, par sa pensée et les forces créatrices inhérentes à cette pensée, influer sur les multiples phénomènes gouvernant le monde et la santé de tous les êtres qui partagent la biosphère avec lui. Ainsi, du Huit vient la compréhension que nous avons tous une influence sur le monde qui nous entoure. Simplement, la façon dont nous choisissons de vivre peut transformer la vie de milliers d'autres personnes.

Il est permis à chacun de pouvoir changer le monde, à condition de reconnaître et d'utiliser la volonté, l'amour, la sagesse et l'intelligence inhérents à notre condition humaine. Nous avons reçu ce potentiel dès le départ, imparti à tous les êtres humains par le Créateur du monde. La co-création du monde et la contemplation joyeuse de cette création sont notre raison d'être. Il devient primordial dans l'éducation des enfants d'amener chacun d'eux à comprendre ces réalités par le contact direct avec la nature afin de bien comprendre qui ils sont. Si nous avons cette compréhension, nos actions deviennent alors de très puissants symboles qui influencent le monde autour de nous. Lorsque nous posons les bonnes actions dans notre vie, immanquablement elles activent la résonance de cette fréquence dans tous ceux qui nous entourent. Avec les années, souvent à notre insu, nos gestes deviennent une source d'inspiration pour ceux qui croisent notre chemin.

Notre roue des vents enseigne que tout est en équilibre. Les vents apportent l'oxygène partout dans le monde et certaines régions particulièrement désertiques reçoivent même parfois de la pluie. Le vent peut tout changer. Il suffit simplement d'avoir la volonté. Les éléments n'attendent que notre impulsion pour prendre telle ou telle direction. Nous, les humains, avons un rôle spécial à jouer sur la planète. Nous sommes gardiens de la Terre, ce qui signifie que nous avons la capacité d'influencer la météorologie, les vents et les éléments. Bien que nous ayons parfois choisi de le croire, nous sommes tout sauf impuissants. La preuve, ayant appris ce pouvoir des éléments et des vents de mes aînés, j'ai très souvent demandé le soleil et quelques fois la pluie, soit une douzaine de fois environ par année au milieu de ma carrière, actuellement plus de 2 – 3 fois par année . Je fais cela le plus naturellement du monde et ma fille qui m'a vue faire apprend cela également et a beaucoup surpris ses amies une fois! Je fais cela depuis 25 ans. Je me souviens de 4 fois ou je n'ai pas reçu ce que je demandais et je sais presque toujours pourquoi.   

La suite demain

Joie, Amour et Paix

Aigle Bleu


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aiglebleu 25351 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte