Magazine Cuisine

Top Chef, le débrief : 2ème épisode

Par Marinouaustralie
De retour cette semaine avec un nouvel épisode de Top Chef.L'épreuve commence avec une dégustation de la poule au pot made in Jean-François Piège, s'il vous plait. Les candidats savourent ce moment de quiétude avant d'entrer dans l'arène. Le challenge que le Chef leur propose est d’accommoder les restes de sa fameuse poule au pot. Sur le plan de travail, chacun d'entre eux dispose d'un blanc de poulet cuit, d'un foie de volaille, de quelques légumes, d'un peu de riz et de bouillon ... A eux de cuisiner les restes pour réaliser un plat d'exception. Le défi est sacrément costaud, d'autant que seuls les 7 plus jolis plats visuellement seront goûtés. Certains peinent (Adrien par exemple) à trouver une idée. D'autres sont moins farouches et partent bille en tête. Julien, le cuisinier de Tom Cruise, se lance dans une poule au pot revisitée en soufflé ... Audacieux de prime abord. Naoëlle (une de mes chouchous) décide de partir sur une recette de makis de laitue composés de farces de poulet, de petits légumes. Nous n'en sommes qu'au stade de la préparation mais le résultat paraît d'ores et déjà prometteur (et c'est pas pour faire du favoritisme, hein!!). Quant à Julien, fidèle à ce que l'on a vu de lui lors du premier épisode, ce sera un plat froid où le végétal sera mis en avant ! Place à la dégustation ... Carton plein pour Florent, Yoni, Naoëlle. Naoëlle et Florent sont immunisés à l'issue de l'épreuve. C'est bon, mes "deux poulains" sont plus que jamais en piste!

La deuxième épreuve a lieu à Marseille. Le défi de taille, c'est cuisiner pour des nageurs bien connus. Frédérick Bousquet, Laure Manaudou, le beau et grand Camille Lacourt ... 1ère épreuve : une bouchée à base de sardine en 15/20 minutes. Pendant le défi, c'est définitivement toujours les mêmes qui râlent et je ne vise personne, pas même Adrien hein.On retiendra des phrases d'anthologie, notamment "Ton concombre va faire la différence"., par Julien. Vous apprécierez ... Les trois sur la sellette à l'issue de l'épreuve : Julien, Adrien et Latifa ... Finalement, ce sont les chefs qui tranchent. Celui parmi eux qui part en dernière chance, c'est donc Adrien. Je sais qu'il ne faut pas être mauvaise joueuse mais vraiment, là, quand on fait preuve de mauvaise volonté, quand on impute son échec à un mauvais ouvre-boîte, on tend le bâton pour se faire battre ! Deuxième épreuve : Dans le poulet, tout est bon ... Oui, oui, même la crête, le cou, tout, tout, tout. Deux équipes sont formées ; chaque équipe doit travailler en relais. Pas facile de s'organiser en 1h30. Les 90 minutes commencent. Julien/Virginie/Fabien forment le premier trio. Joris le Viking, Latifa et Quentin le deuxième trio. Le premier trio perd beaucoup de temps, la faute à Julien le survolté qui se coupe les doigts à cause de la mandoline (toujours faire attention avec la mandoline). Joris finit son plat en 30 minutes tout pile ! C'est marrant comme les caractères peuvent s'affirmer lors de ce type d'épreuve. Le viking se demande ce que fait Latifa et s'inquiète ... J'ai juste envie de lui souffler dans le creux de l'oreille : elle gère! Le défi est sacrément relevé dans la mesure où cuisiner des blancs de poulet ou des cuisses, c'est facile. En revanche, devoir cuisiner les abats, ça l'est moins. Dégustation de ces relais : - Trinôme n°1 : "le produit est détruit" à propos du thaï crémeux de poulet. Éloges sur la préparation de Virginie, d'un point de vue visuel (bravo Virginie), un peu décevant en bouche visiblement. - Trinôme n°2 : Croustillant, poulet bien caramélisé, assaisonnement sympa, inesthétique mais bon. Verdict : la cérémonie des couteaux revient de plus belle. Lame orange : test sous pression. Lame acier : c'est gagné. Finalement c'est le trinôme n°2 qui remporte l'épreuve. Ouf !Troisième épreuve : revisiter les plats préférés des présidents. Au menu, tarte aux pommes, tête de veau sauce Gribiche, gigot et escalope de veau à la romaine. Deux équipes sont formées; dans chacune d'entre eux, un des immunisés qui n'ont, eux, rien à perdre. En plein milieu de l'épreuve, le Chef Piège propose un défi atypique : préparer des carottes râpées. L'avantage que remportera l'équipe gagnante : arrêter durant 15 minutes l'équipe adverse. Bon, c'est l'équipe bleue (Florent/Jean-Philippe et Vincent) qui remporte le défi et qui met en difficultés l'équipe rouge composée de Naoëlle, Yoni et Valentin. Du coup, Florent décide de paralyser durant 15 minutes Yoni et Naoëlle ... le pauvre Valentin ne sait plus où donner de la tête. 15 minutes s'écoulent, Yoni et Naoëlle se remettent à cuisiner. Sauf que le gigot a une drôle de tête et que ça ne plait pas du tout à Naoëlle. Les esprits s'échauffent légèrement ... A moins de dix minutes de la fin de l'épreuve, on comprend pourquoi.Il me semble que les plats de l'équipe bleue remportent plus de suffrages que ceux de l'équipe rouge ... et mon intuition se vérifie avec le verdict. Sans être "Fanny", l'équipe rouge marque un seul point ... 1 contre 11. Equipe rouge laminée ... 

La dernière épreuve c'est l'épreuve de la dernière chance. Leur challenge : la sole en deux façons. Visiblement, une nouvelle fois, le thème n'emballe pas le râleur de service Adrien. Virginie a du mal à lever les filets de poisson. Même en épreuve sous pression, Julien le survolté fait des siennes et visiblement, l'épreuve du soufflé l'a inspiré la semaine dernière. Depuis, lors de chaque épreuve, on a le droit au soufflé de Julien. Soufflé façon poule au pot tout à l'heure, soufflés de sole cette fois-ci "qui ont intérêt à pousser (les coquins)". 

Malheureusement, les soufflés font une mine triste. Ils ont soufflé et sont retombés. C'est triste. Adrien quant à lui, se plaint encore du chronomètre ... Apparemment, il lui a manqué 30 secondes. A l'oeil, c'est certain, il manque des choses : 3 éléments selon lui, notamment LA sauce et un poisson sans sauce, benh c'est bête. 

La dégustation à l'aveugle débute. Jolies assiettes, plats avec du relief, cuisine de ménagère (qui ne fait pas rêver visiblement). L'assiette d'Adrien fait son entrée : les chefs font la moue. L'assiette de Yoni est merveilleusement belle, elle plait aux Chefs à tel point que le Chef Piège se demande ce qu'il fait en dernière chance ... Et bien, moi aussi :p hihi ! Finalement, après maintes hésitations, c'est Adrien qui tire sa révérence ! 

Bilan : une bonne soirée Top Chef et l'heure pour moi de vous souhaiter une bonne nuit! A la semaine prochaine pour le troisième épisode de Top Chef. feed://cookingenaustralie.blogspot.com/feeds/posts/default?alt=rss

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marinouaustralie 33 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte