Magazine Cuisine

Tuscany Taste

Par Elmarco

Afin de de promouvoir et d’accompagner les producteurs toscans qui font leurs premiers pas dans les marchés internationaux, la région Toscane a décidé de créer une marque ombrelle qui identifie bien ses vins, son terroir et son style de vie.

L’image même de la Toscane est une identité forte pour ses vins. C’est l’une des régions les plus connues au monde et dans un scénario global où la compétitivité devient levier de communication, les produits qui ont un fort lien avec leur territoire d’origine et leur histoire, ont aussi un avantage tangible.

Tuscany Taste
Le concept se base sur l’envol de ces vins capables d’instiller des valeurs telles que la qualité, la beauté, la constance, le gout et la tradition. Voilà pourquoi ce papillon a été choisi, un papillon aux contours même de la région, une carte géographique qui prend son envol pour devenir papillon, devenir un message. Un papillon, dix, une centaine et même plus, comme les vins de cette région qui battent leurs ailes pour amener partout dans le monde ce message.

Toujours dans cette perspective de transmission, nous les buyers et journalistes, avons été invités en Toscane afin de découvrir ce nouveau symbole à l’occasion du salon Buy Wine et des dégustations en « avant-première » de diverses appellations : Brunello di Montalcino, Vino Nobile di Montepulciano, Vernaccia di San Gimignano et Chianti Classico.

Des centaines de vins dégustés, les derniers millésimes mis en marché ou encore en élevage, dont voici un long résumé et mes bouteilles préférées ou à découvrir, appellation par appellation :

Tuscany Taste
Le vin Nobile di Montepulciano : Un millésime 2010 prometteur, au grand caractère, avec de grandes chances d’amélioration et de bonne évolution. Par rapport aux années passées, j’ai pu constater une évolution de style, les vins sont plus classiques et très attachés à leurs valeurs territoriales. Beaucoup de jeunes vignerons qui s’éloignent des modèles surexposés des Supertoscan pour revenir à une approche plus naturelle. Le millésime 2011 lui s’annonce déjà très problématique, je mets donc mes espoirs dans le 2012 qui semble pouvoir me démonter ce renouveau. Les vins à boire aujourd’hui 2008 et surtout 2009!

Fattoria del Cerro Vino Nobile di Montepulciano 2010 : Un très bel exemple de ce que le Sangiovese à Montepulciano sait nous offrir de mieux. Ne vous faite pas prendre en traitre par l’étiquette un peu sérieuse et vieillotte, le fruit, l’élégance sont au RDV.

Cavalierino Organic Winery Vino Nobile di Montepulciano Riserva 2008 : Des tannins élevés mais pas excessifs, bouche définitivement boisée (cannelle, vanille, poivre), jolis fruits rouges acidulés. Si on aime ce genre de corps et d’intensité de bois, on est en apothéose! Ayant rencontré l’homme qui le produit et séjourné dans son « agriturismo » (ferme-auberge) bio (organic winery) je suis irrémédiablement séduite.

Bindella Vino Nobile di Montepulciano 2009 :Le plus typique des vino nobile, assemblage de Sangiovese à 85% avec, pour le restant, exclusivement des cépages autochtones. Il passe entre 20 et 22 mois en bois et 6 mois supplémentaires en blle. Nez élégant, structure en bouche. Ce domaine me semble travailler très naturellement tous ses vins et se rapproche au plus de l’imaginaire collectif que l’on peut avoir de ce terroir toscan.

Dei, Vino Nobile di Montepulciano 2009 : Nez intense, cerise, prune. En bouche il est sec même si ses tannins sont ronds. Longue persistance.

Canneto Vino Nobile di Montepulciano 2009 : 2009, très belle année en Toscane pour les rouges! Ce vino nobile est envoutant, nez de cerise et fruits mûrs chocolat au lait, tabac.

Tuscany Taste

La Vernaccia di San Gimignano millésime 2012 : un symbole qui incarne la capacité des toscans à créer toute un système autour de leur patrimoine culturel. En 2012 le raisin était de bonne qualité et de juste maturité mais il y a eu tout de même une baisse de production de 11%. La fin de l’été a été compliqué du coup les beaux vins sont ceux des producteurs qui ont su gérer ces bousculements climatiques. 2011 a été pire…donc on peut affirmer que 2012 est une meilleure année mais avec beaucoup de discordances entre un domaine et l’autre.

Teruzzi & Puthod Vernaccia di San Gimignano 2012 : en 2012 très peu de quantités mais de la qualité! tjs aussi franche et persistante cette vernaccia…

Podere del Paradiso Vernaccia di San Gimignano Biscondola 2011 : particulièrement structuré avec un passage en bois qui lui confère bcp de caractère, tout est très bien équilibré, magique!

Cusona Vernaccia di San Gimignano 2009 , Tenute Guicciardini Strozzi : 100% Vernaccia de San Gimignano séléctionnés sur pied et en cagettes avec une période de séchage et de repos avant vinification en Inox. L’elevage se fait en partie en barrique. C’est un vin blanc puissant aux senteurs d’amande et vanille.
Le Domaine Cusona de la famille Guicciardini Strozzi composée d’hommes d’Etat, grands banquiers et guerriers, a marqué l’histoire non seulement de la Toscane mais aussi de l’Italie et de l’Europe.

Tuscany Taste
Le Chianti Classico millésime 2011 : Le renouveau du logo du consortium du “Chianti Classico ” révélé pendant l’avant-première (plus minimaliste et chic, mais aussi couteaux – 50 000€!) a occulté un changement bien plus important qui est celui du renouveau de la pyramide qualitative du consortium. En tête on y trouve désormais la mention “Gran Selezione” qui détrône la “old fashioned” Riserva.
Le millésime 2011 a été un peu en dessous des attentes générales, avec des vins musclés et un fruit pas toujours très frais. Cette idée d’infériorité est d’autant plus accentuée quand on peut aisément le comparer aux vins du magnifique millésime 2010.
Les Riserve me rassurent sur le savoir-faire des producteurs qui même pendant des années “méditerranéennes” arrivent à gérer des tôt d’alcool exubérants et des sur maturation excessives. Très intéressant la confrontation avec les riserve d’années précédentes qui donc ont passé un peu plus de temps en affinage. L’évolution du Sangiovese est très positive, la comparaison avec Montalcino n’est plus vaine.

Castello di Brolio, Barone Ricasoli : Acidité et amertume marquées dans ce vin dégusté en « avant-première ». Tannins très secs bouche, il doit encore se reposer et trouver son équilibre mais je suis confiante en vue de mes dégustations de millésimes précédents.

Castellare di Castellina Chianti Classico : un nez explosif, une bouche élégante et très fruitée, un vrai plaisir à boire et pourtant il s’agit d’un vin extrêmement jeune! j’ai, par la même occasion dégusté le 2012 encore en fabrication puisque la malo n’avait pas encore eut lieu et le fruit était tout à fait saisissant!

Castello di Ama : un vin puissant, surtout en alcool… doit se calmer avec quelques temps supplémentaires de repos en blle.

Isole e Olena :2011 fut une année très chaude, cela se ressent dans le verre avec un fruit parfaitement mûr. 2010 lui est un millésime plus équilibré même si il y a eut bcp de pluies. on y trouve plus d’épaisseur, tjs bcp de fruit et d’élégance. entre 2010 et 2011, choisissez le 2010!

Marchese Antinori Riserva 2010 : Ce vin ne sera commercialisé qu’en 2014, ce que je goute pour l’instant est un vin avec une veine d’acidité marquée, bcp de fruit et une jolie rondeur en bouche.

Querciabella 2010 : une bouche exceptionnelle riche d’épices, de fruit et aussi de bcp de fraicheur!

San Felice  2010 : Si vous recherchez le gout typique et traditionnel du Chianti Classico, dirigez vous sur ce vin : Une bonne première approche de l’appellation à coup sur!

Poggio Rosso Riserva 2008 : une veine d’acidité revigorante, un très joli fruit et une très très belle structure!

Istine 2009 : ruit explosif, gourmand, un magnifique Chianti Classico produit par une toute jeune fille : Angela Fronti à la force de caractère aussi puissante que son vin et qui a fait ses classes à Montepulciano (chez Bindella) avant de se lancer dans ce projet fou! Là aussi on est dans la zone de Radda in Chianti, l’une des plus qualitatives. je suis fan!

Brunello di Montalcino millésime 2008 : Les avis sur ce millésime à Montalcino sont discordants, l’année a été difficile, maigre et sans la puissance du 2007 ou la richesse et le classicisme du 2006, mais les vins dégustés ont tous une forte personnalité, du caractère et un bois bien intégré, léger.
Quelques carences en structure même chez les monstres sacrés qui ne sont pas sortis indemnes de la dégustation…

Gianni Brunelli Le Chiuse di Sotto: Fruité fin, groseille. Tannins doux en bouche et croquants.

Biondi Santi : Poivré, laurier, cerise. Bouche bien sèche mais tannins juteux et intrigants. Plaisant à l’extrême, une force tendue qui me laisse sans mots.

Il Marroneto Madonna delle Grazie: Sous-bois, myrtille, aneth et amande. Une belle bouche, pleine, tridimensionnelles. Bouteille encore au tout début de son parcours évolutif. Patienter confiants.

Il Paradiso di Manfredi: un vin de caractère, officiel, solennel; un nez explosif d’herbes et plantes médicinales, menthe, thym, graines de fenouil. En bouche il est vivace, les gorgées réactives. Se conclue sur une profondité moyenne, exalté par des nuances salées d’agrumes.

Casanova di Neri – Etichetta Bianca: Résine et cerise. Une bouche structuré, une belle consistance; final très frais et fruité mais un peu austère.

Casanova di Neri – Tenuta Nuova: Nez complexe, encens, bois de sandale, menthe, bonbon à la cardamone; Corps moyen, bouche boisée où prédomine la vanille et le clou de girofle; final puissant et long.

Lambardi: nez vibrant, fleurs séchées, cerise, violette, framboise. Bouche très classique mais magnifique, nerveuse et juissive.

Le Macioche: Solaire, printanier, pomme rouge, framboise avec quelques notes de cannelle et de résine. Palais structuré et juteux.

Le Ragnaie Vigne Vecchie: nez balsamique, encens, torréfaction, très élégant. Bouche charnue, tannins vifs et frais, garants d’une longue vie.

Corte Pavone Loacker: Net, propre, rigoureux. Au nez, nette sensation d’un panier de fruits rouges vanillés. Bouche savoureuse avec une pointe minérale, final sur les agrumes et la tapenade d’olives.

Mastrojanni Loreto: Notes presque estivales de fleurs de champs et fraise. Bouche explosive mais décidée, très tannique mais doux et séduisant sur la fin.

Piancornello: Nez fin et mince, très fleuri qui évolue vers la fraise et le tabac. Une bouche naturellement sucrée et piquante, tannins bien réveillés.

Poggio Antico Altero: Poivre noir, gingembre, mûre et myrtille, une bouche juteuse et gourmande, doit assouplir son final.

Poggio di Sotto: Ample, balsamique, fruits rouges acidulés; une bouche coupante qui doit trouver son équilibre, une approche difficile mais fascinante.

Salvioni: Solennelle et complexe, notes d’orange sanguine. Une bouche charnue beaucoup plus intense qu’auparavant.

San Polino Helycrisum: une interprétation fraiche et tonique, tannins fins et finale interminable.

Sesti: intense, vibrant, lavande, aneth, groseille qui évolue sur des notes de miel de châtaigner et poivre, bouche  fine et élégante.

Siro Pacenti: un très beau fruit, fraise et mûre en compote, rhubarbe. Bouche exotique avec une finale rafraichissante et persistante.

Solaria: Aromatique, évolué, pénétrant au nez. Bouche pleine de vie.

Tenuta Le Potazzine: Interprétation très classique, nez piquant, moutarde, fruits rouges, cardamome et anis étoilé. Bouche agile et fraiche.

Uccelliera: Texture et puissance sous contrôle, parfum de thé et cerise sur murie. Bouche apaisante qui promet un bel avenir.

Caparzo: Nez complexe de fruit, vanille et épices. Bouche élégante, fine, belle réussite.

Caprili: Parfums élégants de bergamote, orange sanguine et herbes aromatiques; bouche compacte, sur les fruits noirs et murs, belle sapidité.

Cupano: Opulent, somptueux, notes de bergamote, gingembre, cerise sous alcool. Palais ample, tannins élégants qui lui donnent de la profondeur.

Costanti: Juteux, vibrant, fruits rouges poivrés, romarin et origan. Alcool un peu trop présent, une force impressionnante.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Elmarco 902 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines