Magazine Cuisine

Visites en Bourgogne (2)

Par Mauss

Quand vous visitez des domaines en Bourgogne, surtout ne jamais essayer de dépasser 4 RV par jour. Car il faut respecter avant tout les horaires qu'on vous a fixés, trop de gens croyant que les producteurs n'ont que cela à faire !

Donc, ce jour, ce fut même réduit à 3 propriétés : Mugnier, Rousseau et Mortet.

Mes zozos sont des pros alors que je revendique dans ce groupe le statut - déjà audacieux - d'amateur amoureux. Cela veut dire que là où ils voient des choses, bibi en ressent d'autres.

C'est donc ce qui fait le charme de ces visites ! Juste quelques photos.

fgb
Nos deux invités de l'année : Ernst Loosen et Olivier Duha : des attentifs comme dieu pas permis !  
mol
Faisait grand froid chez Mugnier, mais c'est tellement beau, ses vins ! Incontestablement, un Domaine que je mets, à titre perso, simplement tout en haut, avec la DRC et Rousseau. Le fiston Mortet est encore en phase grimpette pour arriver à ces sommets. Mais il a de la ressource. J'aime l'approche de Monsieur Frédéric Mugnier qui comprend l'attrait du fruit pour les amateurs actuels et qui a tant de respect pour cette finesse exquise que permet le grand pinot noir, incontestablement le plus beau et plus difficile cépage rouge de cette planète. S'il fallait le définir, ce serait simplissime : un vigneron qui respecte totalement son terroir, mais qui lui susurre doucement qu'il préfère - quand même - le quatuor "finesse-élégance-équilibre-fruit" à tout autre chose ! 
fre
Un beau rayon de soleil, juste le temps d'une photo. Le bizarre là, le deuxième depuis la gauche avec l'oeil on ne sait pas trop comment, c'est LPV, l'homme qui nourrit nos soifs diurnes et nocturnes. Il a passé sa journée à chercher des infos sur le pécari : allez savoir pourquoi ! 
kjn
Nos topettes pour un beau déjeuner à Flagey, au restaurant SIMON : une bonne adresse avec de vraies nappes blanches en tissu, une condition sine qua non pour bibi : on se refait pas !  Ste Hune plus que splendide. Vosne Romanée un chouilla fermé. Grand chablis offert par Jacky Rigaux qui était avec nous.On a parlé du Maconnais où on devrait aller fissa vu qu'il y a tant de belles choses à des prix canon ! 
rgv
Monsieur Charles, toujours bon pied, bon oeil. Les Rousseau : un monument vivant !  
mort
Avec Arnaud Mortet : ce gamin peut être sacrément fier de son parcours ! En quelques années, les évolutions vers finesse et élégance sont incontestables, incontestées et parfaitement maîtrisées. Brillant futur, n'en doutez pas un instant.
 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mauss 1569 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines