Magazine Asie

L'art de Bombay Jayashri

Publié le 22 octobre 2013 par Safran
L'art de Bombay Jayashri
Jean-Luc nous revient avec un nouveau billet consacré cette fois à la talentueuse chanteuse Bombay Jayashri.
Aujourd’hui, cap au Sud, direction Chennai, au Tamil Nadu.
Je vous propose de faire cette première incursion dans l’univers du chant et de la musique carnatique (musique ancienne) avec l’une de ses plus éminentes représentantes, Bombay Jayashri.
Bombay Jayashri interpréte le chant carnatique avec humilité et élégance et sait nous faire ressentir le lien profond entre cette musique et la spiritualité.
Voici l’une de ses prestations très habitée, Yadhava.

La deuxième vidéo, issue de l’une de ses trop rares prestations en France, ici à Strasbourg, illustre également les traits caractéristiques de la musique carnatique : l’art de l’ornementation vocale et instrumentale, l’importance du violon (beaucoup plus présent que dans la musique hindoustanie) et le principal instrument de percussion, le mridangam, tambour à deux faces.

Et puis un bijou ciselé, inspiré, où sa voix légèrement voilée fait merveille, Paayum Oli Nee Enakku. Superbe !

De ses collaborations avec le cinéma, pour lequel elle a chanté dans les principales langues de l’Inde du Sud (en tamoul, telugu, malayalam, kannada, mais aussi en hindi), Bombay Jayashri a hérité du " titre"de Melody Queen.
Vous connaissez son plus célèbre hit, Zara Zara, en hindi. Voici la version tamoule, Vaseegara (du film Minnale, en 2001).

Nenjukulle, belle chanson tamoule, du film Thittakudi (2010)

Et bien sûr, pour terminer, la superbe berceuse (lullaby) du film de Ang Lee,  Life of Pi  (2013).



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Safran 276 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte