Magazine Concerts & Festivals

MLB ( Marie- Laure Béraud) au café Central- Bruxelles, le 13 novembre 2013

Publié le 13 novembre 2013 par Concerts-Review

MLB, soyons clairs, Marie-Laure Béraud n'a rien à voir avec le Mouvement de Libération des Bigotes, MLB semble être sa nouvelle identité artistique et, après quelques mois d'absences sur nos scènes nationales, la Brussels-based Française, dixit The Belgian Pop and Rock Archives, revient avec deux palets: 'Que voulez-vous' et, en format vinyle ( auto-produit), l'album jazz 'Rough' .

070.JPG

009-copie-1.JPG
Comme lors de ta dernière rencontre avec l'archétype de la femme fatale, la Salomé décadente d'Oscar Wilde est accompagnée par quelques pointures: Yannick Dupont ( drums) et le Flying Horseman, Bert Dockx, à la guitare, tous deux déjà présents au Music Village en 2011, tandis qu'à la basse, on verra Milan Warmoeskerken, un autre cavalier volant.

Marie-Laure sirote une Chartreuse en attendant le retour des musiciens, perdus dans la nuit bruxelloise, au  Central, on est coutumier du fait, l'horaire a toujours été une notion abstraite!

L'équipe est complète, la dame noire s'installe sur un tabouret, de ses doigts effilés flatte le micro et d'une voix rauque entame 'Der Wind hat mir ein Lied erzählt'.

Inévitablement Marlene, la  Lola-Lola illuminant les nuits de   Der Blaue Engel, vient chatouiller tes neurones, mais la valse sophistiquée est déchirée par de tortueux riffs de guitare.

Le ton est donné, place au climat cabaret enfumé du début de siècle ( le vingtième), adieu monde aseptisé et terne!

'Mesdemoiselles' , il n'y a pas que Gainsbourg à chanter ce mortel ennui, Marie- Laure, héritière de Françoise Sagan,

006.JPG
se la joue Brigitte en noir et blanc ... méfiez-vous, quand ils sont beaux, ils sont idiots, quand ils sont vieux, ils sont affreux...en attendant, allez faire la java!

Direction la Castille, 'Salamanca.

La  Plaza Mayor, la Casa de las Conchas, l'université?

Laisse le Nikon à l'hôtel, la dame a décidé de noyer un chagrin d'amour fugace dans un bar sombre en se soignant au xérès ou brandy brûlant, sur fond de farandole 'La chanson de Jacky' du Grand Jacques, le  maître chanteur!

Un tango automnal ( 'November') aux effluves Tom Waits précède la valse mécanique et grinçante, ' Demain'.

L'amour n'est jamais rose dans l'univers de madame Béraud, son monde ressemble furieusement à celui de Jeanne Moreau, Juliette Gréco, Catherine Sauvage et accessoirement, pour le côté paumé, à celui de la Môme Piaf.

Place à une reprise décalée de 'Call Me' de Blondie.

Debbie Harry en mode Nico.

046.JPG

021-copie-1.JPG

La plage donnant son titre à l'album, 'Que voulez-vous', le style d' auto-portrait lucide  que les responsables des sites Two for Life ou Elite Dating jugent peu satisfaisant.

072.JPG
A revoir, chère dame, vous ne trouverez pas l 'âme soeur en vous décrivant ainsi!

Une plage féministe aux accents rock, ' Le Diable'.

Quelle est la différence entre Don Juan et une nymphomane?

Popol... mais je ne m'appelle pas Paul!

Ai rien compris!

'What' ...everyone is a stranger to everyone...du female alt.country/americana à la Eleni Mandell, Martha Wainwright, mais il faut aller chercher plus loin pour les influences: Nico, Marianne Faithfull, on ajoutera l'amertume et le côté désabusé d'un Johnny Thunders , celui de ' You can't put your arms around a memory'.

Marie- Laure, qu'écoutez-vous quand le spleen vous gagne?

Syd Barrett, voici son 'Terrapin'.

 Moins fleur bleue que Tom Odell, par exemple, évidemment, à chacun ses  héros!

Un nouveau titre, salement rock,  ' Les trahisons'.

Tu m'as trompé!

 Plus d'une fois... la belle histoire... pas de quoi en faire un plat, on passe l'éponge!

Tout aussi récent, une vernis yé yé  ( cf. Dani, les Jacques Dutronc des sixties, etc...),  'Je suis folle'.

Moi aussi, confesse la petite blonde qui se trémousse depuis le début du set.

Le prochain effort discographique de MLB ( 'Ultra light') sera badin!

Une dernière, l'enfiévré  'Elle' aux accents arabo-andalous.

Superbes envolées de Bert Dockx et salut final.

062.JPG

Un bis!

Faut-il y voir un hommage à Lou Reed, Marie-Laure n'a rien dévoilé, mais 'Femme Fatale' lui va comme un gant!

024-copie-1.JPG

Le 24/11 MLB se produit à l'Archiduc ( 17:00).


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Concerts-Review 34037 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte