Magazine Culture

Rétrospective 2013

Publié le 22 décembre 2013 par Swann

Histoire de bien terminer l’année, toute l’équipe a voulu vous remettre en mémoire le top du top de cette année 2013. Et on en profite pour faire comme aux Oscars et te remerciez toi, et toi et toi, de suivre RockNfool. On vous aime fort, et on espère bien poursuivre nos bêtises l’année prochaine !

SWANN

Meilleur album : J’ai longtemps hésité entre LOVE de Julien Doré, Drônes Personnels de BabX, AM de Arctic Monkeys et  If You Wait de London Grammar. Puis j’ai réécouté Repave de Volcano Choir. Et là, tout s’est éclairé dans ma tête. Justin Vernon n’est jamais meilleur que lorsqu’il débarque là où on ne l’attend pas.

jag238posterforwebMeilleur concert : Dépêche Mode au Stade de France. Il est vrai que le Stade de France n’est pas le meilleur endroit pour un concert. Mais, ce que je retiens de ce concert, c’est la communion entre le public et son groupe, la sexytude de Dave Gahan, l’émotion de Martin L. Gore. Et parce qu’il y a rien de plus dingue au monde que de voir 80 000 personnes chanter d’une même voix : "Personal Jesus" ou "Enjoy The Silence". Playlist du concert à écouter ici.

Meilleure découverte : Elliot Maginot. Parce qu’il est celui qui m’a le plus touché cette année et qu’il m’a rappelé à quel point j’aimais le folk.

Plus grosse déception : Les Vieilles Charrues. Pour toutes les raisons déjà évoquées dans un billet précédent. Encore désolée.

EMMA

Meilleur album : Racine Carrée de Stromae. Rien que de penser à la première fois que je l’ai écouté je me dois de le mettre. Certes maintenant il est en promo et du coup on sature un peu, mais y’a pas à dire, cet album est vraiment une pure bombe, du très très très bon travail.

Album-racine-carreeMeilleur concert : Half Moon Run au Trianon de Paris. Un groupe tout particulier pour nous toutes sur le blog. Et des péripéties qui nous ont fait apprécier chaque seconde et chaque sourire de cette performance live.

Meilleure découverte : Inlet Sound, mes chouchous canadiens aux mélodies et harmonies magnifiques égalité avec Les Soeurs Boulay et leur "kébékwé". Le Canada et ses groupes de fou. Gros manque dans mon coeur.

Plus grosse déception : Comme Swann malheureusement. Les Vieilles Charrues. Et si tout le monde s’est acharné sur le billet de Swann sachez que mon opinion était plus agressive et désagréable (et pourtant on vous jure qu’on est arrivées franchement enthousiastes). On a testé, on n’a pas aimé.

MATHILDE

Meilleur album : j’aurais voulu trouver quelque-chose ou plutôt quelqu’un d’original à mentionner dans cette catégorie mais une fois n’est pas coutume je vais faire confiance à mon iPod et regarder qui est le gagnant dans la catégorie album le plus écouté : AM des Arctic Monkeys. Suivi de près par … Like Clockwock des Queens Of The Stone Age et d’aussi près par Mechanical Bull des Kings of Leon. Je suis (tristement?) classique et flirtante avec les rockers sales confirmés…

arctic-monkeys-streamingMeilleur concert : 4 gagnants sortent du lot pour des raisons diamétralement opposées, tout d’abord les Afros dingos de Skip&Die et l’embrasement qu’ils provoquèrent à l’Épicerie Moderne. Ensuite les absolument harmonieusement magnifiques Local Natives toujours à l’Epicerie Moderne que j’ai eu la chance de rencontrer à cette occasion. Et enfin le piano orgasmique d’Agnès Obel à l’amphithéâtre 3000 à Lyon.  Mais peut-être que si je savais choisir (sic!) je dirais que le plus dérangeant dans le bon sens du terme fut les Queens of The Stone Age à la Halle Tony Garnier à Lyon, concert qui me hante encore à l’heure où j’écris ces mots…

Meilleure découverte : Ex-aequo entre les ovnis London Grammar (vivement le concert de Lyon en mars !) et la sublimissime et fragile Daughter.

Plus grosse déception : Foals, tant l’album que leur prestation live à Lyon très en dessous de leur prestation antérieure. Et puis Mark mon Cocoon d’amour Daumail, qui a quitté son folk pour la soupe sans relief… Ouch, it hurts…

JUSTINE

Meilleur album : La raison me dit A State Of War de Poni Hoax, qui est surement l’album le plus abouti, le plus cohérent, le plus complet, le plus réussi de l’année. La passion, elle, me dit Reflektor d’Arcade Fire. Parce que malgré tout, même si on se force à lui trouver des défauts, ils sont aussitôt balayés par cette évidence qui se dégage des chansons. "Bah oui, oui, ça c’est une bonne chanson, une vraie de vraie"

Poni-Hoax-–-A-State-Of-WarMeilleur concert : Sans aucune hésitation celui des Local Natives à la Rock School Barbey de Bordeaux. Absolument fabuleux. Y’a eu ce petit truc qui a fait que j’ai délibérément basculé du côté obscur de la force. Maintenant, je vais leur coller au train jusqu’à la fin de ma vie. En revanche, mention spéciale à Jason Lytle & The Young Rapture Choir, un peu la bonne surprise de cette toute fin d’année, qui m’a eue là où je ne m’y attendais pas le moins du monde.

Meilleure découverte : Darkside, le projet de Nicolas Jaar, mais c’est à des années lumière de ce dont on vous parle sur ce blog. Alors je ne citerai que trois chansons : Lovelier Other pour leur petite perle "Hidden Shelters", la somptueuse reprise de "Teardrop" de Massive Attack par In The Canopy, Von Pariahs et leur "Someone New" folle folle folle, et "Morning Fire" de NEØV. Ca fait quatre ? Eh bah ouais, les maths, c’est loin.

Plus grosse déception : Phoenix, Phoenix et encore Phoenix. Un mythe s’est effondré cette année avec leur dernier album, dont le son est tellement dégueulasse qu’il me file mal à la tête dès la première seconde. Une vulgaire contrefaçon chinoise de Wolfgang Amadeus Phoenix. Heureusement que leur live à Rock En Seine est arrivé à les sauver du naufrage, parce que mine de rien, "Consolation Prizes", elle me fait toujours le même effet. N’oublions pas non plus la déconfiture totale de Foals lors de leur passage à Bordeaux.

P.S. "minute kikou" : cette année était vraiment un petit rêve éveillé pour moi, puisque un nombre incalculable d’artistes que j’adore ont posé leurs valises à Bordeaux. Et grâce à RockNFool, j’ai pu en voir, en écouter, en photographier un petit paquet d’entre eux. Alors, sincèrement, un ÉNORME merci à Swann, Emma et Mathilde pour m’avoir accueillie dans leur équipe. Vous êtes au top.

THOMAS

Meilleur album : Wakin’ on a Pretty Daze de Kurt Vile. Moins marquant que le précédent, il surclasse tout de même l’ensemble de la production actuelle.

Kurt-Vile-Wakin-On-A-Pretty-Daze-608x608Meilleur concert : The Walkmen à la Maroquinerie. Après un live très rock à Saint-Malo l’an dernier (petite adaptation pour le format festival), place à la version plus intimiste en salle avec des guitares magiques et la voix surpuissante d’Hamilton Leithauser. Bref excellent. Et pis merde, c’est le seul groupe de rock que je connaisse qui joue du triangle en live, rien que pour ça ils méritent de figurer ici. Allez troisième raison, ils viennent d’annoncer un "hiatus extrême", valait mieux les (re)voir cette année.

Meilleure découverte : Emily Wells, que ce soit en concert ou sur album.

Plus grosse déception : Trouble Will Find Me de The National, je le sentais pas mais j’avais envie d’y croire. Au final, il n’y a pas grand chose à tirer de cet album…

CHARLES

Meilleur album : Birthdays de Keaton Henson, une guitare-voix à la Jeff Buckley et j’adore les barbus !

Keaton_Henson_-_Birthdays

Meilleur concert : Mumford and Sons au Bikini à Toulouse, la salle mythique.

Meilleure découverte : Let’s be still de The Head and the Heart. La scène de San Francisco.

Plus grosse déception : Iron & Wine et son décevant Ghost On Ghost

(c) Half Moon Run par Marcus Haney


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Swann 78144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte