Magazine Culture

Revue de presse de Serge ULESKI : les Une du Nouvelobs, ici et ailleurs

Publié le 28 janvier 2014 par Sergeuleski

logo-nobstr.svg


   La France est passée en cinq ans, dans le classement de Reporters sans frontières, du 11e rang au 44e rang de la liberté d'informer. Finira-t-on alors derrière la Chine ?

   25 condamnations pour violation de la liberté d'expression... la France au 3e rang des condamnations loin devant la Russie à la Cour Européenne des droits de l'homme.


_______________________


Antisémite, "national-socialiste" : comment devient-on Alain Soral ?

     Au sujet de cet article qui instruit à charge le "dossier Alain Soral"  (juges d’instruction les journalistes ? Mauvais, qui plus est ! Car un juge doit instruire avec impartialité), difficile de ne pas y voir un véritable procès d’intention contre l’essayiste, un article de propagande d'une journaliste dont la profession est humiliée chaque jour : une formation au rabais, pas de culture, un travail sans feuille de paie (ou bien une feuille de paie qu’on n’oserait pas montrer) ; un « job », plus qu’un métier dans lequel une soumission totale est exigée… sinon... c’est la porte et Pôle-emploi avec obligation de reconversion : la presse est un petit milieu ; on a vite fait d’être black-listé.
Même si cet article contre Soral n'a aucune espèce d'importance car si d'aventure cette journaliste devait penser différemment, elle ne pourrait pas l'écrire. D'où le discrédit des médias dont les proprios refusent que des points de vue divergents puissent s'exprimer au sein d'une même rédaction car tous doivent converger.

***

   A propos du « cas Soral »  - après « l’affaire Dieudonné »-,  qu’il soit permis néanmoins de rappeler ceci  :

Céline avait un problème avec les Juifs (et nombre d’auteurs bien avant lui aussi... de Voltaire aux Goncourt - près de deux cents ans d’antipathie à l’endroit de cette ethnie) avant de vomir sur toute l'espèce humaine. Dont acte.

Heidegger, lui, avait sa carte au parti nazi en 1943 ; il pensait que Hitler était la meilleure chose qui soit arrivée à l’Allemagne et à l'Europe.

Aujourd’hui, Céline est une figure mondiale de la littérature admirée, respectée qui en a formé plus d'un.

Heidegger a formé tous nos philosophes ; aujourd'hui, on le commente jusqu'à plus soif, colloque après colloque, dans toutes les langues, et sans animosité ni procès d’intention ; bien au contraire : on lui tresse des lauriers comme à personne d’autre.

   Critique littéraire en 1930 (ou plus simplement journaliste), qui aurait bien pu souhaiter passer à côté de Céline ?

Philosophe, à la même période, là encore, qui aurait bien pu souhaiter passer à côté de Heidegger ?

C'est sûr : ces gens-là, et d’autres, ont troué le cul de leur époque et de ceux qui devaient sans doute ressembler aux chroniqueurs et journalistes qui aujourd’hui lynchent avec leur plume qui un Dieudonné, qui un Soral, qui un Tariq Ramadan, qui un Nabe, qui un Meyssan, qui un Faurisson, et d’autres encore : Jean Bricmont, Frédéric Taddéï...

Aussi... au regard de l’engagement d’un Céline ou d’un Heidegger, force est de constater que l’essayiste Alain Soral a encore de la marge et une sacrée distance à parcourir et à combler pour peu que ce soit là son projet.

   Qu’il soit permis de rappeler ceci : un journaliste... n’est ni un juge d’instruction, ni un commissaire politique et certainement pas un flic… un OPJ chargé d'enregistrer les plaintes des bourgeois des beaux quartiers qui ne supportent pas le tapage nocturne de fêtards et autres joyeux lurons.

***

   Pour rappel :

Alain Soral ou la raillerie nietzschéenne

  

soral,dieudonné,celine,heidegger,esclavage,shoah,klarsfeld,information,société,actualité,vallaud-belkacem,filippetti
   Difficile de se passer de l'intelligence d'Alain Soral ! Il est celui qui, aujourd'hui en France, avec l’aide de Rousseau, de Marx, de György Lukács, de Lucien Golmann, de Philippe Muray, de Michel Glouscard et de Jean-Claude Michéa , développe les analyses les plus courageuses, les plus pertinentes, les plus intelligentes et les plus talentueuses sur la société française (d’aucuns écriront : "... sur ce qui est arrivé à la France...") de la fin de la seconde guerre mondiale à nos jours.

Certes ! Il lui arrive de se disperser et de s’éparpiller un peu trop parfois car, quand on est sûr, avec raison, de son talent, on peut facilement être tenté de croire que tout ce que l’on fait ou dit relève de ce même talent, alors qu’il peut très bien s’agir tout simplement d'une bêtise sans nom.

Mais alors... que celui qui n'a jamais péché - péché d'orgueil -, lui jette la première pierre !

Depuis l'affaire Dieudonné, on m'envoie des mails qui hiérarchisent esclavage et Shoah

Par Sophie Elizéon - Déléguée interministérielle/Outremer

   Bon, sinon… ça va la vie pour vous Madame la déléguée inerministérielle d'outremer ? Vous vous êtes remise de ces mails vraiment... vraiment... comment dire...

Les mots me manquent.

***

   Tenez en attendant ! Votre billet d'humeur (humeur chagrine), me fait penser à ceci :imaginez un bureau, un chef de service assis derrière et son employé assis devant...

"Dites-moi, j'ai entendu dire que vous vouliez une augmentation ?

- Oui, je... enfin… mon salaire, c'est un peu juste quand même.

- Un peu quoi ?

- Juste... un peu court... si vous préférez.

- Comment ça ?

- Je gagne à peine 1600 euros net, et je me suis laissé dire que...

- "Laissé dire" quoi ?

- Ben, que le vôtre de salaire c'était plutôt dans les 6000.

- Et alors ?

- Ben, j'ai pensé que vous pourriez peut-être appuyer ma demande...

- Appuyer votre demande ?

- Oui. J’ai demandé  50 euros.

- 50 euros ?

- Parce que les fins de mois sont difficiles, vous savez.

- Je vais vous dire : tout comme il y a 24 heures dans une journée pour tout le monde, pareillement, il y a dans un mois,le même nombre de jours … et ce pour tout le monde aussi. Vous comprenez ?

-......................................

- Oui ? Non ?

- Oui chef, mais...

- Allez, n'insistez pas. Vous ne voulez pas non plus que l'on vous soupçonne de...

- Ah non chef ! Ah non, sûrement pas !

- Parce que... être soupçonné, c’est pas rien non plus…

- Ah non pas ça ! Tout... mais pas ça ! 

- C’est pas rien et c’est quelque chose d’être soupçonné de…

- Oubliez tout. J’ai rien dit chef.

- C'est mieux.

- Jamais je ne…

- C'est bien.

- Loin de moi l'idée de mettre en concurrence votre salaire et le mien…

- Et de convoiter mon poste, peut-être aussi, n’est-ce pas ?

- Votre poste ? Comment pourrais-je… Ah, non jamais ! Je le jure sur tout ce que j’ai de plus cher, cher et sacré ! Ca non chef ! Je vous jure ! Jamais… Jamais, je n'oserais... enfin... vous imaginez bien. Tenez … ces 50 euros, je vous en fais cadeau.

- Cadeau ?

- Oui, oui ! C’est tout pour vous.

- Sur votre salaire ?

- Oui, oui !

- Chaque mois ?

- Oui bien sûr ! Après tout,50 euros de plus ou de moins.

- Et vos fins de mois difficiles dont vous me parliez tout à l’heure.

- Je m’arrangerai chef.

- Je vois que l’on s’est compris.

- Oui chef.

- C'est parfait. Allez, retournez à votre travail maintenant.

- Merci chef. »

   Ah !Le PS ... ses ministres, ses secrétaires d'Etat et ses délégué(e)s... c'est pas rien quand même ! Et puis, c'est quelque chose aussi !

***

Pour info : sur LCP Rokhaya DIALLO avait obtenu 26 minutes par mois pour nous parler des minorités visibles... à l’époque où elle y « travaillait » encore.

La demande d’une juste répartition des commémorations et de la transmission de la mémoire, à propos de la colonisation et de tous ses crimes et de la traite négrière... est qualifiée de "concurrence victimaire", voire... purement et simplement de revendication à caractère antisémite.

  

2951362652770.jpg
Madame la déléguée interministérielle d'outre-mer, nul doute... vous irez loin, très loin ; je vous prédis un avenir radieux : une grande ligne droite… la voie royale !

Surtout, ne changez rien !

Mais ne nous en veuillez pas si on ne vous y accompagne pas : il y a des destinations vraiment trop déshonorantes.

  

   Rendez-vous aux prochaines élections ! Quand même !

   La suite de cette revue de presse dans son intégralité ICI (les frasques éditoriales du Nouvelobs)

_________________________

   Pour prolonger, cliquez : Pour un journalisme de toutes les intelligences


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sergeuleski 6225 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine