Magazine Culture

FanGirl de Rainbow Rowell

Par Evenusia @Evenusia

FANGIRL de Rainbow Rowell

Sortie le 21 février 2014

Résumé de l'éditeur : chez Milady, collection Grand Format

Cath et Wren sont des jumelles inséparables. Fans de Simon Snow, elles passent leur temps sur les forums consacrés à l'auteur. Mais la passion de Cath a tellement pris le pas sur sa vie que Wren lui annonce l'impensable : cette année, à la fac, elles feront chambre à part. L'une est prête à renoncer à ses rêves pour profiter dignement des joies de la vie estudiantine. L'autre est soudain projetée dans un univers hostile dans lequel tout le monde ses profs, sa famille et sa colocataire méprise la fanfiction. C'est alors qu'elle tombe sous le charme d'un obsédé de la littérature...

Mon avis : 

Voilà un roman qui a pas fait parler de lui dans la blogosphère littéraire. A mi-chemin entre Young Adult et New Adult, il traite d'un sujet qui nous tient à coeur, un sujet qui nous parle, à nous les accros aux livres et aux sagas interminables et adictives : les fanfictions.

Deux sœurs jumelles, Wren et Cath, commencent leur première année d'Université, loin de chez elles et de leur père, avec des objectifs très différents. Alors que Wren est très à l'aise dans la vie et qu'elle souhaite profiter de sa première année en prenant part à toutes les fêtes, Cath doit faire face à toutes ses angoisses. Elle est pleine de phobies : tout ce qui n'est pas sa chambre est un challenge et donc une montagne à surmonter. C'est donc assez étrange alors de savoir que sur le net Cath est en fait Magicath, une véritable idole dans le milieu des fanfictions et notamment celle qu'elle écrit sur les très célèbres "Simon Snow et Baz" nommée "Carry on". Suivie par des milliers de fans qui sont pendus à leurs ordinateurs, en attendant qu'elle publie un prochain chapitre de ses héros qu'elle maîtrise à la perfection. Simon et Baz sont des personnages issus d'un univers magique très semblable à celui de Harry Potter mais ses héros à elle sont gays, s'aiment et se détestent, faisant ainsi la joie de tous ces fans.

Habituée à tout partager avec sa jumelle Cath vit très mal cette séparation forcée et ne souhaite aucunement faire d'effort pour s'intégrer à sa nouvelle vie. D'autant plus que leur père, complètement névrosé et avec lequel elles ont vécu seules depuis l'abandon de leur mère, risque lui aussi de vivre très mal cette première séparation. Pour en rajouter, sa colocataire Reagan est une asociale, avare de paroles, affublée d'un ex petit ami qui sourit tout le temps et qui la suit comme son ombre. Tout ce petit monde va très doucement prendre sa place dans le roman. Les chapitres sont alternés d'extraits de "Simon et Baz" tantôt ceux de la véritable auteure de la saga des magiciens tantôt ceux des fanfictions.

Simon Snow and Baz

source

C'est un roman qui m'a captivée dès les premières pages, l'atmosphère, les personnages à la fois simples tout en étant complexes, la passion jusqu'à l'extrême pour une saga, sont autant d'éléments et de raisons d'aimer cette histoire. De plus, le roman est bourré de petites citations à retenir, sur la vie, l'amour, la solitude, l'amitié. C'est drôle, non pas au point d'éclater d'écrire mais plutôt celui de vous coller un sourire béat sur les lèvres. Par contre, vous ne trouverez ici aucune action, ni suspens, juste un moment à passer avec des personnages attachants.

Comme j'ai connu la folie Harry Potter à ses débuts, je sais ce que l'on ressent à la fin d'une grande saga, ce que c'est que d'être un fan parcourant la toile à la recherche de fan fictions dans l'espoir de se retrouver encore un peu plus longtemps immergé dans l'univers de nos héros préfères. Par contre je suis un peu déçue de ne pas avoir eu d'explications quant aux choix des extraits inclus entre les chapitres, ni même une fin que ce soit celle de la supposée auteure ou celle de la fan fiction elle-même : je suis restée sur ma faim.

En tout cas si certains s'ennuieront peut-être et je peux le comprendre, presque 500 pages où il ne se passe quasiment rien, avec une romance qui n'arrive que sur les dernières pages, c'est un peu dur à avaler, moi je ferai partie de celles qui ont beaucoup apprécié cette écriture, un peu paresseuse parfois un peu longue mais bourrée de jolies phrases.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Evenusia 26490 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines