Magazine Cinéma

Trance

Par Aelezig

z06

Un film de Danny Boyle (UK) avec James McAvoy, Vincent Cassel, Rosario Dawson

L'histoire : Simon travaille dans une salle des ventes, spécialisée en tableaux anciens. Il nous explique toutes les mesures de sécurité prises pour empêcher les braqueurs potentiels d'intervenir. Cependant, alors qu'un Goya est présenté et que les enchères sont en train de s'envoler, un groupe d'individus surgit. Après quelques péripéties, nous apprenons que Simon est complice, mais que le coup qu'il a reçu sur la tête... lui a fait perdre une partie de sa mémoire. Et il ne se souvient pas où il a caché la toile ! D'abord tabassé par ses camarades de cambriole qui ne croient pas un mot de son histoire, ils finissent par lui proposer de consulter une spécialiste de l'hypnose pour aller farfouiller dans les méandres de son cerveau et retrouver ce fucking Goya !

Mon avis : Quand Danny Boyle se prend pour David Lynch ou Christopher Nolan... ça donne un film un poil sophistiqué et un poil compliqué ! Je n'ai pas tout compris à l'histoire, mais c'était bien quand même et la réalisation m'a fascinée ! Caméra imaginative, mouvements lents, mais rythme soutenu, cadrages esthétiques, beaucoup de plans obliques, jolie valse de lumières pour des ambiances glacées ou plus hot... je me suis noyée dans le bleu si bleu des yeux de James McAvoy, et les garçons seront sûrement troublés par les courbes affolantes de la belle Rosario. J'ai adoré aussi la façon dont le réalisateur mettait en scènes les scènes rêvées (hypnose) en les intégrant dans le réel, comme si les autres protagonistes étaient présents et regardaient.

z09

Par contre, outre le fait que franchement je n'ai pas vraiment capté qui manipulait qui, le fait qu'au début James s'adresse au spectateur m'a encore plus perturbé le jugement. Cette technique laissait entendre que l'histoire était racontée de son point de vue... ce qui par la suite n'est pas vraiment le cas ! Alors, Danny l'a-t-il fait exprès pour mieux nous emberlificoter, ou a-t-il commis une erreur ? Question.

Toutes ces versions d'une même affaire qui se croisent et se recroisent nous remuent bien les méninges, mais on arrive plus ou moins à suivre, d'autant que la réalisation magnifique vous scotche à l'écran : on veut comprendre ce qui se passe sous nos yeux ébahis par la virtuosité des séquences réelles / pas réelles. Mais mes vieux neurones fatigués ont un peu de mal avec ces scénarios alambiqués. Dommage.

z10

Reste ce truc : l'hypnose. Charlatanisme ou réelle "science" ? Percerai-je un jour le secret de ce mystère ? Je voudrais bien assister à un spectacle du fameux Messmer, très célèbre en ce moment. Je suis sûre que c'est truqué ! Je ne peux pas y croire une seule seconde et je suis sûre qu'il n'arriverait pas à m'hypnotiser. Pour tout vous dire, je suis allée voir une hypnotiseuse, par ailleurs médecin, donc - normalement - crédible. J'essayais cette énième méthode pour tenter d'apaiser une souffrance que je traîne depuis des années. Elle n'a en réalité pratiqué que des exercices de relaxation, qui ne m'ont fait aucun effet. Comme je ronchonnais, elle a ri : "Vous vouliez que ça doit comme dans les films ? Que je claque dans mes doigts, et hop vous vous retrouviez dans le jardin de votre enfance ?" Ben oui ! "Non, ça ce sont des charlatans qui font ça. Nous médecins, c'est autre chose." a-t-elle ajouté. Ah bon. Mais n'empêche qu'elle continuait à se "prétendre" hypnotiseuse et à tenter de me persuader qu'elle avait des résultats incroyables et que l'hypnose était de plus en plus sollicitée dans les hôpitaux... D'ailleurs, elle m'enguirlandait parce que je n'arrivais pas au fameux état de "transe" ! Qu'est-ce qu'y peux, moi ? Et quelle transe ? Ces petites séances de relaxation à deux balles (euh non, à 70 euros, à vrai dire) ?  Comment me faire croire que des personnes abandonnent soi-disant la morphine juste parce qu'elle leur dit "Vous êtes détendu, détendu..." MYSTERE TOTAL. Pour ma part j'ai rien compris au truc ! Et elle, elle a conclu que je ne faisais aucun effort. Quel effort ? Quand je vous dis que j'ai rien pigé...

Du coup, dans les tags j'ai mis médical ET fantastique, parce que je n'ai pas de réponse à cette question de charlatanisme.

z07

Pour revenir au film, j'ai bien aimé la réal. mais j'ai été frustrée par la difficulté de ma cervelle à débrouiller les fils de l'intrigue et ses faux-semblants. Cinématographiquement parlant (mise en scène, originalité, photo, musique), le film est très supérieur par exemple à mon The call d'hier soir... mais quand on ne pige rien, moi je dis que c'est un peu raté.

Et puis pourquoi diable avoir gardé l'orthographe anglaise pour le titre ? Après on se plaint que les mômes font plein de fautes. Le français "transe" était tout à fait acceptable !!! N'importe quoi. 

A noter une B.O. éblouissante ! Moi qui n'y suis d'habitude pas très sensible, j'ai adoré. Une chanson magnifique de Moby, The day, avec des accents à la Bowie (normal, c'est son pote), de l'électro... du high tech, je dirais, qui accompagne chaque scène avec une grande élégance.

z08

Les critiques sont comme moi dans l'ensemble : on loue la magnificence du film, et son pouvoir attractif, mais on râle un peu après la complexité de l'intrigue et un certain "snobisme" du réalisateur qui se moquerait de son public en le perdant exprès dans ces labyrinthes soigneusement tissés.

Pour ceux qui me connaissent bien et qui savent que je suis passionnée d'Archi, entre autres : il y a dans le film un immeuble de toute beauté, celui où se tiennent les ventes d'art... et scrongneugneu je n'ai pas réussi à l'identifier en surfant sur le net ce matin...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines