Magazine Culture

Miles Teller, Tell’em

Publié le 16 avril 2014 par Wtfru @romain_wtfru

Des Next Big Thing, on en voit tous les jours. Sur 10 qui apparaissent en une année, seuls 2 auront une réelle carrière à la mesure de leur talent. On avait déjà crié à la révélation la semaine dernière avec Joel Kinnaman. Tel le garçon qui criait au loup, on recommence cette semaine avec Miles Teller, acteur américain de 27 ans qui est en train de tout casser à Hollywood.

Né à Downington en Pennsylvanie, Teller revient pourtant de loin. En effet, en 2008, il fut victime d’un accident de voiture au retour d’un festival de musique qui faillit le tuer. Au lieu de ça, il en a tiré une gueule cassée qui en fait déjà un acteur reconnaissable parmi les dizaines de jeunes bellâtres à la Kellan Lutz, Taylor Kitsch, James Pattinson, Theo James et autres Aaron Tveit, pas tous dénués de talent (bon si, Kellan Lutz est totalement dénué de talent) mais tous interchangeables.

miles

_

Heureusement, il n’y a pas que ça chez Miles Teller. En effet, le type est très doué. Après quelques rôles dans des courts-métrages et une apparition dans la série TV vite annulée The Unusuals, Miles trouve son premier rôle dans un long-métrage avec Rabbit Hole de John Cameron Mitchell, en 2010 dans lequel il joue le rôle… du chauffard qui a tué le fils de Nicole Kidman et Aaron Eckhart. Le film ayant rencontré un franc succès critique, il était évident qu’on retrouverait Miles Teller dans le futur proche.

Et on le voit un an plus tard en second rôle dans le remake de Footloose réalisé par Craig Brewer (le génie derrière Hustle & Flow devenu le tocard coupable de Black Snake Moan) en 2011 dans lequel il reprenait le rôle rendu célèbre par le regretté Chris Pennle plus doué de la fratrie, soit-il dit en passant.
Alors que nous sommes sans nouvelles de Kenny Wormald, le héros de ce remake, Miles Teller est encore une fois remarqué. Cette petite notoriété l’envoie en caméo un an plus tard dans le surprenant Project X, réalisé par Nima Nourizadeh. Mais si, vous savez, la comédie qui en a pris plein la gueule par des gens qui ne l’avaient pas vue et qui étaient passés totalement à côté de l’intérêt du film. Miles Teller y joue un ancien de l’université qui, après avoir ramené énormément de monde à la petite sauterie du héros, trouve au hasard les cachets d’ecstasy dans la piñata. C’est donc le catalyseur du désastre aussi hilarant qu’enivrant.

miles 2

_

Fort de cette apparition, il est choisi en 2013 pour interpréter le Party Animal Miller dans le très bon 21 and Over, le premier film de Scott Moore & Jon Lucas, les scénaristes qui ont permis à Todd Phillips de réaliser un bon film, Very Bad Trip, ce qui n’est pas une mince affaire.
Miles Teller est donc un des deux héros du film (l’autre est joué par le sympathique Skyler Astin), partis pour vivre une nuit de folie où après avoir bu deux ou quinze verres de trop, ils doivent retrouver un de leurs amis qui a un rendez-vous très important le lendemain. 21 and Over est un film coming-of-age plutôt réussi qui, s’il ne parvient pas à être constamment drôle, recèle quand même de moments mémorables dans lesquels Miles Teller brille particulièrement dans un rôle assez inattendu.
La même année, on le retrouve dans un autre coming-of-age movie, le très beau The Spectacular Now de James Ponsoldt. Il y joue un senior alcoolique qui vient de se faire larguer par sa copine et qui jette son dévolu sur une jeune fille réservée et influençable. En plus d’être d’une qualité formelle étonnante, le film est d’une beauté et d’une justesse impressionnante quant aux relations amoureuses estudiantines. On cherchait un réel Breakthrough Role pour Miles Teller, on l’a trouvé. Il a d’ailleurs gagné un prix d’interprétation au Festival de Sundance.

_

D’ailleurs, l’année 2014 sera l’année de Miles Teller, sans aucun doute, avec pas moins de cinq films. Un d’eux est déjà sorti en France. On espère de tout cœur que c’est le plus mauvais, tant Divergente est un film d’une bêtise affolante. Nouvelle tentative de trouver une franchise à la Harry Potter / The Hunger Games après The Host, The Mortal Instruments et autres Vampire Academy, Divergente est un film insignifiant, aussi original qu’une blague sur Arsenal, aux dialogues assommants de conneries et aux acteurs principaux médiocres. Miles Teller y retrouve Shailene Woodley pour quelques scènes. Il y joue un jeune couillon prétentieux ultra cliché… et s’en sort plutôt bien. C’est bien un des seuls d’ailleurs. 
Les Américains ont déjà vu That Awkward Moment, encore un autre coming-of-age movie avec Zac Efron (qui a gagné un MTV Movie Award pour le film, for what it’s worth) et Michael B. Jordan, dont on reparlera peut-être une autre fois. Dans le même genre, on le retrouvera aussi dans Get a Job avec Anna Kendrick, Brian Cranston, Christopher Mintz-Plasse ou encore Alison Brie. Il jouera également dans la comédie romantique Two Night Stand (avec Kid Cudi, Jessica Szohr et l’excellente Analeigh Tipton) et enfin dans le drame musical Whiplash où il interprète un jeune jazzman très talentueux, sous la houlette de l’immense J.K. Simmons.

miles 3

_

Cette notoriété ne devrait pas s’arrêter en 2015, année de sortie du reboot de Fantastic Four, qui sera réalisé par Josh Trank, le petit génie derrière l’immense Chronicle. Miles Teller y jouera Mr. Fantastic aux côtés de Jamie Bell, Kate Mara et… Michael B. Jordan (définitivement, on en parlera plus tard). Quand on sait ce qu’est devenu le dernier Mr. Fantastic, Ioan Gruffudd (rien.), ce n’est peut-être pas bon signe, cela dit. Une suite est déjà prévue pour 2017.

Wait and see, donc pour Miles Teller. Mais avec les talents de caméléon qu’il a su montrer depuis le début de sa carrière, nul doute qu’il saura rebondir en cas d’échec.

_


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Wtfru 11406 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine