Magazine Cinéma

Cinéma : Les Yeux jaunes des crocodiles

Par Framboise32

les yeux jaunes des crocodiles

Comédie Dramatique de Céline Telerman avec Julie Depardieu, Emmanuelle Béart, Patrick Bruel, Alice Isaaz, Jacques Weber, Karole Rocher, Edith Scob, Samuel Le Bihan, Quim Guttierrez, Jana Bittnerova, Nancy Tate, Alisson Paradis, Nathalie Besancon, Bruno Debrandt, Ariel Wizman, Clementine Poidatz, Radu Mihaileanu, Apollonia Luisetti…

SynopsisDeux sœurs que tout oppose. Joséphine, historienne spécialisée dans le XIIème siècle, confrontée aux difficultés de la vie, et Iris, outrageusement belle, menant une vie de parisienne aisée et futile. Un soir, lors d’un dîner mondain, Iris se vante d’écrire un roman. Prise dans son mensonge, elle persuade sa sœur, abandonnée par son mari et couverte de dettes, d’écrire ce roman qu’Iris signera, lui laissant l’argent. Le succès du livre va changer à jamais leur relation et transformer radicalement leurs vies.

Les Yeux jaunes des crocodiles est une adaptation du roman de Katherine Pancol, paru en 2006 chez Albin Michel, traduit dans de nombreuses langues dont le russe, le chinois, l’ukrainien, ou encore l’italien et vendu à plus d’un million d’exemplaires. En 2006, le livre a remporté le prix Maison de la Presse. C’est le premier roman de  Katherine Pancol qui bénéficie d’une adaptation sur grand écran. Les Yeux jaunes des crocodiles est le troisième long-métrage de la réalisatrice belge Cécile Telerman. La réalisatrice Cécile Telerman a co-écrit le scénario des Yeux jaunes des crocodiles aux côtés de Charlotte De Champfleury.

Pas de comparaison avec le livre puisque je ne l’ai pas lu. Je suis allée voir le film sans aucun à priori. Je savais juste que c’était l’histoire de deux soeurs. Au début le moins que l’on puisse dire est que cela foisonne en personnages. Puis on se concentre sur les deux personnages principaux, les deux soeurs. L’histoire est drôle et triste à la fois. La recherche de la reconnaissance de cette femme qui a l’air d’avoir tout pour elle est pathétique.  Peu à peu, on découvre l’enfance de ses deux soeurs et on comprend mieux ce qui se passe. L’une a été adulée et a besoin du regard et de l’admiration des autres. L’autre manque de confiance du au désamour de sa mère et . Chacun des personnages est bien présenté, leurs caractères, leurs envies, leurs sentiments. Les dialogues sont cinglants, jamais compatissants. Dommage qu’il y ait quelques longueurs et quelques scènes statiques, on regrette le manque de rythme, de "pep’s"

Emmanuelle Beart est convaincante dans le rôle de cette femme oisive qui recherche la reconnaissance, l’admiration. Julie Depardieu est toujours aussi bien (je suis fan). Dommage tout de même, ce genre de rôle lui a déjà été confié. Patrick Bruel n’en fait pas trop. Edith Scob joue une  mère monstrueuse. Pour le reste, un casting bien choisi.

Les yeux jaunes des crocodiles met en scène deux belles actrices, ces deux soeurs sont attachantes avec leurs qualités,  leurs défauts et leurs blessures.

-

les yeux jaunes des crocodiles

Sortie le 9 avril 2014 –  Distribué par Wild Bunch distribution


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Framboise32 28519 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines