Magazine Côté Femmes

The Swan : une robe exceptionnelle de Charles James

Publié le 11 mai 2014 par Cameline

James-s-wife--Nancy--in-a-later-version--photograp-copie-1.jpg

Ball-gown-1951-Charles-James-MET-3-copie-1.jpg

Charles James et sa femme Nancy en 1955 (photo Cécil Beaton)

The Swan. Avec cette robe qu'il crée en 1949, Charles James confère à la femme qui la porte la grâce et l'élégance du cygne. La ligne du dos fait écho au cou de l'oiseau, à la base duquel semblent prendre naissance des ailes repliées.

Swan-1953---Charles-James---MET-1.jpg

Swan-1953---Charles-James---MET-2.jpg

Swan-1953---Charles-James---MET-3.jpg

The Swan 1953 (The Metropolitan Museum of Art)

black_swan_by_awjay.jpg

(Photo Ajway)

La robe, qui existe en deux longueurs, est un des modèles les plus complexes de Charles James. La jupe s'élargit sur deux mètres de diamètre, composée d'une trentaine de superpositions de mousseline et de tulle de soie de plusieurs nuances de couleurs, destinées à être découvertes selon les mouvements.

-Swan--gown-photographed-by-Horst-P-Horst--Vogue-1951-1.jpg

evelyn-tripp-in-a-charles-james-evening-dress-photo-by-hors.jpg

Evelyn Tripp - Vogue 1951 (photo Horst)

swan_by_jennytangen-d33p7ql.jpg

(photo Jenny Tangen)

Swan-1951---Charles-James--Lacma-2.jpg

Swan-1951--Charles-James---Lacma-1.jpg

The Swan 1951 (LACMA)

gypsy-rose-lee.jpg

Gypsy Rose Lee

74081c7c1b9bcbf02971b026265d2200.jpg

Swan-1954---Charles-James---Chicago-History-Museum-4.jpg

The Swan 1954, robe de Mrs. Byron Harvey (Chicago History Museum)

Genius-Deconstructed---Chicago-History-Museum-copie-2.png
The Swan 1954 - Exposition Charles James : Genius Deconstructed 

Fashion-walk-of-fame-Charles-James-copie-1.jpg

Détail de la plaque de la Fashion Walk od Fame 2001 - Manhattan

Modern-Luxury---Chicago-Museum.jpg

Charles James : Genius Deconstructed (Chicago History Museum)

A l'occasion d'une exposition en 2012 au Chicago History Museum (Charles James : Genius Deconstructed), le conservateur Timothy Long présente les études qu'il a menées sur les robes de Charles James. Il les mesure, les décortique, les radiographie. Il s'étonne de l'originalité de ses créations, défiant les règles de la couture. Charles James utilise à la fois des techniques anciennes du XIXe siècle, avec la tournure, ainsi que des innovations qu'il crée lui-même, et qui aujourd'hui encore sont déconcertantes pour les couturiers.

Un scanner de la robe Swan révèle une structure intérieure de métal, à l'intérieur du corsage jusqu'en haut de la jupe, mettant en évidence l'utilisation de techniques proches de celles de la fabrication des chapeaux. On découvre également qu'hormis la soie, elle comporte du satin, du taffetas, ainsi que des tissus inusités dans la Haute couture, tels que la toile, le bougran et le crin de cheval.

Quant aux coloris, l'examen des couches intérieures de la robe étudiée révèle sous la base marron toute une gamme de couleurs : pourpre, fushia, saumon, pêche, jaune, or ...

Swan-gown---Scan---Chicago-History-Museum.png

Scan de la robe (exposition Charles James : Genius Deconstructed - Chicago History Museum)

Swan-1949---Charles-james---MET-1.jpg

Swan-1949---Charles-james---MET-2.jpg

The Swan 1949 (The Metropolitan Museum of Art)

Sketch-swan-gown-1955---Charles-James---MET-3.jpg

Sketch-Swan-Ball-Gown---Charles-James----1953.jpg

Sketch-Swan-and-Balloon-1955---Charles-James---MET.jpg

  Croquis de Charles James (The Metropolitan of Art)

340.jpg

521.jpg

Charles James

Sources :

   Harper's Bazaar

   Telegraph

   The Metropolitan Museum of Art

   Encyclopaedia Britannica Blog

   LACMA Los Angeles County Museum of Art

   Kurzawa

   Heavenly Vintage Brides

   Daily News

   Vogue

   Chicago History Museum

   Sheridan Road

   House of Retro


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cameline 1014 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine