Magazine Culture

Vauxhall and Us, hommage french pop très réussi à Morrissey

Publié le 27 mai 2014 par Dookiz @merseysideband

Vauxhall and Us est la reprise intégrale du majestueux album de Morrissey Vauxhall & I sorti il y a vingt ans. Pour rendre hommage à cet album incontournable et pour fêter les 5 ans du site, le site A l’Ecoute a coordonné l’enregistrement de cet album par des groupes français, prouvant ainsi qu’il existait une « french touch de la pop ». Une très, très grande réussite.

Vauxhall and Us, hommage french pop très réussi à Morrissey
Vauxhall and Us, hommage french pop très réussi à Morrissey

Une réussite parfaitement domptée !

On connaissait The Smiths Is Dead, cet album de reprises de The Queen Is Dead des Smiths organisé par les Inrocks en 1996. Mais comment peut-on s’attaquer à un tel monument que Vauxhall & I, cet album de Morrissey qui, tout subjectivement parlant, est de loin le meilleur album de l’ancien chanteur des Smiths ? Le pari était risqué, encore plus pour de petits « frenchies ». Mais il faut avouer que cet album est une pure merveille. Tout en apportant une touche personnelle, les groupes ont su respecter l’univers du Mozz avec des morceaux parfaitement reconnaissables, mais pourtant singuliers. Bravo pour A L’écoute pour cette belle initiative magistralement domptée !

Les reprises en détail

Now My Heart Is Full par Yules prend autant aux tripes que l’original, n’hésitant pas à tourner vers un rythme presque country mais aux harmonies vocales parfaitement orchestrées.
Spring-Heeled Jim n’hésite pas à « électroniser » l’orginal, mais avec une délicatesse qui arrive à retranscrire la dynamique de l’originale.
Billy Budd est plus difficile à reconnaître, mais ses accords de guitares sont très finement trouvés et lui confère un rythme étonnant à deux guitares.
Hold On To Your Friends commence quasiment comme l’original, avec un doux rythmes de guitares saturées pour soutenir une voix mélancolique. Les arpèges acoustiques sont d’une justesse d’interprétation parfaite.
The More You Ignore Me, The Closer I Get suprend par son rythme plus raide, plus rapide aussi. Mais les guitares acoustiques et les accords de voix donnent un rendu surprenant.
Why Don’t You Find Out For Yourself est une vraie réussite : mélangeant un univers posé et doucement noisy avec une voix que l’on pourrait confondre sur certaines intonations à Morrissey.
I Am Hated For Loving commence comme Novocaine For The Soul de Eels avant de virer vers une pop minimaliste à la limite de la berceuse pour enfant. Osé, mais finement trouvé !
Lifeguard Sleeping, Girl Drowning affiche tout de suite la patte de Garciaphone et son style proche de Grandaddy et Sparklehorse. Presque plus captivante que l’originale.
Used To Be A Sweet Boy affiche une superbe réverbération de deux voix mêlant rythme très discret et distorsion concrète.
The Lazy Sunbathers joue également sur des équilibres de voix parfait, avec un synthé discret soutenu par un violoncelle que l’on aurait aimé réel et non synthétique. Peut-être volontaire, mais dommage à l’oreille.
Speedyway nous plonge dans une ambiance 80′s avec des sons de synthés risqués et une basse entêtante pour un final qui monte en puissance.

L’album est également doté d’une belle version de Moon River et d’une prise alternative de Now My Heart is Full qui commence comme une chanson de Luke Haines de The Auteurs !

Vauxhall and Us est la reprise intégrale du majestueux album de Morrissey Vauxhall & I sorti il y a vingt ans. Pour rendre hommage à cet album incontournable et pour fêter les 5 ans du site, le site A l’Ecoute a coordonné l’enregistrement de cet album par des groupes français, prouvant ainsi qu’il existait une « french touch de la pop ». Une très, très grande réussite.

Vauxhall and Us, hommage french pop très réussi à Morrissey
Vauxhall and Us, hommage french pop très réussi à Morrissey

Une réussite parfaitement domptée !

On connaissait The Smiths Is Dead, cet album de reprises de The Queen Is Dead des Smiths organisé par les Inrocks en 1996. Mais comment peut-on s’attaquer à un tel monument que Vauxhall & I, cet album de Morrissey qui, tout subjectivement parlant, est de loin le meilleur album de l’ancien chanteur des Smiths ? Le pari était risqué, encore plus pour de petits « frenchies ». Mais il faut avouer que cet album est une pure merveille. Tout en apportant une touche personnelle, les groupes ont su respecter l’univers du Mozz avec des morceaux parfaitement reconnaissables, mais pourtant singuliers. Bravo pour A L’écoute pour cette belle initiative magistralement domptée !

Les reprises en détail

Now My Heart Is Full par Yules prend autant aux tripes que l’original, n’hésitant pas à tourner vers un rythme presque country mais aux harmonies vocales parfaitement orchestrées.
Spring-Heeled Jim n’hésite pas à « électroniser » l’orginal, mais avec une délicatesse qui arrive à retranscrire la dynamique de l’originale.
Billy Budd est plus difficile à reconnaître, mais ses accords de guitares sont très finement trouvés et lui confère un rythme étonnant à deux guitares.
Hold On To Your Friends commence quasiment comme l’original, avec un doux rythmes de guitares saturées pour soutenir une voix mélancolique. Les arpèges acoustiques sont d’une justesse d’interprétation parfaite.
The More You Ignore Me, The Closer I Get suprend par son rythme plus raide, plus rapide aussi. Mais les guitares acoustiques et les accords de voix donnent un rendu surprenant.
Why Don’t You Find Out For Yourself est une vraie réussite : mélangeant un univers posé et doucement noisy avec une voix que l’on pourrait confondre sur certaines intonations à Morrissey.
I Am Hated For Loving commence comme Novocaine For The Soul de Eels avant de virer vers une pop minimaliste à la limite de la berceuse pour enfant. Osé, mais finement trouvé !
Lifeguard Sleeping, Girl Drowning affiche tout de suite la patte de Garciaphone et son style proche de Grandaddy et Sparklehorse. Presque plus captivante que l’originale.
Used To Be A Sweet Boy affiche une superbe réverbération de deux voix mêlant rythme très discret et distorsion concrète.
The Lazy Sunbathers joue également sur des équilibres de voix parfait, avec un synthé discret soutenu par un violoncelle que l’on aurait aimé réel et non synthétique. Peut-être volontaire, mais dommage à l’oreille.
Speedyway nous plonge dans une ambiance 80′s avec des sons de synthés risqués et une basse entêtante pour un final qui monte en puissance.

L’album est également doté d’une belle version de Moon River et d’une prise alternative de Now My Heart is Full qui commence comme une chanson de Luke Haines de The Auteurs !

Mais ce qui frappe, c’est le travail de coordination. Si Morrissey était seul aux commandes (avec Steve Lillywhite à la production), cet album français laisse planer une harmonie et une unité parfaitement dosée. Une pure merveille on vous dit !

Et pour ne rien gâcher au plaisir, l’album est en écoute complète et en téléchargement gratuit ci-dessous.

Un site dédié avec des informations sur les artistes est disponible ici : http://vauxhallandus.alecoute.net

Encore bravo !

Vauxhall and Us, hommage french pop très réussi à Morrissey
Pour suivre les news de rock indé, suivez Merseyside sur Facebook :


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dookiz 5513 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines