Magazine Cinéma

Lawless

Publié le 27 mai 2014 par Amandine97430

LAWLESS

De : John Hillcoat.

Avec: Tom Hardy ( Bronson, The Dark Knight Rises) , Jessica Chastain (Take Shelter, La couleurs des sentiments) , Shia Laboeuf ( Nymphomaniac, Wall Street) , Guy Pearce ( Memento,L.A. Confidential).

Synopsis Allociné: 1931. Au cœur de l’Amérique en pleine Prohibition, dans le comté de Franklin en Virginie, état célèbre pour sa production d’alcool de contrebande, les trois frères Bondurant sont des trafiquants notoires : Jack, le plus jeune, ambitieux et impulsif, veut transformer la petite affaire familiale en trafic d’envergure. Il rêve de beaux costumes, d’armes, et espère impressionner la sublime Bertha… Howard, le cadet, est le bagarreur de la famille. Loyal, son bon sens se dissout régulièrement dans l’alcool qu’il ne sait pas refuser… Forrest, l’aîné, fait figure de chef et reste déterminé à protéger sa famille des nouvelles règles qu’impose un nouveau monde économique. Lorsque Maggie débarque fuyant Chicago, il la prend aussi sous sa protection. Seuls contre une police corrompue, une justice arbitraire et des gangsters rivaux, les trois frères écrivent leur légende : une lutte pour rester sur leur propre chemin, au cours de la première grande ruée vers l’or du crime.

MA CHRONIQUE

LAWLESS

(Mon dieu que j’aime cette scène!)

A sa sortie,je criais à qui voulait bien m’entendre et m’écouter qu’il fallait que je vois absolument ce film.Finalement,le temps est passé et je ne suis pas allée le voir au cinéma.Pour ma défense,il faut dire que je garde un mauvais souvenir du cinéma pour The Dark Knight Rises.Du coup, maintenant quand j’ai vraiment envie de voir un film j’attends sa sortie en DVD et je le loue(le comble pour un blog qui s’appelle emmenemoiaucinema je sais!).Parenthèse à part,j’ai profité d’être seule à la maison pour louer dans la foulée le monde de Charlie et Lawless.Pas de blabla intempestifs,de sonneries de gsm,juste moi une pizza une glace et deux excellents films.La soirée ciné parfaite en somme!

LAWLESS

Après un film apocalyptique et pour le moins sombre,le réalisateur de La Route John Hillcoat, livre ici une fable familiale sous fond de prohibition.Qui dit prohibition dit alcool de contrebande qui dit alcool de contrebande dit violence.Lawless nous fait découvrir l’histoire des Bondurant qui distillent et vendent inégalement de l’alcool comme beaucoup d’autres à cette époque.Cependant,les frères Bondurant sont une légende à eux tout seul; et forcent le respect dans toute le comté de Franklin voir un peu plus loin.En effet, il semblerait qu’ils soient invincibles,l’un a survécu à la peste et l’autre à la guerre.Mythe renforcé par l’admiration sans borne que leur voue le cadet de la famille,Jack incarné par Shia Laboeuf.Son meilleur ami et lui rêvent de grandes choses et bâtissent des châteaux en Espagne.Quant au chef de famille,il est incarné par le talentueux Tom Hardy.Son personnage est un homme bourru et glacial.Il parle peu,agit vite mais non sans réflexion au préalable.Il tient d’une main de fer le commerce familial et celui clandestin,aidé pour cela de son autre frère,Howard (Jason Clarke).Ce dernier fait figure de transition et de tampon entre les frères notamment entre Jack et Forrest(TH).Malgré son gout prononcé pour l’alcool,Howard arrive à temporiser les deux mâles;et plus important encore,on peut toujours compter sur lui.L’alcool des Bondurant a très bonne réputation dans la région et les affaires vont très bien jusqu’à ce qu’un agent du FBI véreux arrive en ville histoire de faire régner sa loi.Ajouté à cela,un Bondurant qui a les yeux plus grands que le ventre et c’est les ennuis qui commencent.Alors que toute la ville se plie face à l’argent et le pouvoir,les Bondurant eux font de la résistance.S’engage un véritable bras de fer entre la loi et les hors-la-loi où chacun testera les limites des autres.Et,ce qui n’était au départ qu’une affaire de justice deviendra une affaire d’hommes,de vengeance et de fierté.

LAWLESS

 Lawless est porté par un casting prestigieux mettant en scène aussi bien de grandes pointures comme des novices.Beaucoup ont souligné la performance de Shia Laboeuf mais j’ai préféré Tom Hardy qui est brille ici de mille feux.L’acteur a gardé ce je-ne-sais-quoi de Bane ne serait-ce que dans sa façon de se déplacer et de regarder ses semblables.Le personnage a une présence folle à l’écran et arrive à s’imposer en n’étant juste là.De plus,à lui tout seul il a inventé un nouveau langage avec ses grognements intempestifs.Bourru et vieux garçon,il se dévoile peu et pourtant, on a l’impression que c’est celui qui en dit le plus.Têtu,déterminé,il va toujours au bout de ses idées et de ce qu’il considère comme son dû.Il ne donne pas l’impression d’aimer la violence mais d’y être contraint par le force des choses et des événements.En outre,sans que cela soit clairement évoqué,on sent que c’est ce que ses frères attendent de lui d’être le chef de famille.Il se sent responsable de ses frères,de l’entreprise familiale peut-être à cause d’une promesse faite à son père.L’arrivée de la sublime Jessica Chastain va quelque peu le désarmer et surtout bousculer ses habitudes et son quotidien.Quant à la belle,elle est sous son charme dés le premier regard et prend plaisir à le taquiner.Sous ses faux airs de femme facile,elle cache un lourd passé qu’elle tente de mettre derrière elle.Elle le fuit persuadé qu’ici dans une petite ville,elle trouvera la tranquillité.Prix entre deux eaux,elle est peu à peu partagée entre l’envie de rester et de repartir,fascinée elle-aussi par les Bondurant.Le personnage de Shia Laboeuf est le narrateur de l’histoire,le spectateur se sent proche de lui car quelque part lui aussi c’est un spectateur lorsqu’il raconte l’histoire familiale.En effet,on comprend qu’il la raconte des années plus tard sans doute avec plus de recul et de maturité.Avant cela,son personnage est un peu le vilain petit canard de la famille car il n’a pas le courage de ses grands frères.Il admire les grands gangsters mais son jeune âge le conduit encore à agir avant de réfléchir ce qui lui attire bien des ennuis.Son audace et son ambition auront presque raison de lui et de sa famille.Néanmoins,il en ressortira grandi,un homme.Un homme honnête surtout grâce à la douce Bertha(Mia Wasikowska) qui est un peu en retrait dans ce film.Quant à Guy Pearce,acteur fétiche du réalisateur, il tire admirablement bien son épingle du jeu dans le rôle du méchant de service.Méconnaissable avec les cheveux poussés sur les côtés et gominés,il n’a jamais fait aussi peur.Arrogant,cruel,son personnage est prêt à tout pour arriver à ses fins.Il a une soif de pouvoir sans limite.Gary Oldman nous fait l’honneur de sa présence mais trop peu malheureusement.Cependant,le peu qu’il apparait à l’écran vaut le détour comme toujours avec cet acteur.

LAWLESS

Je trouve que Lawless emprunte beaucoup aux westerns.Œil pour œil,dent pour dent et pas de quartier.Règlement de compte en série,vengeance…..etc.Une histoire aussi très masculine mettant en scène l’orgueil,la fierté des hommes ,leur honneur .La prohibition est presque qu’un prétexte pour ces hommes prêt à en découdre si les choses ne vont pas dans leur sens.Pas de gentil,des méchants oui et non mais surtout des hommes sans loi ni foi peut-être aussi pour certains.Il est difficile de croire que les Bondurant ont vraiment existé tant cette histoire semble tirer d’une légende ou d’une quelconque histoire qu’on raconterait près d’un feu pour effrayer les enfants.John Hillcoat nous livre en image le destin incroyable mais vrai des frères Bondurant avec (en autre) une BO et une photographie magnifiques.

18 SUR 20

LAWLESS
Le petit fils de Jack Bondurant a même raconté l’histoire de sa famille dans un livre qui a été publié sous le nom de Pour quelques gouttes d’alcool.Le réalisateur John Hillcoat s’en est inspiré pour son adaptation cinématographique en le rebaptisant toutefois Lawless soit en français,Des hommes sans loi.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Amandine97430 1134 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines