Magazine Cinéma

Le droit de tuer ? - 7/10

Par Aelezig

z18

Un film de Joel Schumacher (1996 - USA) avec Mathew McConaughey, Samuel L. Jackson, Kevin Spacey, Oliver Platt, Sandra Bullock, Ashley Judd, Kiefer Sutherland, Donald Sutherland, Charles S. Dutton, Chris Cooper

Le droit de tuer ? NON.

L'histoire : Mississippi. La ségrégation est terminée. Mais, surtout dans les états du sud, la pilule reste dure à avaler, le racisme est omniprésent et le KKK, officiellement disparu, continue de se réunir en secret. C'est dans ce contexte que Carl Lee, un noir, honnête et travailleur, apprend que sa petite fille de dix ans vient d'être violée et presque laissée pour morte par deux blancs. Aussitôt, il n'a qu'une idée en tête : abattre ces deux ordures. Emprisonné, il demande à Jake, jeune avocat, brillant et anti-raciste, de le défendre. Plus : de le faire acquitter. L'affaire sera difficile : le procureur est un homme très expérimenté, la majorité blanche de l'état - et donc l'opinion publique - jouera contre Carl Lee et le jury, bien que tiré au sort, sera habilement épuré pour ne garder que des blancs...

z19

Mon avis : Un bon thriller judiciaire, particulièrement poignant puisqu'il mêle l'horreur du crime (viol d'une petite fille) à l'horreur du racisme pur et dur. Et un casting d'enfer ! Le film est long (2h30) mais on ne s'ennuie jamais.

Toutefois, j'ai éprouvé une sensation de malaise puisque l'objectif est de faire acquitter un homme qui a fait justice lui-même, en tuant deux personnes et en blessant grièvement un policier. Ce plaidoyer envers l'auto-justice est un peu lourd en bouche... Comme le dit le procureur - qui incarne ici le "méchant" (comme souvent d'ailleurs dans ce genre de film) - la loi doit être la même pour tout le monde, même dans le plus horrible des contextes. On ne tue pas. Point barre. (ceci dit... il recquiert la peine de mort... mais bon, ceci est un autre vaste débat...). Du coup, on tombe dans le "racisme à l'envers" : si Carl Lee avait été blanc, il aurait été condamné !

Difficile aussi de comprendre la réaction de l'épouse de Jake, qui le laisse tomber, épouvantée par les menaces du Klan. C'est sûr que ça doit être dur à vivre, mais renoncer comme ça... bouh, ça fait peur aussi.

z20

J'ai donc bien aimé l'histoire, l'exposition de l'arrière-fond sociétal, la réalisation, les acteurs, mais détesté l'insidieux message de fond qu'il véhicule pour ceux qui ne réfléchissent pas plus loin que le bout de leur nez... A quand un film sur la "nécessité" d'avoir une arme sur soi ?

Le droit de tuer ? a d'ailleurs fait polémique... surtout en Europe et les distributeurs, prudents, avaient ajouté un point d'interrogation au titre !

Bizarre de voir Sandra Bullock en tête sur l'affiche. Elle joue les petites mains et on ne la voit pas tant que ça. Le trio c'est surtout McConaughey, Jackson et Spacey. Hum... cette "préférence" insiste justement sur les trois "gentils" qui prônent l'auto-défense. Là encore, la méfiance est de mise avec la phrase "A leur place, que feriez-vous ?". Subtil !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines