Magazine Culture

L'ancien sans l'étroit. L'édition 2014 du festival de l'Académie Bach d'Arques-la-Bataille

Publié le 24 juin 2014 par Jeanchristophepucek
Eglise Arques - Robin.H.Davies

L'église d'Arques-la-Bataille © Robin .H. Davies

S'il ne bénéfice pas de la même exposition médiatique que les très courus festivals de la Chaise-Dieu ou d'Ambronay, celui de l'Académie Bach d'Arques-la-Bataille a su, au fil du temps, fédérer un public fidèle d'amateurs de musique ancienne autour d'une programmation exigeante qui oublie heureusement de se laisser envahir par les tics et les paillettes de la mode — celle de cette année n'annonce d'ailleurs toujours pas de récital de contre-ténor estampillé Vivhändel pour attirer le chaland.

Pour sa dix-septième édition, qui se déroulera du 20 au 23 août 2014, le festival confirme une inflexion amorcée en 2012 avec Haydn, Boccherini et Schubert et poursuivie en 2013 avec Brahms et Schumann, qui consiste, de façon parfaitement pertinente, à considérer le vocable de musique ancienne sous un angle élargi et, par conséquent, à ne plus se limiter au répertoire des XVIIe et XVIIIe siècles. Les musiciens de L'Armée des Romantiques, réunis autour de l'excellent pianiste Rémy Cardinale qui, pour l'occasion, jouera sur un Érard historique, mettront donc à l'honneur la musique française, ce qui est déjà en soi une excellente nouvelle, en proposant deux soirées dédiées respectivement à César Franck (Quintette, Sonate pour violon et piano, pièces pour piano et pour harmonium, 21 août) et à Maurice Ravel, dont, aux côtés de Gaspard de la Nuit, seront données deux œuvres entrant en résonance avec les commémorations du centenaire de la Grande guerre, les Trois chansons pour chœur et le Trio en la mineur (22 août).

Que les amoureux du baroque se rassurent, ils n'ont pas été oubliés, et c'est même à l'emblématique L'Autre Monde ou Les Estats & Empires de la Lune de Cyrano de Bergerac, réunissant les brillants Benjamin Perrot et La Rêveuse, que reviendra l'honneur d'ouvrir le bal le 20 août, suivi, en fin de soirée, par la première partie des virtuoses Sonates du Rosaire de Biber sous l'archet fougueux d'Hélène Schmitt, recueil dont la seconde moitié refermera le festival dans la nuit du 23 août. Entre temps, l'Ensemble Mare Nostrum aura couru les chemins de la Nouvelle Espagne (21 août) et les Lunaisiens dévoilé les visages toujours changeants de l'air, de cour ou à boire (22 août). Bach ne sera pas non plus absent de l'Académie dont il est la figure tutélaire et Vox Luminis, dont le travail a été régulièrement fêté sur ce blog, fera revivre deux de ses cantates, mais aussi celles de ses glorieux aînés, Pachelbel et Buxtehude (23 août).

Enfin, trois concerts gratuits seront proposés à 11 heures, un triptyque autour du motet qui verront les Lunaisiens puis l'Ensemble vocal Bergamasque, rejoints par Benjamin Alard et Marc Meisel à l'orgue, aborder par deux fois, les 21 et 23 août en l'église d'Arques-la-Bataille, en terres germaniques, respectivement baroques (Bach) et romantiques (Mendelssohn, Brahms, Bruckner, Wolf), Saint-Rémy de Dieppe accueillant pour sa part, le 22 août, un parcours français faisant la part belle à Charpentier.

Ce programme dense qui, malgré sa diversité, gage d'une heureuse alternance entre inspirations sérieuses et plus légères, se révèle très unitaire, s'annonce d'ores et déjà passionnant et riche de ponts jetés d'œuvre à œuvre et d'époque à époque. Si je n'en suis empêché par aucun impondérable, l'amateur tant de musique baroque que française que je suis prendra donc, à la fin des vacances, le chemin de la Normandie, et si j'espère que cette courte présentation aura donné l'envie à ceux qui le peuvent de tenter l'aventure d'un festival qui mérite notre intérêt et notre soutien, je compte fermement en rapporter quelques crayonnés à partager avec tous à mon retour.

Académie Bach 17e festival 20-23 08 2014
Académie Bach d'Arques-la-Bataille, 17e édition du festival, du 20 au 23 août 2014. Renseignements détaillés et locations en suivant ce lien.

Un avant-goût en musiques :

1. Savinien Cyrano de Bergerac (1619-1655), L'Autre Monde ou Les Estats & Empires de la Lune (extrait), et François Dufaut (av.1604-av.1672), Prélude

Benjamin Lazar, déclamation
Benjamin Perrot, luth, théorbe & guitare baroque
Florence Bolton, dessus & basse de viole

Cyrano de Bergerac Benjamin Lazar La Rêveuse
L'Autre Monde ou Les Estats & Empires de la Lune, 1 double disque Alpha 078 qui peut être acheté en suivant ce lien.

2. Heinrich Ignaz Franz Biber (1644-1704), Sonates du Rosaire :
XI. La Résurrection

Les Veilleurs de Nuit
Marianne Muller, viole de gambe
Pascal Monteilhet, théorbe
Élisabeth Geiger, clavorganum
Alice Piérot, violon & direction

HIF Biber Sonates du Rosaire Veilleurs de nuit Alice Piéro
Les Sonates du Rosaire. 1 double disque Alpha 038 qui peut être acheté en suivant ce lien.

3. Maurice Ravel (1875-1937), Trio pour piano en la mineur :
[IV] Final : Animé

The Florestan Trio

Debussy Ravel Fauré Trio avec piano Trio Florestan
Debussy, Ravel & Fauré, Trios avec piano. 1 CD Hyperion CDA67114 qui peut être acheté en suivant ce lien.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jeanchristophepucek 43597 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine