Magazine Culture

Druid Power

Publié le 24 juin 2014 par Pomdepin @pom2pin

A la demande générale de Petite Yayé, je me suis renseignée, au péril de ma vie (en tout cas au péril de mon esprit très cartésien) sur les druides, le gui, les dolmens et tout ce genre de chose. Youpi. Avant toute chose, restons prudents, je n’ai rien contre les druides, je trouve même très sympathique que des gens affichent ainsi leurs délires. Il se trouve que je ne les partage pas. Mais je ne peux qu’encourager vivement le mouvement druidique, j’adore les excentriques, qui se moquent du qu’en dira-t-on comme de leur première épée magique.

La grande prêtresse druidique, flattée que je la prenne au sérieux me renseigne m’a conseillé d’aller voir le site du Council of British Druids Order. Ils sont modernes, je ne m’attendais pas à ça. D’ailleurs, je suis un peu déçue, ça ne fait pas très authentique! Alors voilà, j’ai appris qu’il s’agit d’une religion, et que ces braves druides se disputent entre eux, probablement à coup de serpe. Figurez vous qu’il existe aussi une organisation dissidente, le Druid Network, et il semblerait que leurs différences soient essentiellement administratives…pfff, ils sont tombés bien bas depuis 2000 ans. Si leurs ancêtres qui eux, se battaient contre les envahisseurs romains, savaient ça!

20140624-150635-54395292.jpg

(Thetimes.co.uk)

Mais revenons à nos druides modernes. Le responsable du site internet s’appelle Rollo Maughflingh, du Glastonbery Order et il est carrément officier de Stonehenge. Ça ressemble plus à quelques chose! Le chef suprême est un certain Arthur Pendragon, Loyal Arthurian Warband, c’est pas mal non plus. Ces braves gens expliquent qu’ils sont obligés de se plier aux contraintes de la vie moderne, à cause de bêtes lois qui les empêchent d’exercer leur délire religion comme au bon vieux temps, quand on ne chipotait pas sur un petit sacrifice par là, et un incendie de romains par ci. On apprend qu’au temps de leur splendeur, il y a plus de 2000 ans, les druides étaient tout à la fois des juges, des prêtres, des scientifiques (j’en ris encore), des magiciens et des chefs. Les membres du Council of British Druids ne voient pas du tout pourquoi il en est autrement maintenant…Ahaha, David Cameron n’a qu’à bien se tenir!

Cela dit, je n’ai pas très bien compris sur quoi était basé leur religion, mais ça a un rapport avec le soleil et les éléments, mère nature et tout ça. Et il y a plein de dieux rigolos, comme dans Astérix. Ça se pratique en cercle et à l’air libre. Peu importe qu’il tombe des trombes d’eau, qu’il neige ou qu’il gèle, il faut être en connection directe avec le ciel. Les druides sont plus imperméables qu’un ciré breton, plus isolés qu’un caleçon damart. Enfin, je crois, c’est assez brumeux comme explications, on sent que si vous n’adhérez pas directement, de toutes façons vous êtes fichus, il ne peuvent rien pour vous, pas la peine de vous expliquer.

20140624-150528-54328169.jpg

(Telegraph.co.uk)

Les dissidents sont beaucoup plus amusants et accueillants (il y a même un formulaire à remplir, pour ceux qui voudraient devenir druides, c’est un choix de carrière.). On peut les trouver sur British Druids Order. Ils expliquent comment se transformer en animal de son choix par exemple. Par contre, c’est raté pour cette année, apparemment, ça ne marche qu’en mai. C’est dommage, ça aurait été pratique pour partir en vacances à peu de frais. Allez hop, tous en aigles! Ça serait même très classe, vous avez pris Ryanair cette année? Non, on est venus en aigles…. Ces druides n’hésitent pas à donner des explications détaillées sur leurs croyances, eux. Très détaillées, extrêmement détaillées, il y en a pour trente ans à lire leur trucs! Mais c’est très amusant, avec des noms celtes de partout, des légendes avec des chaudrons magiques, des déesses mères à tous les coins de phrases, des prophéties à foison, des incantations, un festival! Harry Potter à coté, c’est terre à terre. Je n’ai strictement rien compris, mais sans vouloir prendre partie dans la grande bataille druidique, je les ai trouvé beaucoup plus sympathiques que les autres.

Tous sont d’accord pour dire que Stonehenge est un endroit sacré, une sorte de standart téléphonique qui fait le lien entre le soleil, la terre, les saisons et je ne sais plus quoi. Ça y est, j’ai la migraine…ça doit être tout le celte-saxon-gaélique des druides.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pomdepin 10203 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines