Magazine Cinéma

Dragons 2 - Critique

Par Nopopcorn @TeamNoPopCorn

Dragons-2-Banner-1280px

Retour de flamme !

Dreamworks s'attaque à un exercice toujours difficile, donner une suite à une de leurs plus grandes réussites qui peut prétendre concurrencer les meilleurs blockbusters estivaux. Pari réussi ???
Dragons-2-Photo-01
Le(s) plus

Disons le tout net je ne suis pas très client des films d'animation aussi techniquement aboutis fussent ils car je trouve que même si ils se sont ouverts à des thèmes plus adultes leurs intrigues manque de l'intensité dramatique des longs métrages "live action". Cette introduction pour dire que ce qui m'a le plus marqué dans Dragons 2 est la richesse de son scénario qui offre le même type de développement qu'un blockbuster classique, chaque acte du film offrant un climax grandiose ou monte à chaque fois d'un cran les enjeux dramatiques.

Quand on les retrouve, Harold et Krokmou (Hiccup & Toothless en VO) entreprennent la cartographie des territoires au delà de leur île de Berk. Ce faisant ils vont rencontrer de nouveaux personnages qui vont les amener à découvrir que l'univers des Dragons est bien plus grand et complexe qu'ils ne le soupçonnaient. Ces rencontres vont bouleverser les relations entre Hiccup et son père Stoick the Vast (un excellent et touchant Gerald Butler) mais aussi celles de Hiccup et son dragon. Mais cette exploration va aussi les confronter au terrible Drago Bludvist (Djimon Hounsou) un tyran qui emploie les services de braconniers pour lever une armée de Dragons.

Au plan visuel, le film atteint un niveau quasiment surréaliste. Scène après scène, nous rencontrons des environnement visuels luxuriants denses, les personnages fourmillent de détails les rendant vivants, quand aux scènes de vol augmentées par une 3D parfaitement gérée, sont époustouflantes. On sent un effort conscient de la part des animateurs de repousser les limites et d'offrir un spectacle conçu pour un impact visuel maximal. Certaines visions comme ces nuées de dragons dans leur habitat naturel rappelle Avatar.

Dragons-2-Photo-02Les enjeux dramatique sont bien réels et les relations entre les personnages relativement adultes. Valka le nouveau personnage interprété par Cate Blanchett rappelle une Dian Fossey qui vivrait au milieu des Dragons au lieu des gorilles et ses relations avec Stoick et Harold sont très touchantes. Si l'humour est présent au travers des personnages secondaires le film offre un méchant qui est une vraie menace et on est souvent surpris par l'intensité de certaines situations.

Le grande scène de bataille du milieu du film rivalise avec celles de la saga du Seigneurs des Anneaux et les affrontements entre Dragons évoquent les Kaijus de Pacific Rim.
Les envolées du puissant score de John Powell sont le complément idéal à l'aventure.

Le(s) moins

Si on le juge que sur des critères de film d'animation quasi-impossible de trouver des défauts techniques, narratifs ou d'interprétation au film.

Dragons-2-Photo-03
Conclusion

Dragons 2 marque un sommet pour l'animation et le studio Dreamworks s'impose comme un des grands blockbusters de l'été à l'égal de ses concurrents en live-action.
A voir absolument!

Ma note: 9/10


Dragons 2

Dragons-2-Affiche-Principale-France

Synopsis : "Tandis qu’Astrid, Rustik et le reste de la bande se défient durant des courses sportives de dragons devenues populaires sur l’île, notre duo désormais inséparable parcourt les cieux, à la découverte de territoires inconnus et de nouveaux mondes. Au cours de l’une de leurs aventures, ils découvrent une grotte secrète qui abrite des centaines de dragons sauvages, dont le mystérieux Dragon Rider. Les deux amis se retrouvent alors au centre d’une lutte visant à maintenir la paix. Harold et Krokmou vont se battre pour défendre leurs valeurs et préserver le destin des hommes et des dragons."
Réalisé par: Dean DeBlois / Avec: Jay Baruchel, Cate Blanchett, Gerard Butler, America Ferrera, Jonah Hill / Genre: Animation, Aventure, Fantastique / Nationalité: Américain / Titre original: How to Train Your Dragon 2 / Distributeur: Twentieth Century Fox France
Durée: 1h45min / Date de sortie: 2 juillet 2014
Public: A partir de 6 ans

Plus d'informations !

  • Les Anecdotes !


    Dragons 2 est sélectionné hors compétition lors du 67ème Festival de Cannes en 2014, l'occasion aussi pour la Croisette de rendre hommage au travail du producteur Jeffrey Katzenberg, le fameux K dans Dreamworks SKG et de fêter les 20 ans du studio d'animation crée en 1994.

    Lorsqu'on lui proposa de tourner une suite à son film Dragons, le réalisateur Dean DeBlois accepta à la seule condition qu'il s'agisse d'une trilogie. Il s'inspira grandement, pour cette première suite, de L'Empire contre-attaque (1980), non pas tant au niveau de l'esthétisme que de la portée. Il explique que ce qu'il avait adoré dans ce film tenait dans l'élargissement de l'univers de Star Wars, du point de vue émotionnel, de celui des personnages, de la vision générale et du fun. C'est cet embellissement de la saga mythique qu'il a cherché à récupérer pour son sequel.

    Dragons 2 est le premier film long-métrage d'animation des studios Dreamworks à utiliser leur nouveau logiciel dédié à l'animation et à l'éclairage sur l'ensemble de la production. Les programmes "Premo" et "Torch" permettent plus de subtilité dans les expressions faciales, les rendus de peau, de muscle et de chair, et dans la sensibilité des mouvements. Les membres sont ainsi clairement dissociés entre la peau, l'ossature et le muscle plutôt qu'être un seul bloc soudé.

    Chris Sanders, qui avait co-signé le scénario et la réalisation de Dragons avec Dean DeBlois, ne sera pas aux côtés du réalisateur pour Dragons 2 mais uniquement au poste de producteur exécutif. En effet, Sanders était trop occupé au moment du lancement de la production de ce deuxième opus par un autre film Dreamworks, Les Croods. Il travaillait avec DeBlois depuis leur collaboration à la réalisation de Lilo & Stitch (2001).

    Alors que Dragons 2 était encore en pré-production, la chaîne télévisée Cartoon Network acheta les droits du film pour le développer en série animée, Riders of Berk. Il s'agit de la première adaptation en dessins animés courts d'un film Dreamworks, habituellement en négociation avec Nickelodéon. Deux saisons ont été diffusées depuis août 2012 : elles devaient faire le lien entre le premier et le deuxième opus cinématographique. Parallèlement, un jeu vidéo basé à la fois sur la série et les deux films, est disponible sur Wii, Xbox 360 et PlayStation 3.

    Comme pour le film original, le design de Krokmou s'inspire du chat de Gabe Hordos, le superviseur de l'animation de Dragons 2. Initialement, il devait plutôt ressembler à une panthère, traduire la colère qui remplissait le Furie nocturne. Finalement, il fut décidé de le rendre plus doux en se basant sur le comportement d'un seul et unique chat, nommé Stufen. Il fallut du temps à l'équipe technique pour gagner la confiance et l'affection du matou, qui finit par se trouver plus à l'aise dans les studios plutôt que chez son propriétaire. Certains se servirent par la suite de leur expérience personnelle avec leur félin pour enrichir l'animation et le comportement des dragons.

    Simon Otto, l'un des animateurs des personnages de Dragons et Dragons 2, raconte lors d'une interview que l'équipe technique était quelque peu divisée entre les amoureux des chats, et ceux des chiens, dont faisait apparemment partie le réalisateur Dean DeBlois. Crocmou a ainsi gardé quelques caractéristiques canines en plus de son physique de gros chat malicieux. Quant à Hordos, il pourrait même être récompensé de l'implication de son chat dans le film d'un Genesis Award, prix décerné par the Human Society of the United States aux personnes impliquant des questions du bien-être animal dans des produits de divertissement.

    La musique que l'on peut entendre dans la première bande annonce de Dragons 2 se nomme "Beyond the Clouds". Elle est écrite et jouée par le groupe Audiomachine, dont les morceaux sont célèbres justement pour apparaître dans les plus grandes bandes annonces de films entertainment, tels que Avatar, The Artist ou The Hobbit : la désolation de Smaug.

    Deux des morceaux utilisés dans le film sont tirés d'albums de groupes de rock américains : on retrouve les titres "All That You Are" des Goo Goo Dolls et "Kings and Queens" de 30 Seconds to Mars, le groupe de Jared Leto. Mais la majeure partie des morceaux chantés sont dûs à la collaboration du compositeur John Powell et du leader du groupe Sigur Ros, Jonsi, sur lesquels Dean DeBlois avait auparavant réalisé un clip, "Go Quiet" (2010) et un documentaire, Heima (2007).

    Les cinq premières minutes de Dragons 2 furent projetées dans certains cinémas français avant la projection de Rio 2, du 16 au 22 avril 2014, dans l'idée de promouvoir l'univers du film. A noter que ce genre de coup de pub est assez rare du fait que les deux studios d'animation, Blue Sky et Dreamworks, sont des concurrents acharnés dans le milieu du cinéma animé.

    Alors que tous les personnages du premier opus reviennent dans Dragons 2, plusieurs nouveaux protagonistes y font aussi leur entrée. Mais l'un d'entre eux a particulièrement retenu l'attention du public : Eret, l'un des bad-guys du film, est doublé en version originale par Kit Harrington, qui est en parallèle grandement applaudi pour sa prestation dans la série à succès Game of Thrones. Il s'agit par ailleurs pour lui de sa première expérience de doublage. Parmi ces nouveaux venus, on retrouve également Cate Blanchett, interprétant la mère d'Harold, qu'on avait déjà pu entendre dans le doublage anglophone de Ponyo sur la falaise en 2008.

    Dans l'idée de faire de la 3D stéréoscopique un outil mettant en avant l'originalité et la beauté des scènes du film, Dean DeBlois et son équipe d'animateurs pensèrent certaines séquences en fonction de l'effet qu'elles pourraient rendre en 3D, notamment cette course à dos de dragons dans la scène d'ouverture. Dragons 2 est donc, contrairement au premier opus, un film pensé en 3D et non converti en 3D après avoir été fini comme c'est souvent le cas en cinéma d'animation.

    L'un des plus gros challenge pour Dean DeBlois dans le character design de ses personnages, qui ont tous vieilli entre les deux films (5 ans les séparent) fut de conserver tout le charme naïf et plein de bonté d'Harold, qui était plus facile à rendre lorsqu'il n'était encore qu'un pré-adolescent. Si le protagoniste a gagné en confiance en soi et en charisme, le réalisateur ne voulait pas pour autant en faire une vedette sexy et trop cool, sans imperfections. Cependant, par rapport à ses compagnons de Dragons, il est celui qui a le plus grandi, mentalement, le plus mature et le plus réfléchi de tous, avec des ambitions et des envies bien plus larges que gagner une course de dragons.

    Lors du WonderCon de San Francisco, en avril 2014, Dean DeBlois expliqua que les origines de la race de Crocmou, le Fury Nocturne, ne seront expliquées que dans le troisième opus de la saga. Il construisit apparemment le personnage d'Harold dans Dragons 2 de façon à ce qu'il se pose les mêmes questions que le public, en en sachant aussi peu que lui sur son propre dragon dont il n'a jamais rencontré aucun autre spécimen.

    John Powell, qui avait déjà composé la musique de Dragons et qui est un habitué de Dreamworks puisqu'on lui doit les bandes originales de Shrek (avec Harry Gregson-Williams) et Kung Fu Panda (avec Hans Zimmer) entre autres, revient pour Dragons 2 et a déjà confirmé sa présence en tant que compositeur pour Dragons 3. On peut par ailleurs entendre en 2014 sa musique dans un autre film d'animation, mais des studios Blue Sky : Rio 2, de Carlos Saldanha.

    Pour les alphas, ces immenses dragons cracheurs de glace qui dominent le reste de la horde, les animateurs et le réalisateur s'inspirèrent avant tout de l'ours polaire pour construire son physique. On le retrouve notamment dans la posture debout du dragon, lorsqu'il se dresse sur ses pattes arrière. "À un moment donné, nous nous sommes retrouvés avec un dragon qui ressemblait à un mammouth aux poils laineux mais si vous dotez un dragon d'une fourrure ou de poils, ça ne va plus du tout", raconte Dean DeBlois. L'animal en a tout de même conservé les défenses, même s'il est devenu un dragon aquatique. C'est d'ailleurs ce détail qui en fit finalement un cracheur de glace et non de feu comme la plupart de ses congénères.

Et vous qu'avez-vous pensé du film Dragons 2 ?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Tonnerre - Critique

    Tonnerre Critique

    Coup de foudre à Tonnerre !Avec son nouveau film, Guillaume Brac nous livre une comédie sentimentale qui vire au thriller sombre sur la fin avec cette histoire... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE
  • The Ryan Initiative - Critique

    Ryan Initiative Critique

    La mauvaise initiative !L'agent Jack Ryan reprend du service pour sa 5ème mission cinématographique, après À la poursuite d'Octobre rouge, Jeux de guerre, Dange... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE
  • 12 Years A Slave - Critique

    Years Slave Critique

    Un des meilleurs films de ce début d'année !12 Years A Slave, drame de Steve McQueen qui a remporté le Golden Globe du meilleur film dramatique. Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Dallas Buyers Club - Critique

    Dallas Buyers Club Critique

    Oscars Buyers Club !En 1986, à Dallas, un cowboy homophobe Ron Woodroof (Matthew McConaughey) est diagnostiqué séropositif, il ne lui reste plus que 30 jours à... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE
  • American Bluff - Critique

    American Bluff Critique

    That 80's show !David O'Russel réunit les vedettes de ses deux précédents films Christian Bale et Amy Adams (The Fighter) , Bradley Cooper et Jennifer Lawrence... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE
  • La Voleuse de livres - Critique

    Voleuse livres Critique

    Le pouvoir de l'imagination prend ici tout son sens !La voleuse de livres, c'est le récit initiatique de Liesel (Sophie Nélisse), jeune orpheline recueillie... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE
  • Un beau dimanche - Critique

    beau dimanche Critique

    Vivement lundi !Pour son septième film, Nicole Garcia met en scène son fils Pierre Rochefort pour son premier grand rôle, ainsi que l'ex-animatrice de Canal+... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


Nopopcorn 12250 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines