Magazine Culture

Conférence de presse du Théâtre Hébertot

Publié le 26 juin 2014 par Angelalitterature
Théâtre Hébertot conférence de presse

Conférence de presse / ©Myriam Thibault

Hier après-midi, avait lieu la conférence de presse du théâtre Hébertot. Francis Lombrail, le directeur du théâtre depuis 2013, nous a présenté les pièces qui se joueront à partir de septembre prochain. Il était accompagné de toutes les troupes de chacune des pièces. De gauche à droite, sur la photo, on peut apercevoir Raphaël Personnaz, Thierry Frémont, Ladislas Chollat, Florian Zeller, Miou-Miou, Michel Bouquet, Robert Hirsch, et Jean Teulé. Tous ces acteurs nous ont présenté leurs pièces respectives. Un programme qui promet de belles surprises.

40x60LCDPDEF.indd

Tout d’abord "Les Cartes du pouvoir", une pièce américaine de l’auteur Beau Willimon, mise en scène par Ladislas Chollat. Les deux acteurs principaux sont Raphaël Personnaz et Thierry Frémont. Ils seront accompagnés d’Elodie Navarre, Roxane Duran, Francis Lombrail, Julien Personnaz, Adel Djemai et Jeoffrey Bourdenet. Les représentations auront lieu à partir du 29 août, à 21h.

Voici la présentation de la pièce : "Les Cartes du pouvoir, d’après Farrafut North de Beau Willimon (House of Cards), est inspiré d’un fait réel. Cette comédie de mœurs traite de l’évolution psychologique des personnages, lors de l’élection du candidat démocrate des primaires américaines, où l’engagement humain professionnel et privé, se fait et se défait lorsqu’il est confronté à la grandeur et la décadence de la cynique quête du pouvoir. Stephen Bellamy, attaché de presse et conseiller de campagne du gouverneur Morris est jeune, séduisant, brillant, ambitieux et déjà très expérimenté. Il prépare les primaires de la présidence américaine, sous la tutelle de Paul Zara, directeur de campagne incontournable qu’il admire et dont il a toute la confiance. Tous deux, profondément convaincus de leurs idéaux politiques et sociaux, s’engagent honnêtement, avec une solidarité indéfectible dans ce combat électoral. Mais il faut gagner… Dans le jeu des Cartes du pouvoir, la trahison est-elle inéluctable ?"

Théâtre Hébertot - Le roi se meurt

Après le succès de la pièce d’Eugène Ionesco Le roi se meurt, interprété par Michel Bouquet, 30 représentations exceptionnelles auront lieu à partir du 16 septembre, à 19h.

Théâtre Hébertot La mère

Il en est de même pour La mère, pièce de Florian Zeller. Après le succès du Père, le théâtre Hébertot relance pour 60 représentations exceptionnelles La mère, avec une mise en scène de Marcial di Fonzo Bo, et Catherien Hiegel dans le rôle principal. Rôle pour lequel elle avait eu en 2011, le Molière de la meilleure comédienne.

D’autre part, en 2015, se joueront deux pièces, pour lesquelles il n’existe pas encore d’affiche : l’une à 19h, l’autre à 21h. Celle de 19h, Les lois de la gravité est issu d’un roman de Jean Teulé, adapté au théâtre par Marc Brunet.

Présentation de la pièce : "Vendredi, 21 heures, dans le commissariat d’une petite ville portuaire. Un policier fatigué, à la sensibilité aussi triviale que poétique, reçoit la visite d’une jeune femme qui, rongée par la culpabilité et la nécessité de payer pour sa faute, vient se dénoncer pour le neutre de son mari, dix ans plus tôt. Mais le temps passe et dans quelques heures, le délai légal pour se constituer prisonnière sera dépassé. Cette âme pure, victime de violences conjugales, se retrouve aux prises avec un officier convaincu qu’il doit la protéger d’elle-même. Un face à face poignant et désopilant entre deux êtres brisés, décalés, magnifiques."

Et celle de 21h, Des gens bien est une pièce américaine de David Lindsay-Abaire, avec Miou-Miou, Patrick Catalifo, Brigitte Catillon, Aïssa Maïga, Isabelle de Botton et Julien Personnaz.

Présentation de la pièce : "Boston, quartiers pauvres. Margie, mère célibataire d’une adulte handicapée, se débat pour s’occuper de sa fille et trouver du travail, sans se départir d’un humour glacé qui la fait tenir debout. Sur les conseils de ses amies, elle retrouve la trace de Mike, son ancien amour, issu comme elle de la classe ouvrière mais devenu un médecin aujourd’hui reconnu. Convaincue qu’il peut lui trouver du travail, elle s’invite à son domicile et remue le passé… Qui sont les "gens bien" ? La notion de réussite doit-elle distinguer les gens qui ont de la chance de ceux qui travaillent plus dur que les autres ? Des personnages hyperréalistes au lavage corrosif, une humanité qui se débat entre misère sociale, chômage et fatalité, une réflexion aussi drôle que terrible sur la condition humaine."


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Angelalitterature 3935 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte