Magazine Culture

Désespérément de Heather Webber

Par Artemissia Gold @SongeD1NuitDete

Lucy Valentine, tome 2 : Désespérément de Heather Webber

desesperementBroché : 286 pages
Editeur : J’ai lu (18 juin 2014)
Collection : J’ai lu promesses
Langue : Français
ISBN-10: 2290057827
ISBN-13: 978-2290057827
Prix : 6€60
Disponible sur Liseuse : NON

Résumé : Lucy Valentine n’a pas hérité du don familial pour former des couples mais du talent de retrouver des objets égarés. Alors, au sein de l’agence matrimoniale bien connue, elle a créé une antenne "amours perdues". Elle y met à profit ce talent pour reconstituer des couples séparés par les hasards de la vie. Elle donne aussi régulièrement des coups de main à la police. Et elle a du pain sur la planche. Elle doit aider un vieux monsieur à retrouver sa bien-aimée de jadis et enquête également sur la disparition inquiétante d’une jeune mère de famille. Pour résoudre cette énigme, l’aide de Sean, le privé le plus sexy de Boston lui est indispensable. Sean, qu’elle aime désespérément. Mais qui doit soutenir son ex, gravement malade. C’est alors que bientôt, au sein de sa propre famille, Lucy découvre un incroyable secret…

Mon avis : Aaaaaaaaah ! Quel plaisir de se détendre entre deux partiels et quatre révisions avec un bouquin. Et la sortie de Désespérément tombait à pic. J’avais hâte de retrouver Lucy Valentine et son acolyte Sean. Je dois dire que je me demandais bien comment aller se poursuivre la saga et ce que nous réservait surtout Heather Webber dans ce nouveau roman. Je dois dire que je n’ai pas été déçue un seul instant. Ce roman a été ma bouffée d’oxygène et j’ai tellement hâte de découvrir le troisième tome, et le quatrième, et le cinquième. Mais bon, fini le suspense. Désespérément était aussi bon que Follement.

Cupidon et James Bond

Nous retrouvons donc notre copine Lucy Valentine, qui travaille toujours pour l’entreprise de son père. Mais maintenant, elle s’occupe «  Amours perdues » : le don qu’elle possède, celui de retrouver les objets perdus, lui permet de rassembler les amants que la vie a séparé. Mais Lucy travaille également en étroite collaboration avec la police, notamment avec l’inspecteur Aiden. Bien, qu’au départ septique sur ses dons, ce dernier a décidé de faire de Lucy, un atout dans des histoires de disparitions non résolues.

Nous retrouvons aussi Sean Donahue, l’ancien-pompier reconverti en détective sexy suite à de graves problèmes de santé. Toujours aussi fou de Lucy, il ne comprend cependant pas spécialement pourquoi elle tient tant à mettre de la distance entre eux. Pour lui, ces histoires de malédiction, c’est un peu fantasque. Mais quoi qu’il en soit, il est toujours aussi prêt à se battre pour Lucy, quoi qu’il arrive, et malgré toutes les personnes qui se mettront en travers de son chemin.

Dovie est toujours là aussi, même si la grand-mère de Lucy est un peu déprimée par toutes ces fêtes de fin d’année et par l’absence d’Henry. Raphael et ses bons tuyaux sont aussi de la partie. Nous retrouvons également les parents de Lucy, qui traversent presqu’une crise dans leur mariage « sans faille ». Et bien évidemment, Marisol et Em sont de retour (eh oui, on ne se débarrasse pas si facilement de ses copines), sans oublier cette chipie de Preston, la journaliste. Un nouveau personnage fait son apparition dans ce tome : Cara (une vraie pimbêche si vous voulez mon avis ^^).

La vie est loin d’être de tout repos pour tout ce beau petit monde, surtout pour Lucy, notamment quand les secrets éclatent au grand jour, qu’on a un don dans les doigts mais une malédiction qui pèse sur les épaules.

Cinq nouvelles affaires pour Lucy et ses acolytes, sans oublier les anciennes !

Lucy, remise de son agression, va gérer une nouvelle affaire pour Amours Perdues : Leo, un ancien prisonnier de guerre, est à la recherche de sa bien-aimée, qu’il a naguère aimé avant de partir et d’être déclaré mort (en fait, il avait été fait prisonnier). A son retour, sa dulcinée s’était mariée à un autre et Leo avait décidé de tourner la page.

Il a été marié, et a été très heureux mais veuf depuis plus de 15 ans, il a décidé, enfin, d’essayer de retrouver la personne qui n’a jamais pu quitter son cœur. Et il compte bien évidemment sur Lucy pour l’aider, cette dernière épaulée par … Preston ! Eh oui, la journaliste fouine a décidé de ne pas la lâcher d’une semelle.

Mais Aiden va aussi avoir du travail pour Lucy. Il va lui demander de l’aider à localiser Sarah Loehman. Cette jeune mère de famille a disparu sans laisser de traces et tout porte à croire que son mari est dans la coup, notamment parce qu’il semble violent. La mère de Sarah cherche à tout prix à savoir ce qui est arrivé à sa fille et par la même occasion, a récupéré ses petit-enfants, aux prises d’un père violent. Bien évidemment, Lucy va devoir discerner et démêler le vrai du faux dans cette histoire. Et surtout, mais surtout rester sur ses gardes ! Car chacun n’est pas ce qu’il prétend être.

Lucy va devoir aussi résoudre le mystère entourant son père, et ce certain McCutchan. Pourquoi devient-il si secret tout à coup ? Que cache-t-il pour éviter sa fille comme ça ?

Sans parler de Marisol qui entraîne Lucy dans la chasse au goujat : l’annonce du mariage d’Em n’enchante pas les deux copines. Ces dernières décident donc d’enquêter sur le futur époux. Quitte à enfreindre la loi.

Puis, Lucy a affaire à un corbeau : elle reçoit des lettres anonymes, lettres de menaces qui l’effraient. Mais Aiden veille au grain et ne laissera pas sa nouvelle amie tomber. Pas comme Sean finalement, qui passe du temps avec Cara, son ex très malade. Finalement, Lucy avait raison de croire à la malédiction : cette dernière porte même un nom. Cara. Cara la vipère !

Un deuxième tome aussi bon que le premier

J’avais quelques appréhensions sur ma lecture, je dois vous dire. En effet, je me demandais, d’office, si je n’allais pas être déçue par rapport au premier tome. Pourquoi ? Bah, passer l’effet de surprise sur le don de Lucy, on aurait pu tomber dans la même rengaine et on aurait pu finir par être lassé. Finalement, absolument pas. Mes craintes et mes doutes ne se sont pas confirmés. J’ai littéralement dévoré le roman. J’ai juste adoré me retrouver, de nouveau, en compagnie de Lucy et Sean, de prendre part aux enquêtes de notre médium et de vivre sa vie palpitante.

Lucy est toujours un personnage aussi drôle qu’adorable, aussi attachante que sympathique. Sa générosité vous saute aux yeux. Sean a bien compris qu’il tenait, entre ses mains, une perle. D’ailleurs, en parlant de Sean, j’ai eu envie de lui mettre quelques baffes dans ce tome, histoire de lui faire comprendre qu’il était bien trop mais trop gentil à mon goût. Mais il reste un héros absolument délicieux et, à les yeux, terriblement sexy. J’ai aussi adoré la complicité qui commence à naître entre Preston et Lucy, et j’espère de tout cœur qu’Heather Webber va exploiter leur amitié naissante dans les prochain tome. C’est toujours un réel plaisir de se retrouver en compagnie de Dovie, qui me fait toujours mourir de rire ; de retrouver Raphael, toujours de bon conseil mais aussi de partager un moment en compagnie de Marisol et Em. D’ailleurs, j’espère qu’on retrouvera Aiden dans les prochains tomes car j’ai hâte de savoir si il va se passer ce qu’il doit se passer (ah non, je ne peux vous spoiler très cher amis).

Voilà un de grands atouts du bouquin : les personnages. Ils sont tout aussi attachants, que ce soit par leurs actes, leurs caractères ou simplement parce qu’ils ne sont pas caricaturaux. Heather Webber nous offre là une jolie galerie de personnes, plus vraies que natures, qu’on adore ou qu’on déteste mais qui ne nous laissent pas indifférent. Les autres atouts majeurs du livre sont les intrigues rondement menées. L’auteure et Lucy nous en donnent un peu, assez pour titiller notre curiosité et poursuivre notre lecture. Les intrigues, de plus, sont réelles : rien de surnaturelle, pas de situations cocasses. On se retrouve presque plongé dans la réalité et c’est une chose que j’adore. Voilà pourquoi j’aime cette saga : parce qu’elle est fraîche et authentique et que l’auteure n’en fait pas trois caisses ! Les chapitres sont courts, le style de l’auteur est léger. Il n’y a rien qui semble, comment dire, « déplacé » : l’auteure reste fidèle à la situation mise en place dans le tome 1, sa manière d’écrire et sa manière de faire parler les personnages restent toujours aussi vivantes.

Vous l’avez compris : j’ai encore une fois adoré cette nouvelle aventure en compagnie de Lucy et Sean. J’ai d’ailleurs hâte de retrouver, une nouvelle fois, ce beau petit monde dans une nouvelle aventure riche en rebondissements. Et surtout de percer tous les secrets de Valentine.

Inoubliable

ACHETER CE LIVRE SUR AMAZON

Les tomes précédents

Lucy Valentine Tome 1 - Follement de Heather Webber


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Artemissia Gold 56614 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines