Magazine Cuisine

La Vie Chère

Par Toinard

Pouvoir d'achat par-ci, pouvoir d'achat par-là...c'est le maître mot du moment et je comprends ce matin l'agacement de Patricia du site Paysans.fr que je me permets de relayer pour que chacun de temps à autre se pose les bonnes questions avant de passer à la caisse et...de se plaindre de la vie chère. Le débat est ouvert.

"Je suis passée au supermarché d'à côté et ça m'a mise hors de moi. C'est vrai que je n'y vais pas souvent, sauf pour regarder quelques prix de temps en temps. Mon tour a été vite fait, pas de fruits ou de légumes bio et ...1,48 € la salade batavia, même prix pour la laitue, 3,25 € les 250 grammes de fraises... A titre de comparaison, sur Paysans.fr cette semaine la batavia bio est à 1,46 € et la non bio à 1,06 €, les fraises charlottes à 3,25 € les 250 grammes, livrées à domicile en froid constant.
Je rentre à Paysans.fr et là une dame me téléphone et me dit : "je ne sais pas si je vais commander chez Paysans.fr, c'est cher!"
Poliment, j'explique le concept : une relation directe avec les producteurs qui sont ainsi mieux rémunérés et plus rapidement que par les centrales d'achat des grandes surfaces, le soutien que nous apportons à la progression du bio, le service de livraison à domicile en froid...

Et tout en lui parlant je me dis que trop c'est trop
. Qu'est-ce que cette dame voulait me dire, que la vie est chère ou que Paysans.fr est cher ?
Afin d'apporter le meilleur service possible et des produits de grande qualité nous appliquons en toute transparence un coefficient unique pour tous les produits de 2,5. Et cette dame vient me dire qu'elle préfère le supermarché d'à côté de chez elle qui, lui, applique un coefficient de 9 sur les légumes en sous-payant les producteurs et ses salariés, en important des asperges du Pérou, des fraises d'Espagne et des fleurs du Kenya !
Mais comment se fait-il que cette dame soit tant aveuglée par la grande distribution et par ses habitudes d'achat pour ne pas voir qu'elle pourrait payer moins cher pour des produits de meilleure qualité livrés à domicile, cultivés en pleine terre par des producteurs qui gagnent honnêtement leur vie !
Non, même si nous devons renoncer à de nouveaux clients nous préférons continuer le travail que nous avons commencé depuis 5 ans avec une équipe de 6 salariés et de 100 producteurs en soutenant ainsi l'équivalent de 70 emplois à temps plein chez les producteurs locaux.
Madame, il vous faudra un jour comprendre que votre acte d'achat d'un aliment n'est pas anodin, ni pour votre environnement social ni pour votre santé.
Alors, je vous en prie, lorsque vous faites vos courses Madame, posez-vous bien la question "est-ce que j'aurais encore le choix dans deux ou trois ans ?" : le choix variétal d'un produit , le choix de son lieu de production, le choix d'un produit non-OGM, le choix du goût, le choix du prix, le choix de la manière dont le produit est élevé, le choix d'un commerce propre et équilibré entre tous, du producteur au consommateur."
Merci de m'avoir lue,

Patricia
www.paysans.fr


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Toinard 575 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine