Magazine Culture

Lucrèce Borgia, de Victor Hugo.

Par Lukea @LukeaLivres

couv25677454

      Alors que ce cher Victor Hugo est actuellement malmené et trainé dans la boue par une bande de lycéens en furie à cause du très beau poème Crépuscule auquel ils n'ont rien compris, je me suis dit qu'il était grand temps que je crie tout mon amour pour la prose de ce grand écrivain, également poète de talent, et dans le cas qui nous intéresse aujourd'hui, dramaturge de génie. J'avais lu au mois d'Avril dernier le drame Lucrèce Borgia mais je n'en avais toujours pas fait de billet par manque de temps. Voilà une injustice qui est aujourd'hui réparée.

      Lucrèce Borgia n'est pas la pièce de théâtre la plus connue de Victor Hugo. Eclipsée par Hernani et autres Ruy Blas, cette pièce devrait être néanmoins appréciée à sa juste valeur. Véritable petit bijoux du théâtre romantique, cette pièce met en scène la sulfureuse Lucrèce Borgia dans un rôle particulièrement riche et réussi. Elle est la figure centrale de cette pièce, toute l'intrigue gravite autour d'elle et de sa relation avec le personnage de Gennaro. 

     L'intrigue de la pièce est assez simple et en même temps complexe puisqu'elle repose beaucoup sur le jeux des réputations et des rumeurs. Gennaro, sensé être le personnage principal de la pièce, est un mercenaire à la solde du doge de Venise. Il ignore tout de ses origines familiales et idéalise sa mère qu'il pense être la plus vertueuse des femmes, douée d'un amour sans bornes pour ce fils qu'elle a abandonné. Lucrèce, quant à elle, doit continuellement subir les nombreuses insultes et références à son passé plus que douteux alors qu'elle souhaite se repentir et construire une relation saine avec son fils Gennaro, fruit des amours incestueuses avec son frère.

vignette2122

     Néanmoins, Lucrèce n'est pas seulement le monstre dont la réputation sulfureuse n'est plus à faire, c'est également une femme douée de sentiments et d'un instinct maternel qui l'a pousse à protéger son fils des dangers auxquels il doit faire face. Alors que son troisième époux est persuadé que Gennaro est l'amant de Lucrèce, celle-ci doit prouver qu'elle n'est plus la femme de tous les scandales et qu'elle est sur le chemin de la réhabillitation. Cette démarche louable est cependant semée d'embûches car elle doit absolument dissimuler le lien véritable qui l'a lie à Gennaro.

    Cette pièce est magnifique, c'est un véritable coup de coeur pour moi. Je l'ai lue d'une traite et j'ai été passionnée par le destin tragique de cette femme qui symbolise tous les fantasmes les plus inavouables de l'humanité. Les dialogues sont fluides et poétiques, c'est un véritable plaisir de lecture. On a envie de relire cette pièce dès que l'on referme le livre pour encore mieux saisir et savourer toute la beauté de ce drame romantique. Le style de Victor Hugo est toujours aussi exceptionnel et arrive à nous passionner, à nous faire vibrer pour ces personnages et leurs issues fatales. Ce texte est un véritable joyau qui doit être sublimé lorsqu'il est représenté sur scène. Je vous en donnerais la confirmation lorsque j'aurais vu la mise en scène de Denis Podalydès de la Comédie Française au mois de Juillet avec Guillaume Gallienne dans le rôle-titre.

Ce billet est une participation à deux challenges chez Eimelle : le challenge Il Viaggio et le challenge Théâtre. C'est de plus une participation au challenge Victor Hugo organisé par Lemillefeuilles sur Livraddict et compte bien évidement pour le Plan ORSEC 2014 chez George.

Emmau-s
   
theatre logo
   
ChallengeVictorHugo
   
pal-orsec-20141


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lukea 82 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines