Magazine Beaux Arts

LE CHÂTEAU DU CLOS LUCÉ : Un retour dans le temps, en compagnie de Léonard de Vinci

Publié le 20 août 2014 par Lifeproof @CcilLifeproof

Le château du Clos Lucé © Caroline Megel

Le château du Clos Lucé © Caroline Megel

« Heureux le domaine qui est sous l’œil de son maître »1

Ces paroles de Léonard de Vinci résonnent au sein de cette demeure. Sa présence se fait ressentir dans chacune des pièces ; le temps s’est figé. En effet, nous pénétrons dans l’intimité du peintre, qui nous accueille là où il vécut ses trois dernières années.

Salons XVIIIe © Caroline Megel

Salons XVIIIe © Caroline Megel

Invité par le Roi François Ier à séjourner en France, le peintre italien arrive au château en 1516, emportant avec lui, trois de ses toiles les plus illustres : Sainte Anne et la Vierge, Saint Jean-Baptiste et la Joconde. Né en 1452 dans la ville de Vinci, près de Florence, Léonard acquière une multitude de talents. A la fois, peintre, sculpteur et scientifique, il est avant tout un inventeur de génie. Et le Clos Lucé renferme, tel un éternel écrin, la mémoire de son résident, nous laissant voir ce qui a été sa vie, son quotidien, l’environnement de son inspiration, le lieu de ses rêveries, jusqu’à son dernier souffle, expiré le 2 mai 1519. D’ailleurs, la chambre du peintre est aujourd’hui préservée, telle qu’elle a été lors de ce jour funeste. En apercevant le lit à baldaquin, une émotion particulière nous submerge ; une atmosphère assez pesante se fait ressentir, conduisant à un moment de recueillement nécessaire.

Chambre de Léonard de Vinci © Caroline Megel

Chambre de Léonard de Vinci © Caroline Megel

Poursuivons la visite et découvrons davantage ce lieu historique ! Outre le fait, que cette demeure a été la villégiature d’un des peintres les plus renommés de la Renaissance, le château de « Cloux » est édifié en 1471 sous l’impulsion d’Estienne Le Loup, membre éminemment influent des services secrets de Louis XI. Non loin du château royal d’Amboise, où se trouve le tombeau du peintre au cœur de la chapelle Saint-Hubert, le Clos Lucé est construit dans un style gothique. Sa façade est composée de briques roses et de pierre de tuffeau, lui conférant une esthétique singulière, bien différente de l’architecture épurée des habitations du Val de Loire.

Résidence d’été des Rois pendant deux cents ans, le Clos Lucé garde en héritage le règne de Charles VIII, puisque ce dernier fit bâtir une chapelle pour son épouse, Anne de Bretagne, pleurant la perte de ses enfants. La voûte romane est remarquable, par sa teinte bleu d’azur, ses étoiles et la fleur de lys, agrémentée par des fresques, peintes sous la directive de Léonard de Vinci. Nous pouvons également visiter la chambre de Marguerite de Navarre, fille de Charles d’Angoulême et de Louise de Savoie, et sœur aînée de François Ier.

Soudain, le visiteur fait un saut dans le temps, pour se retrouver au XVIIIe siècle. Les salons sont parés d’un mobilier, aux styles Louis XV et Louis XVI. Alors propriété de la famille d’Amboise, le château a été préservé par Henri-Michel d’Amboise, qui empêcha les pilleurs de la Révolution de détruire ce riche patrimoine.

Dans le parc, maquette du char d'assaut grandeur nature © Caroline Megel

Dans le parc, maquette du char d'assaut grandeur nature © Caroline Megel

Par la suite, nous pénétrons dans la grande salle Renaissance, où Léonard de Vinci recevait le roi, les ambassadeurs, les artistes… Avec surprise, nous découvrons des reproductions de la Joconde et du Saint Jean-Baptiste accrochées aux murs de cette grande pièce de réception. Puis nous rentrons dans la vaste cuisine à la cheminée impressionnante, dans laquelle s’affairait Mathurine à combler les papilles gustatives du peintre végétarien.

Au sous-sol, nous voilà au milieu des inventions de Léonard de Vinci : de magnifiques maquettes réalisées par IBM à l’aide de matériaux de l’époque, d’après les dessins originaux de l’ingénieur. Ses inventions, toutes plus incroyables les unes que les autres, prennent corps et se matérialisent. Du char d’assaut à la première automobile, de la machine volante au parachute, du pont tournant à l’hélicoptère… bref toutes les machines provenant de l’esprit inventif et avant-gardiste de l’artiste sont ici exposées.

Le jardin de Léonard © Caroline Megel

Le jardin de Léonard © Caroline Megel

La visite se poursuit dans le parc, dont l’itinéraire permet de se promener tout en comprenant les sources d’inspiration de l’artiste inventeur. Mises en scène tout au long du parcours, certaines machines de Léonard de Vinci sont reconstituées grandeur nature. Les visiteurs peuvent ainsi les manipuler et les découvrir de façon ludique. Son attrait pour les visages et l’anatomie est illustré par des fragments de dessins et de tableaux, imprimés sur des toiles et suspendus dans les arbres. Dans la Halle muséographique, une exposition permanente, intitulée « Léonard de Vinci et la France », retrace la période milanaise (1507-1513) et française (1516-1519) de l’artiste. Et pour finir, le jardin de Léonard est particulièrement foisonnant et paisible. La végétation dense et le pont de chêne à double travée créent un univers féerique et mystérieux. Nous pouvons imaginer qu’en fin observateur de la nature, de Vinci devait passer de nombreuses heures pour ses travaux de botanique.

Le pont de chêne à double travée © Caroline Megel

Le pont de chêne à double travée © Caroline Megel

Le Val de Loire regorge de châteaux, plus merveilleux les uns que les autres, mais le Clos Lucé se distingue, de part son esthétique, son parc, et la présence encore perceptible du peintre, malgré les siècles écoulés. Ce domaine permet d’apprendre qui a été ce génie ; une immersion complète dans sa vie, comme si nous arpentions les pièces et le jardin en compagnie de Léonard de Vinci. Nous marchons dans ses pas, nous déambulons dans son esprit imaginatif et abondant. Un voyage inattendu à travers l’histoire de ce lieu et de l’art qui reste ancrer dans la mémoire du visiteur.

Caroline.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ 

Le Château du Clos Lucé – Parc Leonardo da Vinci

2, rue du Clos Lucé – 37400 Amboise – Val de Loire

Visite AVEC l’exposition « Léonard de Vinci et la France » : adulte 19€, réduit 15€, enfant 10€ et étudiant 11€

Visite SANS l’exposition « Léonard de Vinci et la France » : adulte 14€, réduit 12€, enfant 9€ et étudiant 10€

Janvier : 10h-18h

Février à juin : 9h-19h

Juillet et août : 9h-20h

Septembre et octobre : 9h-19h

Novembre et décembre : 9h-18h

1 Les Pensées de Léonard de Vinci, Éditions du Clos Lucé, 2013, p.38


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lifeproof 5971 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines