Magazine Cuisine

Foires aux vins

Par Mauss

Ouverture matutinale ce matin - 7H30 - du Carrefour Caudéran qui appartient à Guillaume Halley, par ailleurs propriétaire du Château La Dauphine, en AOC Fronsac. Les croissants étaient là, avec café ou thé ad libitum :-)

Il y a eu du monde, et les mouvements de caddies ont été allegro-veloce entre la grande tente installée sur le parking et les coffres généreux des voitures présentes.

J'ai pu avoir mes Côte Brune - Côte Blonde de Guigal et quelques autres bouteilles dont les prix ttc sont véritablement intéressants. Il y a eu sans doute un effort aussi bien du côté des propriétaires que du vendeur. Bravo !

… et on vous offre le N° spécial de TERRE DE VINS qui fête ses 5 ans et présente une sélection des belles affaires FAV par enseigne.

A voir ces empilements de caisses, superbement organisés par AOC, l'amateur qui avait reçu le catalogue par avance, a sa petite liste bien prête et on a vu bien des dames suivre scrupuleusement les instructions du conjoint.

On constate la forte proportion de caisses de 6 bouteilles, ce qui va devenir une règle vu les lois qui veulent limiter les charges que doivent porter le personnel, comme à Air France : rien au-dessus de 23 kilos. C'est que l'homme est devenu fragile au XXIème siècle ! Que sont devenus les petits marcels pour lesquels, porter deux caisses de 12 était un jeu d'enfant ? Luciano Sandrone m'a dit que dans sa jeunesse, il y avait au Piémont des caisses de 30 bouteilles !

Nostalgie des gros bras bien tatoués du coeur classique bardé d'une flèche " à ma maman" ! Toute une époque …

Le plus qu'il y a dans chaque région, à tout le moins pour cette enseigne, est qu'en sus des achats faits au niveau national, certains magasins peuvent présenter des lots de millésimes anciens. On trouve ainsi des 2005, des 2010 et autres beautés qui peuvent être de belles bases à garder encore quelques années.

A voir les passionnés qui étaient là aux aurores, on se dit que, in fine, le marché du vin en France trouve là une occasion majeure d'écouler des stocks et c'est ainsi un phénomène très français qui n'a pas encore été copié à une telle échelle ailleurs.

Si à Bordeaux ce sont les vins d'Aquitaine qui trustent ces empilements de caisses, l'amateur trouve quand même d'autres crus d'ailleurs. Un Roederer à prix canon, des Drapier, les Guigal, et les beaux blancs du Château de Meursault, dirigé maintenant par Stéphane Follin-Arbelet qu'on a connu à Bouchard, du temps des grandes heures de Bernard Hervet.

Une timide sélection allemande qui méritera d'être amplifiée dans les années à venir et un manque cruel de vins italiens lesquels devraient toucher de mieux en mieux les amateurs ayant laissé leurs oeillères au vestiaire.

J'imagine que dans chaque région, Alsace, Rhône, Loire, LR, Provence on trouve des sélections locales difficilement disponibles ailleurs, et donc on espère que ces GD ont mis en place un système de livraison permettant des achats à distance.

Le Guide Hachette est sorti. Superbe couverture noire pour un trentième anniversaire. Une bible dont les coups de coeur sont une sorte de sésame pour ceux qui les reçoivent. 

… à suivre…

CULTURE GENERALE

Un mien ami et néanmoins parisien, soucieux comme Hervé Bizeul de nous apprendre des choses essentielles pour notre survie intellectuelle et physique "le jéjunum" (voir ICI), m'informe d'une chose qui manquait totalement à mes connaissances alimentaires.

Je cite :

hyu

Lorsque, à NANTES,  en 1886, Louis LEFEVRE UTILE, fils des fondateurs de la Société LU imagine ce biscuit, son but est de créer un gâteau qui puisse être mangé tous les jours.

D'où son idée originale de représenter le "temps".
Les 52 dents représentent les semaines de l'année
Les quatre coins représentent les saisons
Ce biscuit qui mesure 7 cm fait référence aux 7 jours de la semaine
et les 24 petits points s'identifient aux 24 heures de la journée
Pour la forme et le lettrage, il s'est inspiré d'un napperon de sa grand-mère.
La recette à bien fonctionné puisque, 6 400 tonnes de véritables Petits Beurre LU se vendent chaque année !

Si on ne me dit pas merci pour cette information essentielle à notre équilibre mental !

Question du jour : qui, parmi nos lecteurs, n'a jamais commencé à attaquer ses petits LU en croquant d'abord les 4 coins ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mauss 1569 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines