Magazine Culture

Quand j'ai voulu revoir le diable

Publié le 22 septembre 2014 par Stéphanie @Sariahlit
" Le diable te tient par la main, jeune fille. "
Quand j'ai voulu revoir le diableTucholke April
288 pages
Éditions Hachette (2014)
Collection Black Moon
River West Redding, ce beau menteur qui, un beau jour d’été, avait surgi dans la vie de Violet avec son énigmatique sourire en coin et avait réduit son univers à néant, est parti. L’hiver est là. Violet et Neely, le second frère de River, se rongent les sangs – jusqu’à la nuit où ils ont vent d’étranges événements ayant lieu dans un lointain village des Appalaches. Ils se lancent à la recherche de River, sans parvenir à le rattraper. Lui, imperturbable, laisse dans son sillage des villes prises de frénésie, des chasses aux sorcières et une mystérieuse île battue par les vents qui diffuse un imperceptible sentiment d’étrangeté et de danger. Très vite, Violet se demande si Neely, le seul de la fratrie des Redding qu’elle estimait fiable, ne lui cache pas également un secret… Elle ignore encore que, pendant qu’elle traque River, celui-ci la traque elle aussi.

Extrait :
« Freddie, ma défunte grand_mère, m'a dit un jour que le diable était à l'origine de toutes les peurs. Le diable m'a dit, lui, qu'il est plus facile de pardonner à quelqu'un de vous avoir fait pleurer. River West Redding s'était évidemment rendu coupable des deux. »
Mon avis :
Violet White se morfond dans la maison d'Echo, à Citizen Cane, au bord de la mer. C'est Noël, le temps des éclats de  rires, des longues fêtes en famille. Sauf à Echo. Les parents de Violet sont revenus de leur long voyage ; le jeune Jack s'est habitué à sa nouvelle vie avec eux ; son frère Luke et Sunshine filent le parfait amour. Mais Violet ne cesse de penser à River. Elle tente de se remettre du vide qu'il a laissé dans sa vie. Pourtant, du jour au lendemain, elle décide d'accompagner Neely, le frère de River, à la recherche de ce dernier. Ou tout du moins de Brodie, le demi-frère diabolique qui ne semble jamais loin de River.Le premier volet m'avait laissé un sentiment d'inaccompli concernant le mystère autour du diable, le côté angoissant et effrayant de l'intrigue. J'attendais donc beaucoup de cette suite à ce niveau, mais j'avais aussi très envie de découvrir ce qu'allait devenir la relation de Violet et River. Ce dernier a complètement disparu. Le jeune homme mystérieux et intriguant laisse sa place à un être plus déséquilibré et égaré. Son frère, Neely prend une position plus importante dans l'intrigue de ce tome. Celui-ci apporte une bouffée de fraîcheur et de légèreté dans la vie de Violet, mais leur relation reste toutefois aussi ambiguë que celle entre River et Violet. Si l'intrigue est plus sombre que le volet précédent, j'avoue toujours hésiter sur l’appréciation que je dois en donner : la plume de l'auteure donne un ton doucereux et poétique à un récit obscur avec la présence du journal intime de Freddie, la grand-mère de Violet, et les sentiments tendres de Violet à l'égard de son entourage. Il manque toujours ce petit côté effrayant, cette petite pointe d'anxiété dans le déroulement du récit qu'on pourrait attendre de l'univers créé par l'auteure. Pourtant, j'ai aimé ce volet plus que l'autre. La prose de l'auteure se laisse facilement parcourir et l'ambiance est prenante. Je reste sceptique sur le final de ce livre, puisque apparemment, il s'agirait d'une duologie et l'auteure nous laisse ici avec de nombreuses questions en suspens et un épilogue peu ordinaire.
★★★☆☆
Quand j'ai voulu revoir le diable
Dans la même série :
Quand j'ai voulu revoir le diable

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stéphanie 14884 partages Voir son blog

Dossier Paperblog

Magazines