Magazine Animaux

Camilleri

Par Jperino @Jonoripe

images?q=tbn:ANd9GcTYSxECfkTxqtTbbtrD3af-G0C_x9PGIyiGwhzv4st0oqt0gKM7tgetgTg9Andrea Camilleri aura 90 ans en septembre prochain. Il est né à Porto Empedocle  (la Vigàta de ses romans), dans la province d'Agrigente, en Sicile. Il connaît un énorme succès en Italie et ailleurs, grâce à ses romans mettant en scène le commissaire Montalbano. Ses livres sont entrés dans la collection des « I Meridiani », la « Pléiade » italienne. Avec cette qualité d'écriture on peut dire comme pour Henning Mankell ou Simenon que le roman policier touche à la grande littérature.

Le personnage de Camilleri est aussi truculent que son héros, c'est une homme vraiment simple, plein d'humour et immensément sympathique. Il continue de fumer comme un pompier.Il a fait rire l'Italie avec ses Consigli ai fumatori. Si vous comprenez un peu d'italien, c'est ici.

Cette consécration est étonnante si l’on considère que La langue de Camilleri est vraiment très particulière. C’est de l’italien truffé d’expressions et de syntaxe sicilienne et même d’un patois particulier de Porto Empédocle, une ville de 17'000 habitants qui s’appellera bientôt Porto Empédocle Vigàta en hommage à Camilleri.

A ma connaissance, il y a peu d’exemples d’un tel détournement de la langue. On peut penser à San Antonio et sa langue argotique ou à Michel Tremblay et son joual, l’argot de Montréal, ou encore à Tolkien inventeur de langue. Si vous avez d’autres références, n’hésitez pas à commenter.

la-peur-de-montalbano-59496-250-400.jpg
Pour comprendre toute l’originalité de la langue de Camilleri il faut lire ce texte de Serge Quadruppani qui est le traducteur de « La paura di Montalbano » et de deux autres romans disponibles en poche poket et en format Kindle.

Il se trouve qu’il y avait un Camilleri en Anglais dans la pension de Sardaigne, c’était une simple traduction en bon anglais et c’était dommage même si, parfois, certains aspects de la version française irrite on peut dire merci à Quadruppani qui rejoint le club des tous grands traducteurs à qui il faudra bien un jour élever une statue. 

Demain je vous parlerai des livres du maître que j’ai lu et de ceux qu’il me reste à lire en italien (cinq euros (cinque é-ou-ro), faut pas se priver.

Pour ceux que ça intéresse, il existe plusieurs questions à Camilleri sur Dailymotion. Il parle de son père de manière trop savoureuse. La verdura fresca, non coltivata... un gusto irrepetible ! Première question, sauter l'intro...


andrea camilleri question 1 par Mairietremblay


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jperino 379 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte