Magazine Cuisine

Restaurant Passions et gourmandises, Saint-Benoît (Poitiers)

Par Eric Bernardin

DSCF9622

Fin septembre, il y avait une opération "Tous au restaurant" chez Passions & Gourmandises (1* Michelin). Si vous preniez deux menus dégustation à 99 €, le deuxième était gratuit (ce qui ramenait le coût à 49,50 €). Nous y sommes donc allés à deux paires de gourmands. Des quatres, j'étais le seul à n'y être jamais allé. 

DSCF9581

Laure Toix, la maîtresse de maison (et épouse du chef) nous accueille avec beaucoup de gentillesse.

DSCF9577

Lui, il a l'air moins sympa

DSCF9583

Le sommelier nous sert un verre de champagne

DSCF9585

Ces Vignes de la vallée de Dehours (une découverte pour moi) s'avère vraiment très bon, à la fois vineux, complexe, d'une belle droiture. Il prouve une fois de plus que le Pinot meunier peut donner d'excellent résultat lorsqu'il est entre de bonnes mains.

DSCF9584

Pro attitude ;-)

DSCF9586

Allez, les mises en  bouche !...

DSCF9587

Nougat de chèvre (bon au goût, mais manquant de croquant/croustillant)

DSCF9588

Carotte et fleur d'oranger (pas mal)

DSCF9589

Encre et wasabi (le meilleur des quatre)

DSCF9590

Huître enrobée de cresson (?) Bon, mais pas renversant

DSCF9594

Normalement, le menu était "surprise". Mais comme j'étais chargé de choisir les vins, j'ai eu le droit de regarder. Pour les premiers plats, j'ai pris un Mâcon Quintaine Emilian Gillet 2011 qui s'est avéré vraiment top, à la fois bien mûr (mais pas trop) et d'une grande fraîcheur. Avec ce "chaud froid de champignons", il était juste parfait. Par contre, il aurait mieux fallu baptiser le plat "température ambiante/glacé", car il n'y avait rien de chaud dans le plat, alors qu'il y avait un sorbet aux champignons. C'était pas mal, mais un peu trop de sucre ici et là (dans les tuiles et le sorbet).

DSCF9595

Par contre, les pains étaient tous vraiment bons

DSCF9597

Là, c'est "homard, chou fleur, raisins secs". Le homard était parfaitement cuit, le chou fleur juste croquant comme il faut. J'ai trouvé juste l'ensemble un peu trop salé (avis partagé par l'un des trois autres convives).

DSCF9599

Nous passons au "gnocchi de potiron, coquillages" avec photo AVANT...

DSCF9601

et APRES le rajout des coquilages et de leur bouillon. Très bon plat, s'accordant superbement avec le vin. On peut juste se dire que si le gnocchi avait été préparé avec un cucurbitacé plus expressif, ça aurait été encore meilleur.

DSCF9602

C'est lorsque j'ai lu l'énoncé de ce plat "lotte, figue olives et jus de canard" que j'ai choisi le vin rouge du repas : Montcalmès 2010. Là aussi, le choix s'est avéré bon, car il se mariait idéalement avec le plat. Celui-ci était d'un bon niveau, même si j'aurais aimé un peu plus d'olives noire, et une cuisson un peu moins poussée de la lotte (mais je chipote).

DSCF9609

Pas de problème d'accord avec "l'onglet de boeuf wagyu, vin rouge" tant la viande était tendre. Je ne l'ai pas précisé plus haut, mais le Montcalmès était vraiment extra. Des tannins super fins, beaucoup de fraîcheur, juste ce qu'il faut de fruit, et pas ces notes caramélisées que l'on trouve sur d'autres millésimes. Le meilleur Montcalmès bu à ce jour. Par contre, la sauce était à mon goût beaucoup trop salée. Il s'en est d'ailleurs suivi une discussion avec Laure Toix qui m'a expliqué que c'était dû à une extrême réduction et non au sel. Bon, pas vraiment convaincu, car j'ai déjà mangé des jus aussi réduits qui étaient moins salés.

DSCF9610

Allez tiens, du sucre pour me faire oublier le sel ;-) Sobrement intitulé "citron châtaigne", ce dessert s'avère un pur délice (mon plat préféré du repas, alors que d'habitude, je suis quasiment toujours déçu par les desserts dans  les restaurants). Le citron est parfaitement dosé, avec juste ce qu'il faut de sucre. Un grand MIAM !

DSCF9619

Je me demande s'ils n'auraient pas dû servir cette variation autour du chocolat avant le précédent, car ce dessert paraissait un peu terne, alors que je suis certain qu'avec un "palais vierge" il aurait éte parfait. Ceci dit, c'était tout de même très bon (et là encore, pas trop sucré).

DSCF9612

Les mignardises (bonnes, mais pas transcendantes)

DSCF9613

Au final, j'ai trouvé que le niveau des plats n'était pas d'une grande régularité, ce qui me surprend un peu pour un restaurant 1*. Bon, en même temps, avec cette opération, il a dû faire 7 services à toutes les tables, ce qui demande un gros travail en cuisine. Après, au quotidien, je sale et je sucre très peu. Donc, ma sensibilité à la chose est très importante.  Cela ne doit pas déranger 90 % des gens. Sinon, les présentations des plats étaient parfaites, le service très agréable et souriant, les pains très bons, les vins excellents. Pour 100 € tout compris par personne, il n'y a pas grand chose à redire.



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Eric Bernardin 4274 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine