Magazine Cuisine

Villa d'Este Wine Symposium

Par Mauss

Jusqu'à mi novembre, ce blog sera un peu en veilleuse vu le travail que demande l'organisation d'un événement comme celui que nous faisons à Villa d'Este (ICI).

Que cela ne vous empêche pas d'alimenter sagement votre cave avec des Marionnet, des Haut-Carles (superbes en 2005 et 2010), des Borgeot, des Burgaud, des Bouland, des Château du Moulin à Vent, des Deiss, des Frédéric Emile, des Belluard, des Haut-Marbuzet et autres gentillesses côté "prix".

Cette année, un contingent asiatique sensiblement plus important, avec un groupe de passionnés d'Inde qui compensera un peu l'absence des russes bloqués pour de multiples raisons que l'on connaît.

Pour cette sixième édition, l'osmose entre les producteurs présents qui servent leurs vins et des amateurs soucieux de découvrir des crus pas forcément disponibles facilement chez eux devient un peu le ciment de l'événement.

On écoutera avec attention Hugh Johnson qui va nous conter sa vie dans le monde du vin : comment il était à ses débuts, comment il a évolué et comment il imagine son futur.

On aura un séminaire "éco-po" avec Christian Saint-Etienne : "Comment réconcilier l'Europe du Nord et l'Europe du Sud" tant le chemin au fédéralisme - qui reste la solution idéale mais qui prendra encore des décennies avant de se concrétiser - a besoin d'être mieux expliqué alors même que Charlemagne et Charles Quint avait fait cela "manu militari" :-)

Dans un moment de parfaite inconscience, j'ai accepté que trois amis me fassent un séminaire dont le titre laisse perplexe bien des participants : "De l'influence des rayons gama sur le comportement des marguerites", un titre d'un film collector dont on ne voit pas très bien la filiation avec le vin : va savoir Charles ! 

Plus qu'heureux d'avoir eu l'accord de propriétaires acceptant des dégustations comparatives (Haut-Brion et La Mission Haut-Brion), un moment Botrytis avec des vins de Lur-Saluces, Gerhard Kracher, Istvan Szepsy, Egon Müller, et quatre millésimes de deux grands crus du Domaine de la Romanée-Conti : Montrachet et Romanée-Conti.

Antonio Galloni nous présentera un nouvel outil développé avec Google qui permet des zooms sur des régions de vignobles avec en finale de multiples infos disponibles par simple clic. C'est déjà d'actualité sur son forum VINOUS.

Bref : va falloir que je fasse l'impasse sur mes siestes journalières :-(

Faut-il enfin préciser que le chef Zambanini sera encore ovationné pour la qualité de sa cuisine italienne de haut niveau ?

Que le trio Dautricourt-Baglini-Chiesa nous offrira un moment musical de premier ordre ? Avec le Stradivarius de Monsieur Magrez !

On est fier de ce moment d'échanges sur trois jours entre de grands vignerons européens et des amateurs venant de plus de 24 pays. Certes, c'est alors l'anglais qui domine mais les irréductibles gaulois ou fiers teutons ou élégants transalpins présents vont bénéficier de traductions simultanées.

Oui, c'est sold out. On pense déjà au thème de l'an prochain… 

On vous dira tout, comme d'hab :-)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mauss 1569 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines