Magazine Cinéma

Le Labyrinthe - Critique

Par Nopopcorn @TeamNoPopCorn

Le-Labyrinthe-Banner-1280px

Lost in Cube !

Adapté du roman "L'épreuve : Le labyrinthe", premier volume de la saga pour adolescent de James Dashner, The Maze Runner (de son titre original) suit l'histoire de jeunes qui se retrouvent du jour au lendemain dans un endroit inconnu avec pour seule sortie un labyrinthe géant dont le plan est modifié chaque nuit.
Le-Labyrinthe-Photo-Dylan-O-Brien-Ki-Hong-Lee-Thomas-Brodie-Sangster-01
Le(s) plus

Après Twilight, Divergente, Hunger Games et autres, une nouvelle adaptation de roman dystopique voit le jour en salles.
Le film Le Labyrinthe, adapté du livre pour adolescent "L'épreuve : Le labyrinthe" par le réalisateur Wes Ball qui signe ici son premier long-métrage, démarre sur une très bonne scène d'introduction mystérieuse à la façon du film Cube.

Thomas (Dylan O'Brien), le personnage principal se réveille dans un ascenseur sans comprendre ce qu'il lui arrive.
Pour l'accueillir, un groupe de jeunes présent dans cet étrange lieu, lui explique que comme lui tous les mois un nouveau arrive par l'ascenseur en ayant perdu la mémoire, en même temps qu'un nouveau stock de vivres.
Le chef Alby (Aml Ameen) lui détaille les différentes règles à suivre pour le bien de cette communauté, lui présente les clans (Les blocards, les bâtisseurs, les trancheurs, les coureurs...) et surtout il le met en alerte que seuls les "Maze Runner" (les coureurs du labyrinthe), ont le droit de pénétrer dans le labyrinthe afin d'essayer de trouver une sortie de ce piège.
Mais vous l'aurez deviné, Thomas (Dylan O'Brien) ne va pas rester planter là tranquillement à ne rien faire, alors que la porte du labyrinthe l'appelle.

Pour son premier long-métrage, Wes Ball nous livre une réalisation de qualité.
Avec un démarrage très semblable à Lost, l'ambiance change radicalement à l'intérieur du labyrinthe pour s'approcher d'une atmosphère très sombre semblable à un film d'horreur. Il y a clairement deux ambiances différentes, entre l'intérieur et l'extérieur du labyrinthe.
De plus, on ne pourra s'empêcher de faire un rapprochement avec le film Cube, quand on voit le labyrinthe modifier ses plans chaque nuits et les différents pièges mortels.
Par ailleurs, ce qui est assez étonnant et plutôt agréable, c'est le dynamisme de la mise en scène, qui est même parfois violente. Ce qui change des habituelles réalisations de ce genre de film.

Le-Labyrinthe-Photo-01Comme pour Hunger Games, en plus de ces aspects qualitatifs au niveau visuel et narratif, ce qui fait également la force du film Le Labyrinthe, c'est ce jeune casting !
Que ce soit Dylan O'Brien qui interprète le personnage principal Thomas, déjà connu pour son rôle de Stiles Stilinski dans la série Teen Wolf, ou Will Poulter (Gally) déjà remarqué dans le film Les Miller, une famille en herbe, ainsi que Aml Ameen, presque tous les acteurs sont plus que crédible dans leur rôle et livrent une prestation sérieuse.
Sans oublier également, Thomas Sangster (Newt) que l'on a pu voir dans la série Game Of Thrones et tous les autres seconds rôles.

Finalement, le film Le Labyrinthe donne envie de lire les livres pour connaitre l'aventure de la phase 2 !

Le(s) moins

Niveau casting, seule Kaya Scodelario de la série Skins fait défaut.
Il faut arrêter de caster des filles froides qui ne dégagent pas grand-chose sur le modèle de Kristen Stewart (Twilight).
De plus, c'est peut-être différent dans le livre, mais dans le film Le Labyrinthe, la présence du personnage de Teresa ne sert pratiquement à rien, si ce n'est qu'un appât pour le public masculin.

Enfin, il y a quand même la présence de quelques scènes clichées (les passages larmoyants pour ne citer qu'eux), quelques passages ridicules (comme la porte de prison retenu par une simple corde), mais on ne fixera pas uniquement notre attention sur ces erreurs grâce au très bon jeu des acteurs.

Mais c'est tout de même dommage!
Sans ces quelques scènes légèrement ridicules, le film Le Labyrinthe serait plus court et n'en serait que meilleur.

Le-Labyrinthe-Photo-Dylan-O-Brien-Will-Poulter-01
Conclusion

Le film Le labyrinthe est certainement un des plus matures des "Teen Movie", avec Hunger Games.
Pour un premier long-métrage, Wes Ball signe un film de qualité, dont l'ambiance s'approche même du film d'horreur à l'intérieur du labyrinthe.
De plus, le tout est interprété par un jeune casting très prometteur qui relève le niveau des adaptations de saga adolescente.
Quand Cube rencontre Lost en passant par Hunger Games !

Ma note: 7/10


Le Labyrinthe

Le-Labyrinthe-Affiche-France

Synopsis : "Quand Thomas reprend connaissance, il est pris au piège avec un groupe d’autres garçons dans un labyrinthe géant dont le plan est modifié chaque nuit. Il n’a plus aucun souvenir du monde extérieur, à part d’étranges rêves à propos d’une mystérieuse organisation appelée W.C.K.D. En reliant certains fragments de son passé, avec des indices qu’il découvre au sein du labyrinthe, Thomas espère trouver un moyen de s’en échapper."
Réalisé par: Wes Ball / Avec: Dylan O'Brien, Aml Ameen, Will Poulter / Genre: Action, Science fiction, Aventure / Nationalité: Américain / Titre original: The Maze Runner / Distributeur: Twentieth Century Fox France
Durée: 1h54min / Date de sortie: 15 octobre 2014

Plus d'informations !

  • Les Anecdotes !

    Avec plusieurs courts-métrages à son actif, dont le très acclamé Ruin, où l'action se situe dans une ville futuriste submergée par la végétation, Wes Ball signe avec Le Labyrinthe son passage au format long : "C'était un univers dans lequel j'avais envie de m'immerger durant les années à venir", raconte le réalisateur.

    Le Labyrinthe est adapté d'un roman de science-fiction écrit par James Dashner publié en 2009. Tout comme les célèbres Hunger Games et Divergente, le livre s'inscrit dans le genre dystopique, un registre très prisé par Hollywood, qui dépeint un univers fictif où toute chance de bonheur semble utopique, avec le plus souvent de jeunes personnages en guise de héros. Le Labyrinthe étant le premier volet d'un cycle littéraire intitulé L'Epreuve, il est fort probable que les épisodes suivants (La Terre Brûlée, Le Remède Mortel) soient également adaptés au cinéma.

    Avant que le rôle de Thomas soit attribué à Dylan O'Brien (Teen Wolf, Les Stagiaires), ce sont les acteurs Brenton Thwaites et Connor Paolo qui étaient pressentis pour incarner ce personnage principal.

    Le jeune Blake Cooper y est allé au culot en auditionnant d'une façon peu commune. Il a en effet contacté l'écrivain James Dashner et le réalisateur Wes Ball sur Twitter pour leur demander le rôle de Chuck.

    C'est dans la Louisiane américaine que les équipes du film ont posé leurs caméras pour le tournage. Quant aux scènes où les protagonistes se trouvent dans les bois, elles ont été tournées dans une ferme de St. Francisville à côté de Bâton-Rouge. Les enregistrements ont duré trois mois, entre mai et juillet de l'année 2013.

    La plupart des acteurs principaux jouant dans Le Labyrinthe sont issus de séries télévisées à succès : Game Of Thrones dans la saison 3 et 4 pour Thomas Brodie-Sangster qui interprète Newt. Skins pour Kaya Scodelario qui campe Teresa et Teen Wolf pour Dylan O'Brien, l'interprète du personnage principal, Thomas.

    Le chef décorateur Marc Fisichella a dû, pour des raisons logistiques, faire appel à sa créativité pour construire le labyrinthe. La taille du décor étant trop importante, Fisichella optimisa l'espace du tournage en imaginant un système modulable avec plusieurs couloirs et intersections du dédale qui furent maquillés par la fausse végétation selon les besoins de l'histoire.

    Les murs immenses du labyrinthe font en réalité 4,80 mètres de haut, ni plus ni moins en raison des dimensions du studio où se trouvait le décor et pour laisser la place aux éclairages. C'est donc en postproduction que tout s'est joué avec l'équipe des effets visuels qui prolongea le mur de 30 mètres !

    L'équipe artistique a eu du fil à retordre durant la construction des portes du Labyrinthe. Marc Fisichella confie à ce propos : "Le moins que l'on puisse dire, c'est que cette installation a constitué un véritable défi car nous l'avons construite au milieu de nulle part et dans des conditions auxquelles nous n'étions pas habitués". Mesurant chacune 6 mètres de large sur 6 mètres de haut avec une ouverture de 6 mètres et, en bonus une mécanisation qui permettait l'ouverture comme la fermeture, les portes pesaient chacune plus de trois tonnes !

    Serpents venimeux, crotales et vipères cuivrées, insectes, moustiques, taons, etc. L'équipe du tournage comme les acteurs ont eu quelques difficultés avec nos amis les bêtes ! Pour éviter les morsures, un professionnel des reptiles a été appelé par la production et a dû les déplacer dans un autre lieu pour une durée de trois semaines.

    Les jeunes comédiens ont préparé leur rôle à la dure ! Wes Ball leur fit en effet vivre une expérience inoubliable, en les envoyant en stage de survie. Le producteur Wyck Godfrey commente : "Je pense que cette expérience a permis aux acteurs de forger des liens semblables à ceux qui unissent les personnages du livre". Un soir, alors qu'ils dormaient à la belle étoile, les futurs protagonistes du film furent surpris par un violent orage dont ils se souviendront...

Et vous qu'avez-vous pensé du film Le Labyrinthe ?

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nopopcorn 12250 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines