Magazine Cinéma

Underworld 2 – Evolution

Par Kinopitheque12

Len Wiseman, 2006 (États-Unis)

underworld 2


Après l’introduction médiévale, 1202 nous dit-on et le premier âge de la guerre entre vampires et lycans, le reste de l’histoire prolonge ensuite à notre époque la course-poursuite du premier épisode (Underworld, Wiseman, 2003). Viktor (Bill Nighy) a laissé place à Marcus dans le rôle du poursuivant (Tony Curran). Selene (Kate Beckinsale) et Mickael (Scott Speedman) sont les premiers pourchassés. Puis tous courent ensuite après d’antiques médaillons et Alexander Corvinus. Ce dernier incarné par Derek Jacobi est le père immortel du premier des vampires, Marcus, et du premier des lycans, William (faut suivre). Les médaillons sont en fait des clefs qui permettent l’ouverture de la prison de William qui est, si je ne vous ai pas perdus, le fils de Corvinus et le frère de Marcus.

Même si l’on en apprendra davantage sur les origines, l’évolution du titre est une vaine promesse car il n’y a pas grand chose qui change par rapport à Underworld. Le mélange BladeMatrixLara Croft en plein décorum gothique est identique. La surprise et le plaisir sont moindres à présent et du coup on fait davantage attention aux incohérences ou à ce qui tire le film vers la série B à gros moyens : les talons hauts pour les acrobaties, Selene surprise qu’une grille ait été posée en un lieu qu’elle n’avait pas revu depuis 300 ans, des filles torse nu dans la bagarre, une erreur de calcul de la part du paternel (« une guerre de six siècles » alors qu’elle a commencé au XIIIe et se poursuit au XXIe)…

A la fin, Alexander le père s’est fait assassiné par un de ses fils, William le vieux Lycan se fait arracher sa gueule de loup, Marcus le vieux vampire finit tranché sur les pales d’un hélicoptère. Après son passage, Selene a fait le ménage. Même s’il reste producteur, Len Wiseman ne réalisera pas le troisième épisode (Le soulèvement des Lycans, Tatopoulos, 2009) et la saga Underworld chez les vampires risque de se renouveler à peu près autant que celle de Resident Evil (Paul W.S. Anderson pour trois épisodes, cinq au total entre 2002 et 2015).


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Kinopitheque12 258 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines