Magazine Cinéma

John Wick - Critique

Par Nopopcorn @TeamNoPopCorn

John-Wick-Banner-1280px

La vengeance est un plat qui se mange saignant !

Après un retour sur grand écran en 2014 avec Man Of Tai Chi et 47 Ronin, Keanu Reeves fait une démonstration de jiujitsu pour les cascadeurs David Leitch et Chad Stahelski qui signent avec John Wick leur premier long métrage, qui raconte l'histoire d'un tueur à gage à la retraite qui va se réactiver le temps d'une vengeance personnelle.
John-Wick-Photo-Keanu-Reeves-01
Le(s) plus

John Wick (Keanu Reeves) est un mari déboussolé qui a pour seule compagnie un petit chiot qu'il a reçu après la mort de sa femme emportée par la maladie.
Ce tueur à gage à la retraite depuis un moment, a une vie trop rangée et passe son temps à se défouler avec sa Ford Mustang de 1969 sur une piste d'avion, jusqu'au jour où Iosef Tarasov (Alfie Allen), fils unique d'un grand patron de la pègre, va avoir le malheur de lui voler sa voiture et de tuer la petite chienne Daisy, l'unique souvenir de sa femme.

"Baba Yaga", ou le tueur de Bogeyman comme aime l'appeler le mafieux Viggo Tarasov (Michael Nyqvist), impose le respect!
John Wick ne tue jamais les innocents et les hommes le remercient même quand ils se font épargner. Il ne faut surtout pas l'énerver et d'ailleurs on le remarque dès la superbe première scène d'affrontement qui a lieu dans sa maison. Même la police ne réagit pas, de peur d'y perdre la vie.

Armes lourdes, armes au poing, à mains nues... John Wick exploite plusieurs techniques de combats le tout dans des chorégraphies impressionnantes de fluidité.
Sans parler du fait qu'il ne laisse aucun répit à ses ennemis en finissant toujours par une balle de la tête pour être sûr que celui-ci ne se relèvera pas.

On ne pourra pas nier que le scénario est assez simple dans le genre pur film d'action pour amateur, digne d'un "direct to video" sans passer par la case grand écran, qui pourrait même être ridicule par moments. Mais entre le casting, la réalisation et la photographie, la musique et les chorégraphies des combats, tous ces éléments positifs prouvent que John Wick est un film de série B qui s'assume, jouissif et surtout de qualité, et qu'il mérite amplement sa place dans les salles obscures.

John-Wick-Photo-Keanu-Reeves-02On connait le jeu de Keanu Reeves et dans John Wick on retrouve bien le Neo de Matrix qui a laissé son côté expressif dans son casier. Et c'est justement un des éléments qui permet au film de se démarquer des séries B classique, cette froideur collant parfaitement au personnage du tueur au sang-froid.
Le charisme et le talent pour les arts martiaux de ce Neo en mode Badass portent le film, mais Keanu Reeves est également accompagné par de très bons seconds rôles comme Alfie Allen (Theon Greyjoy dans Game of Thrones) qui interprète Iosef Tarasov, ou Michael Nyqvist (Viggo Tarasov), Ian McShane (Winston), John Leguizamo (Aureilo) et Willem Dafoe (Marcus).

En plus d'une réalisation très soignée, le film John Wick bénéficie d'une très belle photographie sombre et glaciale, en parfaite cohésion avec ce personnage de tueur à gage, mise en valeur par une musique qui s'intègre parfaitement.

Le(s) moins

Certes, dans le film John Wick le jeu de Keanu est du pur Keanu Reeves, donc pas vraiment expressif, mais qui colle bien au personnage de ce tueur à gage impitoyable.

Enfin, mis à part quelques passages moins captivants entre les scènes d'actions et les quelques faux raccords, on est bien servi avec un Keanu Reeves version badass dans ce film d'action.

John-Wick-Photo-Keanu-Reeves-03
Conclusion

Avec son troisième film en 2014 en tant qu'acteur, Keanu Reeves nous impressionne par sa forme physique avec le film John Wick, une série B de qualité, jouissive et totalement assumée.
Sans parler de la réalisation soignée de David Leitch et Chad Stahelski, ainsi que les impressionnantes chorégraphies de combats.

Ma note: 7.5/10


John Wick

John-Wick-Affiche-France

Synopsis : "Depuis la mort de sa femme bien-aimée, John Wick passe ses journées à retaper sa Ford Mustang de 1969, avec pour seule compagnie sa chienne Daisy. Il mène une vie sans histoire, jusqu'à ce qu'un malfrat sadique nommé Iosef Tarasof remarque sa voiture. John refuse de la lui vendre. Iosef n'acceptant pas qu'on lui résiste, s'introduit chez John avec deux complices pour voler la Mustang, et tuer sauvagement Daisy...
John remonte la piste de Iosef jusqu'à New York. Un ancien contact, Aurelio, lui apprend que le malfrat est le fils unique d'un grand patron de la pègre, Viggo Tarasof. La rumeur se répand rapidement dans le milieu : le légendaire tueur cherche Iosef. Viggo met à prix la tête de John : quiconque l'abattra touchera une énorme récompense. John a désormais tous les assassins de New York aux trousses."
Réalisé par: David Leitch, Chad Stahelski / Avec: Keanu Reeves, Willem Dafoe, Adrianne Palicki, Michael Nyqvist, John Leguizamo et Alfie Allen / Genre: Action, Thriller / Nationalité: Américain / Distributeur: Metropolitan FilmExport
Durée: 1h41min / Date de sortie: 29 octobre 2014

Plus d'informations !

  • Les Anecdotes !

    David Leitch et Chad Stahelski sont d'avantage connus comme cascadeurs. Ils réalisent tous les deux, avec John Wick, leur premier film.

    Chad Stahelski a doublé Keanu Reeves sur de nombreux tournages, à savoir Point Break - Extrême limite (1991), Les Remplaçants (2000), Matrix Reloaded (2003), Âge difficile obscur (2005) et Constantine (2005). Les deux hommes se connaissent donc très bien.

    Derek Kolstad s'est inspiré de ses films noirs préférés pour l'écriture du scénario de John Wick. Il commente : ″Quand j'étais enfant, je regardais beaucoup de films. Mes préférés avaient toujours pour thème la vengeance, et j'adore les antihéros. Je voulais donc explorer ce qui arrive si la pire crapule sur Terre trouvait la rédemption. Pourrait-il s'agir de quelque chose de sincère ? S'il était soudain privé de cette forme de rédemption, que se passerait-il ? Les portes de l'enfer s'ouvriraient-elles ?"

    David Leitch et Chad Stahelski sont également producteurs de la série TV Rain. Keanu Reeves, acteur principal, y incarne un tueur à gages.

    Pour incarner Viggo, ancien partenaire de John devenu son principal ennemi, les producteurs souhaitaient aller au-delà du cliché du gangster russe. Ils ont procédé à un large casting, choisissant finalement Michael Nyqvist, vedette de la version originale de Millénium, le film : ″Nous avons auditionné énormément de monde pour ce rôle″, commente Stahelski, en poursuivant : ″Mais Michael apportait quelque chose de très étrange et d'intéressant au personnage. Il l'a abordé sous un angle vraiment particulier, et son excentricité s'allie très bien au stoïcisme dont Keanu fait preuve."

    Au moment de commencer le tournage, Keanu Reeves maîtrisait parfaitement tous les aspects de son personnage. Il commente : "Je pense que John est un homme bien ; ce n'est pas un psychopathe. Il ne tue pas d'innocents. Dans le film, il n'exécute que ceux qui essaient de le tuer."

    Étant donné la carrière d'assassin légendaire du personnage principal, les producteurs souhaitaient au départ confier ce rôle à un acteur plus âgé. Basil Iwanyk s'explique : "On s'est dit que ce serait une meilleure idée non pas de prendre quelqu'un de plus âgé au sens strict du terme, mais un acteur qui, s'il a eu un parcours cinématographique marquant, n'était plus présent sur les écrans ces dernières années. Keanu Reeves est quelqu'un avec qui j'avais toujours désiré travailler."

    Pour que ce projet se distingue du cinéma d'action traditionnel, Keanu Reeves a contacté Chad Stahelski et David Leitch, cofondateurs de 87Eleven, l'une des sociétés de cascades les plus réputées d'Hollywood.

    Les spectateurs les plus observateurs reconnaîtront également parmi les personnages secondaires qui traversent la vie de John Wick certains acteurs préférés de David Leitch et Chad Stahelski, dont David Patrick Kelly (Charlie, le nettoyeur), Randall Duk Kim (un médecin à la clientèle aisée) et Lance Reddick, (concierge qui semble toujours connaître les besoins de ses clients).

    Le centre névralgique du milieu criminel new-yorkais prend ici la forme d'un bar d'hôtel luxueux intitulé le Continental. "Le Continental est le lieu de rencontre de tous les criminels de haut vol″, explique Chad Stahelski. ″C'est un peu l'équivalent de la Suisse dans ce film : on y va pour se faire des contacts et conclure des contrats. À l'extérieur, c'est la loi du plus fort qui règne, mais quand on est au Continental on se tient bien.″

    Figurent au casting de John Wick de nombreux acteurs (re)découverts dans des séries HBO. C'est le cas de Dean Winters (Oz), Lance Reddick (The Wire) et Alfie Allen (Theon Greyjoy dans Game of Thrones).

    Bien que Keanu Reeves soit un habitué des films d'action, il a avoué avoir subi l'un des entrainements les plus difficiles de sa carrière. Il a passé plus de quatre mois à se préparer physiquement, apprenant le judo et le jiujitsu, à raison de cinq jours par semaine et de huit heures par jour, les réalisateurs souhaitant mettre au point un style de combat rapproché inédit.

    Eva Longoria est productrice de John Wick.

Et vous qu'avez-vous pensé du film John Wick ?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • The Raid 2 - Critique

    Raid Critique

    Welcome To Jakarta !Trois ans après le choc visuel du premier « The Raid », le réalisateur gallois exilé en Indonésie Gareth Evans reforme sa team de combat ave... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Transformers : l'âge de l'extinction - Critique

    Transformers l'âge l'extinction Critique

    Jurassic Transformers !Toujours réalisé par "Mister explosion" Michael Bay, quatre ans après Transformers : La Face cachée de la Lune, les humains sont en guerr... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Boyhood - Critique

    Boyhood Critique

    Une histoire un peu classique, mais un concept original !Chaque année, durant 12 ans, le réalisateur Richard Linklater a réuni les mêmes comédiens pour un film... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Nos pires voisins - Critique

    pires voisins Critique

    La guerre est déclarée !Après « Sans Sarah rien ne va » et « American Trip », le réalisateur Nicholas Stoller signe ici un concept commercial porté par un duo... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Lucy - Critique

    Lucy Critique

    Rien ne se perd, rien ne se crée, Lucy transforme !"Cet été, face aux blockbusters qui envahissent nos écrans, la riposte écrite et réalisée par Luc Besson se... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Enemy - Critique

    Enemy Critique

    Mais qui est l'autre ?Après Prisoners, Denis Villeneuve est de retour pour un nouveau film, Enemy, adapté de la nouvelle "L'autre comme moi" de José Saramago, e... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Party Girl - Critique

    Party Girl Critique

    Peut-on changer de vie ?Réalisé par Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis, Party Girl raconte l'histoire d'une femme de cabaret de soixante ans,... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES

A propos de l’auteur


Nopopcorn 12250 partages Voir son profil
Voir son blog