Magazine Cinéma

Barometre cinematographique de la semaine

Publié le 06 novembre 2014 par Amandine97430

BAROMETRE CINEMATOGRAPHIQUE DE LA SEMAINE

Ça fait tellement de temps que je n’ai pas honoré cette rubrique que je me souvenais même plus comment je faisais. Bande annonce ou synopsis? Ou les deux?

Du coup, j’ai décidé de m’en tenir qu’aux sorties uniquement à partir de maintenant. Et, d’essayer de le faire chaque semaine et de m’y tenir surtout.

Alors, prêt, feu, parti!

* Girls Rising de Richard E. Robbins.

Pré-avis: Malala l’a dit  » l’éducation c’est le pouvoir » et l’a démontré récemment en donnant 50 000 dollars pour reconstruire une école à Gaza. Elle est tout un symbole, un modèle pour toutes les filles, les femmes de la terre entière. J’espère qu’elle continuera à faire changer et à faire bouger le mentalités. Et qui sait, celle des hommes surtout. Mais à nous aussi, au quotidien de valoriser nos femmes, nos épouses, nos filles, nos nièces….. tout en permettant également aux hommes d’être fragiles, sensibles.

BAROMETRE CINEMATOGRAPHIQUE DE LA SEMAINE

* Si je reste de R.J. Cutler.

Pré-avis: Une bande annonce qui fait son effet grâce à la lumineuse et talentueuse Chloé Grace Moretz et au titre Say Something que j’adore. Sous des faux airs de Lovely Bones,  le film nous questionne: resterions-nous ou pas?

BAROMETRE CINEMATOGRAPHIQUE DE LA SEMAINE

* Magic in the moonlight de Woody Allen.

Pré-avis: Une histoire ( d’amour?!) saupoudrée de magie et de Colin Firth, je dis oui!

BAROMETRE CINEMATOGRAPHIQUE DE LA SEMAINE

* Mister Bababook de Jennyfer Kent.

Pré-avis:Un film qui semble miser sur les nerfs et sur la psychologie des personnages en autre celui de la mère mais qui n’évite pas les clichés du genre. Portes qui claquent, lumières qui clignotent, livre mystérieux…et cetera. Mais, peut-être que le résultat final n’est pas si mal en fin de compte.

BAROMETRE CINEMATOGRAPHIQUE DE LA SEMAINE

* Leviathan de Andreii Zviaguintsev.

Pré-avis: C’est peut-être l’outsider de la semaine ou peut-être pas car il a remporté au festival de Cannes en mai dernier, le prix du meilleur scénario. Et, en regardant la BA, on comprend mieux pourquoi. Si au début, l’accent russe nous fait rigoler, le film prend très vite une dimension plus dramatique et plus contemporaine. Un portrait réaliste de la Russie actuelle et de la corruption bureaucratique et politique hummm pas sans rappeler The Yards de James Gray vu dans la semaine. Comme son homologue américain, le film est porté par un casting impeccable et une photographie sublime. Le Léviathan, qui est un monstre marin dans la Bible [responsable du chaos primitif], n’est-il pas à ce titre le film le plus horrifique, terrible de la semaine?

BAROMETRE CINEMATOGRAPHIQUE DE LA SEMAINE

* Interstellar de Christopher Nolan.

Pré-avis: Hanz Zimmer et Christopher Nolan réunis ça me donne toujours des frissons. Comme toujours, tout a l’air mystérieux, jamais simple mais d’une grande beauté.

BAROMETRE CINEMATOGRAPHIQUE DE LA SEMAINE

* Annabelle de John R. Leonetti.

Pré-avis: Je n’ai toujours pas vu Conjuring et je ne pense pas voir celui-ci. Je n’aime pas du tout le genre de poupée dans le style d’Annabelle c’est comme les marionnettes, les poupées clowns ou ce genre de poupée où tu te demandes comment on peut trouver ça beau. Sinon, j’ai vu que dans la vraie vie, les Warren avaient conservé la vraie poupée Annabelle et qu’elle est encore plus terrifiante. Fermée à double tour dans une vitrine, Lorraine ou son mari ou les deux disaient qu’ils avaient peur de croiser son regard tellement elle est terrifiante. Donc, je ne suis pas vraiment partante pour voir le film. Par contre, Conjuring oui même si le fait d’avoir lu la vraie histoire m’a quelque peu refroidie!

BAROMETRE CINEMATOGRAPHIQUE DE LA SEMAINE


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Amandine97430 1142 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines