Magazine Culture

Playlist #44 : Röyksopp, Beyonce, Boreal Wood, Breton, etc.

Publié le 01 décembre 2014 par Pinkfrenetik @pinkfrenetik

Playlist #44 : Röyksopp, Beyonce, Boreal Wood, Breton, etc.

Posté le 1 déc 2014  •  Catégories : À la une, Playlists  •  79 Vues  •  Pas de commentaire

Abonnez-vous à la playlist #44 sur Spotify version logicielle
Abonnez-vous à la playlist #44 sur Spotify version web

1. Röyksopp ft. Robyn – Monument (T.I.E. version)
Après des hauts et des bas, Röyksopp revient avec un album sombre et dansant, quasiment aussi bien que The Understanding (2005). Accompagné comme souvent par Robyn, The Inexorable End est le tube de l’album.

2. Boreal Wood – Twenty Six
Le duo Toulonnais vient tout juste de sortir son premier EP. Sur Twenty Six, les voix se répondent : Anthony prend les devants et sert de repère, alors que celle d’Elizabeth s’envole façon Kazu Makino (chanteuse de Blonde Redhead).

3. Beyonce – 7/11
Comme-ci son dernier album n’avait pas assez de tubes, Queen B en rajoute deux. 7/11, en plus d’avoir un clip hyper addictif, agit comme une dose de morphine.

4. Breton – Titan
Eux viennent de sortir une édition renforcée de lors deuxième album. Un peu trop d’inédits (11 en tout), mais des tubes implacables, à l’image de l’album War Room Stories.

5. Disco Anti Napoleon – Eva
Les Nantais continuent leur épopée galactique : hallucinations sonores, on est familier avec ce type de son, et pourtant on se laisse transporter. On marche en terrain connu, mais les passages secrets ne sont pas très loin.

6. Summer Heart – Sleep
Avoir un titre de Summer Heart dans chaque playlist va devenir une habitude. Le Suédois vient de mettre à disposition son dernier single (aux milieu de plein de remix). Alors ce deuxième album ?!

7. Mega Bog – Goobie Krishna
Cet album c’est un peu la découverte du hasard. Une pochette assez classe, mais fouillie et un son qui l’est tout autant. A l’image du premier album de Minks, la chanteuse Erin Birgy s’aventure dans un univers plutôt expérimental. Il fait froid dehors ? Mais non, écoutez ces cuivres !

8. Radio Elvis – Goliath
Cette voix ! Le silence juste après aussi, qui s’impose, comme abasourdi par les mots que le chanteur vient de scander. L’ombre de Bertrand Cantat ou Saez plane, dans un univers abrasif.

9. Le Noiseur – Sexual Tourism
Je ne saisis pas toujours le propos global de ces textes. Peu importe, la voix de Le Noiseur me fait fantasmer. Cinématographiques, ses chansons projettent images crasses et souvenirs de grâce.

10. Mathilde Forget – Les détours
Atterrissage en douceur : la voix coton de Mathilde Forget dépeint l’amour défunt. Son premier EP, Le sentiment et les forêts, réunit de belles promesses.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pinkfrenetik 3505 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines