Magazine Culture

Culture Ciné #7

Par Artemissia Gold @SongeD1NuitDete

Coucou tout le monde ! Comment allez-vous ? J’espère que vous êtes en forme et que vous êtes d’attaque pour passer un joli mois de Décembre. Si je suis là, et avec la pêche et le sourire, c’est parce que la septième édition du Culture Ciné. Aller, c’est parti ! :)

Culture Ciné, c’est quoi ?

Tout simplement une rubrique ciné mensuelle (tous les premiers du mois) sur des films que je vous conseille de voir, classés selon des critères propres à moi-même (comme les films de filles, les films pour pleurer, les films qui nous font rêver ou les films de danse … ) ou des films coup de cœur que je me dois de partager avec vous. Chaque film présenté sera agrémenté de la bande-annonce, du synopsis, d’un petit avis puis d’une citation. Et bien évidemment, je vous invite à donner votre avis ou votre propre classement selon le thème du jour !

Pour ce septième rendez-vous, et après notre spécial Halloween, j’ai décidé de vous présenter 5 films que vous devez absolument voir ou revoir, 5 films que je classerai dans la catégorie Films « Je bave devant le casting » . Aucun ordre de préférence, comme toujours, même si j’ai bien évidemment mes petits préférés. Comme à chaque fois, la sélection est purement subjective alors vous pouvez ne pas être d’accord avec moi ! :P  

Les Films « Je bave devant le casting » ? Mais qu’est-ce que tu entends par là ?

Pour moi, les films « Je bave devant le casting » sont tous les films que j’apprécie beaucoup du fait du casting plus que pour l’histoire en elle-même. Mais si, vous savez, ce genre de films où vous en prenez plein les yeux, non pas pour la superbe réalisation et l’histoire exceptionnelle, mais bien plus pour la plastique des acteurs ou encore parce que Machin-Bidule, votre actrice préférée, y joue.. Je sais, ça paraît superficiel mais je suis sûre qu’on a tous, sous la main, quelques films qu’on regarde juste pour faire plaisir à nos yeux, moins qu’à nos neurones.

Voici donc les 5 Films « Je bave devant le casting » que vous devez absolument voir !

Ocean’s Eleven (j’adore cette triologie ♥)

Synopsis : Après deux ans passés dans la prison du New Jersey, Danny Ocean retrouve la liberté et s’apprête à monter un coup qui semble impossible à réaliser : cambrioler dans le même temps les casinos Bellagio, Mirage et MGM Grand, avec une jolie somme de 150 millions de dollars à la clé. Il souhaite également récupérer Tess, sa bien-aimée que lui a volée Terry Benedict, le propriétaire de ces trois somptueux établissements de jeux de Las Vegas. Pour ce faire, Danny et son ami Rusty Ryan composent une équipe de dix malfrats maîtres dans leur spécialité. Parmi eux figurent Linus Caldwell, le pickpocket le plus agile qui soit ; Roscoe Means, un expert en explosifs ; Ruben Tishkoff, qui connaît les systèmes de sécurité des casinos sur le bout des doigts ; les frères Virgil et Turk Malloy, capables de revêtir plusieurs identités ; ou encore Yen, véritable contorsionniste et acrobate.

Mon petit avis : Ah Ocean’s Eleven. Certainement un de mes préférés de cette catégorie. Vous imaginez ? Georges Clooney et Brad Pitt (c’est bien le seul film où je l’adore d’ailleurs) en voleurs de charme, accompagnés par Matt Damon, Andy Garcia ou encore Casey Affleck, comment y résister ? Et puis, sans mentir, de l’action mêlé à de l’humour, avec un décor de rêve ? C’est officiel : ce film a bien sa place dans ce classement. Surtout que la réalisation est plutôt bonne alors pourquoi s’en priver ? Non vraiment, si vous devez bien voir un film de ce top 5, c’est celui-ci. Incontestablement, je suis une grande fan de George Clooney et le voir, tout en charme, dans ce premier volet de la saga Ocean’s, ça m’émoustille ! :P

- Les mecs comme nous, ça ne change jamais. On reste au top, ou on baisse les bras, mais ne on change pas…

- M. Ocean, nous aimerions comprendre une chose, y-a-t’il une raison pour laquelle vous avez commis ce délit ou y-a-t’il une raison pour laquelle vous vous êtes fait prendre cette fois ?
- Daniel Ocean : Ma femme m’a quitté, ça m’a perturbé, je suis rentré dans une spirale autodestructrice.

interligne

Never Back Down

Synopsis : Nouveau venu à Orlando, Jake, jeune garçon au passé trouble, est humilié aux poings par Ryan, gros dur du campus qui appartient à une ligue de combats illégaux. Un ami le présente alors à un coach charismatique qui va lui enseigner une discipline mélangeant divers arts martiaux…

Mon petit avis : Ah Never Back Down. Une histoire d’amour compliquée par des combats illégaux : de quoi ravir Madame et Monsieur. Bah oui, coupler de la romance à des scènes de bagarres épiques, c’était osé (et pour le coup, l’histoire n’est pas géniale) mais au moins, ça plaira à tous les couples, enfin surtout à Madame. Franchement, les filles, voir Sean Faris et Cam Gigandet (mais si, James dans Twilight) torses nus au moins la moitié du film vaut bien un scénario un peu limite. Surtout que la BO est géniale. Alors non, ne vous privez pas : un film pour filles mais aussi pour garçons, avec de la musique géniale et une bonne dose d’abdos huileux, c’est un délice ! Personnellement, j’ai adoré !

- Refuser l’affrontement ça ne veut pas absolument dire abandonner.
- Tant mieux parce que je ne ferai ni l’un ni l’autre.

- Pour être le meilleur, il faut battre le meilleur.

- En fait, gagner ou perdre, il n’y a pas de différences, ça s’arrête ce soir. C’est mon combat, chacun a le sien.

interligne

La Malédiction du Black Pearl – Pirates des Caraïbes

Synopsis : Dans la mer des Caraïbes, au XVIIe siècle, Jack Sparrow, flibustier gentleman, voit sa vie idylle basculer le jour où son ennemi, le perfide capitaine Barbossa, lui vole son bateau, le Black Pearl, puis attaque la ville de Port Royal, enlevant au passage la très belle fille du gouverneur, Elizabeth Swann. L’ami d’enfance de celle-ci, Will Turner, se joint à Jack pour se lancer aux trousses du capitaine.
Mais Will ignore qu’une malédiction frappe Barbossa et ses pirates. Lorsque la lune brille, ils se transforment en morts-vivants. Leur terrible sort ne prendra fin que le jour où le fabuleux trésor qu’ils ont amassé sera restitué…

Mon petit avis : OH MON DIEU. Jack Sparrow ! Comment peut-on résister à Jack Sparrow, ce pirate tout en charme et brillamment interprété par Johnny Deep ? Surtout quand il est épaulé par Will Turner, le beau forgeron qui a permis à Orlando Bloom d’appuyer son statut de sex-symbol ? En plus d’être une film génial, plein d’aventures et de monstres, Pirates des Caraïbes nous permet de fantasmer devant le beau Johnny Deep, délicieux en pirate gentleman mais aussi devant Orlando Bloom (donc la plastique a bien plus de classe que son jeu d’acteur [ça n’engage que moi] ^^). En tout cas, un très très bon film à mes yeux, tout en finesse et en classe internationale ; à regarder seul(e) ou accompagné(e). Aaaaaah, je veux être un pirate moi aussi !

- Elle est saine et sauve, comme je te l’ai promis. Et elle est prête à épouser Norrington comme elle l’a promis ; et toi tu vas mourir pour elle, comme tu l’as promis… Nous sommes tous des hommes d’honneur, tu vois… exceptée Elizabeth qui est en fait, une femme.

- Une bonne décision prise pour de mauvaises raisons devient une mauvaise décision.

- Qui es-tu donc ?
- Personne ! C’est personne ! Un lointain cousin germain, un neveu d’une tante au deuxième degré… Comme chanteur, il est divin ! Un eunuque !

interligne

Le Secret de Brokeback Moutain

Synopsis : Eté 1963, Wyoming. Deux jeunes cow-boys, Jack et Ennis, sont engagés pour garder ensemble un troupeau de moutons à Brokeback Mountain. Isolés au milieu d’une nature sauvage, leur complicité se transforme lentement en une attirance aussi irrésistible qu’inattendue.
A la fin de la saison de transhumance, les deux hommes doivent se séparer.
Ennis se marie avec sa fiancée, Alma, tandis que Jack épouse Lureen. Quand ils se revoient quatre ans plus tard, un seul regard suffit pour raviver l’amour né à Brokeback Mountain.

Mon petit avis : Je pense que maintenant, chacun d’entre vous sait à quel point je suis une grande fan de Heath Ledger. C’est même plus que ça, j’en suis amoureuse. Et puis, il faut dire que physiquement, je le trouve à tomber. Enfin, ça ne regarde que moi. Quant à Jake Gyllenhaal, je sais à quel point vous adorer les bruns aux yeux bleus, au charme mystérieux mais pour qui on se damnerait. Alors oui, pour ces deux plastiques et pour cette réalisation aussi poignante que bouleversante, ce film mérite sa place ici. Personnellement, faire un ménage à trois avec ces deux beaux jeunes hommes ne m’aurait déranger. Enfin, l’espoir fait vivre ! ^^

Par contre, je déconseille ce film à toutes les personnes étroites d’esprit ;)

- Tout ce que je sais… C’est que des fois, tu me manques tellement, que j’ai envie d’en crever tant ça fait mal…

- Le Mexique ? Jack, le plus long voyage que j’ai fait de ma vie, c’est jusqu’à ma cafetière pour trouver la poignée !

- Quand on ne peut pas changer les choses, il faut faire avec.

/!\ Cette vidéo contient de nombreux spoilers /!\

interligne

Le Journal de Bridget Jones

Synopsis : A l’aube de sa trente-deuxième année, Bridget Jones, employée dans une agence publicitaire à Londres, décide de reprendre sa vie en main. Pour ce faire, elle dresse une liste de bonnes résolutions :
- La première : tenir un journal intime.
- La deuxième : trouver un petit ami, voire même l’homme idéal. Pourquoi ne pas s’habiller sexy pour se faire remarquer par Daniel Cleaver, son patron ? Et pas question de sortir avec l’insupportable Mark Darcy, un ami d’enfance ! Celui-ci est l’incarnation de tout ce que Bridget déteste chez un homme. En plus, il fréquente une peste mondaine répondant au doux nom de Natasha.
- La troisième : perdre du poids.
- Et la quatrième : arrêter de fumer.

Mon petit avis : Colin Firth et Hugh Grant, réunis ensemble dans une comédie pétillante ? Je ne peux pas y résister et vous non plus ! Ah oui, le charme et la classe anglaise, incarnés par nos deux héros, campant des personnages haut en couleur qu’on adore détester. Bridget Jones, c’est le film qu’on regarde quand on déprime, juste pour les beaux yeux de Hugh Grant et la sensualité de Colin Firth. Car, en plus de ça, on s’identifie facilement à Bridget. Alors, quand on voit qu’elle arrive à mettre les deux, dans son lit, c’est sûr que ça nous fait du bien au moral car finalement, nous aussi on pourrait les avoir ! Je divague mais sans rire, le film est réussi grâce à son casting pétillant et talentueux. Impossible d’y résister.

- Ici Bridget Jones, déesse du sexe et de la débauche, celle qui tient un sale type entre ses cuisses… Maman !?

- Pourquoi les personnes en couple demandent toujours aux célibataires comment vont les amours, est-ce que nous on leur saute dessus pour savoir s’ils baisent encore…

- Si travailler veut dire être à quelques pas de toi, j’aime mieux comme travail essuyer les fesses de Saddam Hussein.

C’est ainsi que se termine la septième édition de Culture Ciné ! A très vite pour le prochain épisode ! Et n’oubliez pas : un plaisir pour les yeux vaut mieux qu’un régal pour les neurones par moment ! :)

Coucou tout le monde ! Comment allez-vous ? J’espère que vous êtes en forme et que vous êtes d’attaque pour passer un joli mois de Décembre. Si je suis là, et avec la pêche et le sourire, c’est parce que la septième édition du Culture Ciné. Aller, c’est parti ! :)

Culture Ciné, c’est quoi ?

Tout simplement une rubrique ciné mensuelle (tous les premiers du mois) sur des films que je vous conseille de voir, classés selon des critères propres à moi-même (comme les films de filles, les films pour pleurer, les films qui nous font rêver ou les films de danse … ) ou des films coup de cœur que je me dois de partager avec vous. Chaque film présenté sera agrémenté de la bande-annonce, du synopsis, d’un petit avis puis d’une citation. Et bien évidemment, je vous invite à donner votre avis ou votre propre classement selon le thème du jour !

Pour ce septième rendez-vous, et après notre spécial Halloween, j’ai décidé de vous présenter 5 films que vous devez absolument voir ou revoir, 5 films que je classerai dans la catégorie Films « Je bave devant le casting » . Aucun ordre de préférence, comme toujours, même si j’ai bien évidemment mes petits préférés. Comme à chaque fois, la sélection est purement subjective alors vous pouvez ne pas être d’accord avec moi ! :P  

Les Films « Je bave devant le casting » ? Mais qu’est-ce que tu entends par là ?

Pour moi, les films « Je bave devant le casting » sont tous les films que j’apprécie beaucoup du fait du casting plus que pour l’histoire en elle-même. Mais si, vous savez, ce genre de films où vous en prenez plein les yeux, non pas pour la superbe réalisation et l’histoire exceptionnelle, mais bien plus pour la plastique des acteurs ou encore parce que Machin-Bidule, votre actrice préférée, y joue.. Je sais, ça paraît superficiel mais je suis sûre qu’on a tous, sous la main, quelques films qu’on regarde juste pour faire plaisir à nos yeux, moins qu’à nos neurones.

Voici donc les 5 Films « Je bave devant le casting » que vous devez absolument voir !

Ocean’s Eleven (j’adore cette triologie ♥)

Synopsis : Après deux ans passés dans la prison du New Jersey, Danny Ocean retrouve la liberté et s’apprête à monter un coup qui semble impossible à réaliser : cambrioler dans le même temps les casinos Bellagio, Mirage et MGM Grand, avec une jolie somme de 150 millions de dollars à la clé. Il souhaite également récupérer Tess, sa bien-aimée que lui a volée Terry Benedict, le propriétaire de ces trois somptueux établissements de jeux de Las Vegas. Pour ce faire, Danny et son ami Rusty Ryan composent une équipe de dix malfrats maîtres dans leur spécialité. Parmi eux figurent Linus Caldwell, le pickpocket le plus agile qui soit ; Roscoe Means, un expert en explosifs ; Ruben Tishkoff, qui connaît les systèmes de sécurité des casinos sur le bout des doigts ; les frères Virgil et Turk Malloy, capables de revêtir plusieurs identités ; ou encore Yen, véritable contorsionniste et acrobate.

Mon petit avis : Ah Ocean’s Eleven. Certainement un de mes préférés de cette catégorie. Vous imaginez ? Georges Clooney et Brad Pitt (c’est bien le seul film où je l’adore d’ailleurs) en voleurs de charme, accompagnés par Matt Damon, Andy Garcia ou encore Casey Affleck, comment y résister ? Et puis, sans mentir, de l’action mêlé à de l’humour, avec un décor de rêve ? C’est officiel : ce film a bien sa place dans ce classement. Surtout que la réalisation est plutôt bonne alors pourquoi s’en priver ? Non vraiment, si vous devez bien voir un film de ce top 5, c’est celui-ci. Incontestablement, je suis une grande fan de George Clooney et le voir, tout en charme, dans ce premier volet de la saga Ocean’s, ça m’émoustille ! :P

- Les mecs comme nous, ça ne change jamais. On reste au top, ou on baisse les bras, mais ne on change pas…

- M. Ocean, nous aimerions comprendre une chose, y-a-t’il une raison pour laquelle vous avez commis ce délit ou y-a-t’il une raison pour laquelle vous vous êtes fait prendre cette fois ?
- Daniel Ocean : Ma femme m’a quitté, ça m’a perturbé, je suis rentré dans une spirale autodestructrice.

interligne

Never Back Down

Synopsis : Nouveau venu à Orlando, Jake, jeune garçon au passé trouble, est humilié aux poings par Ryan, gros dur du campus qui appartient à une ligue de combats illégaux. Un ami le présente alors à un coach charismatique qui va lui enseigner une discipline mélangeant divers arts martiaux…

Mon petit avis : Ah Never Back Down. Une histoire d’amour compliquée par des combats illégaux : de quoi ravir Madame et Monsieur. Bah oui, coupler de la romance à des scènes de bagarres épiques, c’était osé (et pour le coup, l’histoire n’est pas géniale) mais au moins, ça plaira à tous les couples, enfin surtout à Madame. Franchement, les filles, voir Sean Faris et Cam Gigandet (mais si, James dans Twilight) torses nus au moins la moitié du film vaut bien un scénario un peu limite. Surtout que la BO est géniale. Alors non, ne vous privez pas : un film pour filles mais aussi pour garçons, avec de la musique géniale et une bonne dose d’abdos huileux, c’est un délice ! Personnellement, j’ai adoré !

- Refuser l’affrontement ça ne veut pas absolument dire abandonner.
- Tant mieux parce que je ne ferai ni l’un ni l’autre.

- Pour être le meilleur, il faut battre le meilleur.

- En fait, gagner ou perdre, il n’y a pas de différences, ça s’arrête ce soir. C’est mon combat, chacun a le sien.

interligne

La Malédiction du Black Pearl – Pirates des Caraïbes

Synopsis : Dans la mer des Caraïbes, au XVIIe siècle, Jack Sparrow, flibustier gentleman, voit sa vie idylle basculer le jour où son ennemi, le perfide capitaine Barbossa, lui vole son bateau, le Black Pearl, puis attaque la ville de Port Royal, enlevant au passage la très belle fille du gouverneur, Elizabeth Swann. L’ami d’enfance de celle-ci, Will Turner, se joint à Jack pour se lancer aux trousses du capitaine.
Mais Will ignore qu’une malédiction frappe Barbossa et ses pirates. Lorsque la lune brille, ils se transforment en morts-vivants. Leur terrible sort ne prendra fin que le jour où le fabuleux trésor qu’ils ont amassé sera restitué…

Mon petit avis : OH MON DIEU. Jack Sparrow ! Comment peut-on résister à Jack Sparrow, ce pirate tout en charme et brillamment interprété par Johnny Deep ? Surtout quand il est épaulé par Will Turner, le beau forgeron qui a permis à Orlando Bloom d’appuyer son statut de sex-symbol ? En plus d’être une film génial, plein d’aventures et de monstres, Pirates des Caraïbes nous permet de fantasmer devant le beau Johnny Deep, délicieux en pirate gentleman mais aussi devant Orlando Bloom (donc la plastique a bien plus de classe que son jeu d’acteur [ça n’engage que moi] ^^). En tout cas, un très très bon film à mes yeux, tout en finesse et en classe internationale ; à regarder seul(e) ou accompagné(e). Aaaaaah, je veux être un pirate moi aussi !

- Elle est saine et sauve, comme je te l’ai promis. Et elle est prête à épouser Norrington comme elle l’a promis ; et toi tu vas mourir pour elle, comme tu l’as promis… Nous sommes tous des hommes d’honneur, tu vois… exceptée Elizabeth qui est en fait, une femme.

- Une bonne décision prise pour de mauvaises raisons devient une mauvaise décision.

- Qui es-tu donc ?
- Personne ! C’est personne ! Un lointain cousin germain, un neveu d’une tante au deuxième degré… Comme chanteur, il est divin ! Un eunuque !

interligne

Le Secret de Brokeback Moutain

Synopsis : Eté 1963, Wyoming. Deux jeunes cow-boys, Jack et Ennis, sont engagés pour garder ensemble un troupeau de moutons à Brokeback Mountain. Isolés au milieu d’une nature sauvage, leur complicité se transforme lentement en une attirance aussi irrésistible qu’inattendue.
A la fin de la saison de transhumance, les deux hommes doivent se séparer.
Ennis se marie avec sa fiancée, Alma, tandis que Jack épouse Lureen. Quand ils se revoient quatre ans plus tard, un seul regard suffit pour raviver l’amour né à Brokeback Mountain.

Mon petit avis : Je pense que maintenant, chacun d’entre vous sait à quel point je suis une grande fan de Heath Ledger. C’est même plus que ça, j’en suis amoureuse. Et puis, il faut dire que physiquement, je le trouve à tomber. Enfin, ça ne regarde que moi. Quant à Jake Gyllenhaal, je sais à quel point vous adorer les bruns aux yeux bleus, au charme mystérieux mais pour qui on se damnerait. Alors oui, pour ces deux plastiques et pour cette réalisation aussi poignante que bouleversante, ce film mérite sa place ici. Personnellement, faire un ménage à trois avec ces deux beaux jeunes hommes ne m’aurait déranger. Enfin, l’espoir fait vivre ! ^^

Par contre, je déconseille ce film à toutes les personnes étroites d’esprit ;)

- Tout ce que je sais… C’est que des fois, tu me manques tellement, que j’ai envie d’en crever tant ça fait mal…

- Le Mexique ? Jack, le plus long voyage que j’ai fait de ma vie, c’est jusqu’à ma cafetière pour trouver la poignée !

- Quand on ne peut pas changer les choses, il faut faire avec.

/!\ Cette vidéo contient de nombreux spoilers /!\

interligne

Le Journal de Bridget Jones

Synopsis : A l’aube de sa trente-deuxième année, Bridget Jones, employée dans une agence publicitaire à Londres, décide de reprendre sa vie en main. Pour ce faire, elle dresse une liste de bonnes résolutions :
- La première : tenir un journal intime.
- La deuxième : trouver un petit ami, voire même l’homme idéal. Pourquoi ne pas s’habiller sexy pour se faire remarquer par Daniel Cleaver, son patron ? Et pas question de sortir avec l’insupportable Mark Darcy, un ami d’enfance ! Celui-ci est l’incarnation de tout ce que Bridget déteste chez un homme. En plus, il fréquente une peste mondaine répondant au doux nom de Natasha.
- La troisième : perdre du poids.
- Et la quatrième : arrêter de fumer.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Artemissia Gold 66736 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines