Magazine Bd

La sélection de la semaine : Les gardiens du Louvre, Troy de Trolls, La main de Pangboche, Au pays des lignes, Sword Art Online, L’arabe du futur, Boule et Bill, Paf et Hencule, Boule à Zéro, René Goscinny raconte les secrets d’Astérix et Bernadette

Par Casedepart @_NicolasAlbert

Pour ce deuxième samedi du mois de décembre, Case Départ vous propose sa belle sélection de la semaine. En vous ouvrant sa bibliothèque, le blog met en lumière de très bonnes bandes dessinées. Nous passons au crible, les albums suivants : Les gardiens du Louvre : une ode au musée parisien de Jirô Taniguchi, une nouvelle aventure rocambolesque pour les Trolls de Troy : Pas de Nöl pour le Père Grommël, La main de Pangboche : une enquête dans l’Himalaya à la poursuite d’un doigt de yéti, un magnifique album muet  jeunesse : Au pays des lignes, le premier volume du manga Sword Art Online basé sur un jeu vidéo, L’arabe du futur : la biographie dessinée du talentueux Riad Sattouf, un nouveau recueil de Boule & Bill par Laurent Verron, le deuxième tome des aventures décapantes et trash de Paf et Hencule, Boule à Zéro : un album jeunesse sur le quotidien d’une petite fille malade débordante d’énergie, René Goscinny raconte les secrets d’Astérix : un abécédaire sur l’univers du petit gaulois signé de son créateur et Bernadette : un album humoristique pour adulte de la collection BD Cul. Bonnes lectures.

Les gardiens du Louvre

Après Le chien qui louche (Davodeau), L’art du Chevalement (Philippe Dupuy et Loo Hui Phang) ou Moderne Olympia (Catherine Meurisse), les éditions Futuropolis continuent leur travail en commun avec des grands musées nationaux. Leur nouvel album, c’est Jirô Taniguchi qui livre sa version du Louvre avec le sublime et délicat Les gardiens du Louvre.

Retrouvez la fin de la chronique sur Comixtrip, en cliquant ici.

  • Les gardiens du Louvre
  • Auteur : Jirô Taniguchi
  • Editeur: Futuropolis en co-édition avec Le Louvre
  • Prix: 20€
  • Sortie: 21 novembre 2014

Trolls de Troy

trolls de troy (1)
Les tomes s’enchaînent à une grande allure pour la série Trolls de Troy. Après Pröfy blues, le 18e volume publié en juin, Christophe Arleston et Jean-Louis Mourier s’attaquent à la magie de Noël dans Pas de Nöl pour le père Grommël. Gnondpöm et Tÿneth, accompagnés de Waha, partent à la poursuite du grand bonhomme à la barbe blanche.
Résumé de l’éditeur : Qui est ce type étrange qui débarque au village troll et déclare son amour à Waha ? Le prince Sharmand, insensible à tout dommage physique, qui se présente comme le fils du père Grommël. Et qui est le père Grommël ? Un type habillé de rouge qui, une fois par an, entre dans les cheminées enneigées pour distribuer des cadeaux. Gnondpom et Tyneth, outrés que les petits trolls soient oubliés dans la distribution, décident de partir pour le grand nord. Ils vont retrouver ce gars qui les oublie à chaque fois et lui faire cracher ses cadeaux… Un épisode de Noël très particulier pour un album des trolls qui bouscule joyeusement les traditions et nous éclaire sur certains aspects de la vie privée de la famille Nöl-Grommël.

trolls de troy (2)
Dans cette histoire déjantée et très drôle, Christophe Arleston s’attaque à la magie de Noël et tout son folklore : le père Noël (ici le père Grommël), les cadeaux, les lutins et leur village. Si tous les enfants humains ont le droit d’avoir des présents le soir de Noël, pourquoui les deux petits trolls n’y auraient pas droit. Leur voyage, aux allures d’odyssée, ne se déroulera pas de la manière la plus paisible. Pour égayer son récit, le prolifique scénariste introduit le Prince Sharman, invulnérable, un peu immature, poète et follement amoureux de Waha, au grand dam de Pröfy. Le jeune homme est le seul à connaître le pays du Père Grommël et servira de guide pendant le trajet. Comme par habitude, il y a de nombreux êtres humains dévorés, le lecteur retrouve avec plaisir les Trolls dans une aventure à l’extérieur de leur village. En plus de jeux de mots, des calembours et des dialogues savoureux, la puissance comique de la série repose aussi sur le très beau dessin du talentueux Jean-Louis Mourier : comme par habitude, le bestiaire est étonnant, le découpage dynamique et les planches très équilibrées. Une réussite !

  • Trolls de Troy, tome 19 : Pas de Nöl pour le Père Grommël
  • Scénariste : Christophe Arleston
  • Dessinateur : Jean-Louis Mourier
  • Editeur: Soleil
  • Prix: 13.95€
  • Sortie: 03 décembre 2014

La main de Pangboche

la main de pangboche (1)
Le doigt momifié d’un yéti, volé quelques années auparavant, refait surface en Inde. La relique en poche, Roxane par les traces de cet objet mystérieux. Signée André Taymans, La main de Pangboche raconte cette histoire extraordinaire : une enquête fabuleuse sur les contreforts de l’Himalaya, publiée par Paquet.

Résumé de l’éditeur : Katmandou. Roxane Leduc, une jeune femme spécialisée les antiquités, assiste de peu à l’accident mortel d’un homme qui venait de lui confier les secrets d’une relique… Le doigt momifié d’un yéti qui a été volé dans le Monastère de Pangboche à la fin des années 90.
Roxane décide alors de partir, avec la relique, aux portes du parc national du Langtang, le « royaume des trekkeurs », afin de percer les mystères qui entourent cet étrange doigt. Première étape : rencontrer le policier qui a enquêté sur le vol. Mais Roxane y a été précédée…

la main de pangboche (2)
Le talentueux auteur André Taymans plonge son lecteur au cœur d’une enquête, entre réalité et fantastique dans le Langtang, province de l’Himalaya, chère aux trekkeurs. D’aspect classique, le récit est pourtant d’une très grande maîtrise narrative. Se basant sur une histoire réelle (celle de la Main de Pangboche), il tisse une intrigue solide et captivante où intervient Roxane, un de ses personnages récurrents, jeune femme détective, baroudeuse et n’ayant pas froid aux yeux. En décidant de mettre en scène l’album sur le Toit du Monde, il se nourrit des légendes de cette région (le yéti), des lamasseries et des bonzes. En y ajoutant des méchants à la poursuite de l’enquêtrice, on obtient un premier bon album de cette série, prévu en diptyque. L’auteur de Caroline Baldwin propose des décors spectaculaires dans l’Himalaya. Pour coller au mieux à la réalité, il s’est rendu de nombreuses fois sur place. Pour plus de maîtrise technique et par goût de nouveauté, il utilise pour la première fois la couleur directe et constitue ainsi un album de première qualité.

  • La main de Pangboche, tome 1/2
  • Auteur : André Taymans
  • Editeur: Paquet
  • Prix: 13.50€
  • Sortie: 12 novembre 2014

Au pays des lignes

En haut d’une montagne, un petit garçon, chasseur de dragons, rencontre une petite fille dont il tombe amoureux. Ensemble ils combattent un monstre et vivent de nombreuses aventures. Publié par les éditions La Joie de Lire, Au pays des lignes, petit album muet magnifique, raconte cette histoire, signée Victor Hussenot.

Cet album est nominé dans la Sélection Jeunesse d’Angoulême 2015.

Retrouvez la fin de la chronique sur Comixtrip, en cliquant ici.

  • Au pays des lignes
  • Auteur : Victor Hussenot
  • Editeur: La Joie de Lire
  • Prix: 10€
  • Sortie: janvier 2014

Sword Art Online

Les éditions Ototo proposent leur nouvelle série Sword Art Online, un manga dans l’univers du jeu vidéo signé Reki Kawahara et Tamako Nakamura.
Résumé de l’éditeur : Un « Game Over » entraînera une mort réelle. 10 000 joueurs subissent l’impensable dans le premier VRMMORPG disponible au monde. Connectés via le Nerve Gear, un système révolutionnaire leur permettant d’expérimenter l’immersion complète, ils se retrouvent piégés à l’intérieur de Aincrad, une gigantesque forteresse volante qui sert d’univers au plus incroyable jeu en ligne connu sous le nom de Sword Art Online.
Sword Art Online va passionner les amateurs de jeux vidéo. Le récite de Tamako Nakamura plonge le lecteur dans un univers fantastique et parfois sanglant. Dans un monde hyperconnecté, il construit son histoire comme un piège qui se referme sur ses protagonistes. Entre Hunger games et Total Recall, il met en place une machine infernale à la tête de laquelle se trouve Akihiko Kayaba, concepteur de génie du Nerve gear. Sa machine permet aux joueurs se connectant de chez eux de ressentir au mieux toutes les sensations (de l’ouïe au toucher en passant par l’odorat ou la vue) grâce à un casque révolutionnaire. Cet homme machiavélique réunit alors 10 000 joueurs pour son plus grand plaisir. Enfermés dans le jeu, ils ne peuvent pas se déconnectés et si par malheur ils enlèvent leur casque, ils meurent instantanément. Pour sortir du jeu, ils doivent tout simplement le terminer à travers les 100 niveaux. Dès le départ et au fur à mesure nombre d’entre-eux décèdent. Parmi eux, les deux héros Klein et Kirito. Ce manga très punchy happe le lecteur dès les premières pages. Le dessin sert admirablement le récit. Sur des recherches graphiques de Abec, Tamako Nakamura propose des planches classiques mais d’une belle maîtrise technique.

  • Sword Art Online
  • Scénariste : Reki Kawahara
  • Dessinateur : Tamako Nakamura, d’après les personnages d’Abec
  • Editeur: Ototo
  • Prix: 6.99€
  • Sortie: 14 novembre 2014

L’arabe du futur

Le talentueux Riad Sattouf se livre dans une formidable biographie dessinée L’arabe du futur, prévue en triptyque. Le premier volet couvre la période de 1978 à 1984, soit les premières années de sa vie entre la Libye et la Syrie. Lors de sa sortie (15 mai) nous ne vous en avions pas parlé. Depuis, il a été nommé dans la Sélection Officielle du Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême 2015. Et c’est amplement mérité.

Résumé de l’éditeur : Né d’un père syrien et d’une mère bretonne, Riad Sattouf grandit d’abord à Tripoli, en Libye, où son père vient d’être nommé professeur. Issu d’un milieu pauvre, féru de politique et obsédé par le panarabisme, Abdel-Razak Sattouf élève son fils Riad dans le culte des grands dictateurs arabes, symboles de modernité et de puissance virile. En 1984, la famille déménage en Syrie et rejoint le berceau des Sattouf, un petit village près de Homs. Malmené par ses cousins (il est blond, cela n’aide pas…), le jeune Riad découvre la rudesse de la vie paysanne traditionnelle. Son père, lui, n’a qu’une idée en tête : que son fils Riad aille à l’école syrienne et devienne un Arabe moderne et éduqué, un Arabe du futur. L’Arabe du futur sera publié en trois volumes. Ce premier tome couvre la période 1978-1984.

Il est toujours délicat de se raconter et de se livrer aux autres. Pourtant, Riad Sattouf dans L’arabe du futur nous enchante, nous fait rire dans ce premier volume de sa biographie. Cet album nous transporte d’une émotion à l’autre : l’angoisse d’un pays inconnu, la tendresse d’une mère ou d’une grand-mère et le rire par la personnalité singulière de l’auteur. Blond à bouclette (un rareté dans le monde arabe), il est le chouchou de ses dames ; elles tombent fréquemment en pâmoison devant sa chevelure, ses fulgurances et ses répliques.

L’humour réside aussi dans le personnage de son père Abdel Razak, parfois naïf, professeur non-diplômé, travaillant à la solde des dictatures syrienne ou libyenne. Ayant des difficultés à s’exprimer dans un français correct, ses erreurs nous charment et nous amusent. Dans ces pays où l’analphabétisme est important, il souhaite que son fils étudie et devienne un arabe éclairé. Le personnage de la grand-mère possède lui aussi un ressort comique. A l’odeur particulière, à son contact, le père redevient un véritable enfant. Quant à Clémence, sa mère française, elle ne peut pas travailler et doit uniquement s’occuper de Riad et sa petite sœur.

De plus, par ce récit à la fois sensible et touchant, il met aussi en lumière deux pays arabes où les dictatures sont installées avec à leur tête Hafez Al Assad et Mouamar Khadafi. A l’instar de Marjane Satrapi dans le formidable Persépolis, nous occidentaux découvrons quelques vérités sur ces nations et le quotidien souvent délicats de leurs habitants.

Le trait de l’auteur de Pascal Brutal (Fluide Glacial) est d’une efficacité formidable. Dans la veine de Zep , il propose des planches où les personnages ont une grande force comique et où les couleurs mettent en valeur les dessins.

  • L’arabe du futur, tome 1/3 : Une jeunesse au Moyen-Orient 1978-1984
  • Auteur : Riad Sattouf
  • Editeur: Allary
  • Prix: 20.90€
  • Sortie: 15 mai 2014

Boule et Bill

L’œuvre de Roba, Boule et Bill, se prolonge par la plume de Pierre Veys et Cric et par les crayons de Laurent Verron. Pour cette trente-cinquième aventure, Roule ma poule ! les jeunes lecteurs retrouvent avec plaisir les deux héros, le papa, la maman, mais aussi Caroline, la tortue ou encore Pouf, le meilleur ami du petit garçon.
Résumé de l’éditeur : Pour Boule, ces vacances seront celles de toutes les bêtises ! Une fois l’école finie, direction la campagne, où un programme chargé baignades et de parties de pêche l’attend.
Vivement la fin de l’école ! Boule ne sait plus quoi inventer pour échapper aux devoirs. Et voilà qu’en plus on lui confisque son « aïe-phone » ! Heureusement, Pouf, Bill et Caroline sont là pour l’aider. Enfin ! Les vacances arrivent. Cette année, ce sera à la campagne. Au programme : pêche, siestes, baignades, rodéos dans le poulailler, mais surtout marshmallows à volonté ! De belles bêtises en perspective… Retrouvez Boule et Bill dans le quotidien de l’école mais aussi dans une partie de campagne survoltée !

Assistant de Roba, à partir de 1986, Laurent Verron à la demande du créateur de la série, reprend Boule et Bill en 2000. Pour ce septième album à ses manettes, l’auteur de la merveilleuse et sympathique série Odilon Verjus (avec Yann, Le Lombard) s’adjoint les services de Pierre Veys et Cric pour les idées gags. Dans la même veine que le papa du garçon et son petit chien, ils introduisent des thèmes actuels : le GPS ou les smartphones. De plus, ils font voyager la petite famille à la campagne (sur plusieurs planches). Malgré ce changement de dessinateur, le succès populaire ne faiblit pas (chaque nouveauté se vend à 200 000 exemplaires) et les mini-récits sont toujours d’une belle qualité. Laurent Verron imprime délicatement sa patte aux caractéristiques graphiques des personnages et c’est une belle réussite.

A noter qu’après une sortie remarquée du film live en 2003 (avec Marina Foïs et Kad Merad), un film d’animation 3D est prévu par la fin de l’année 2015.

  • Boule et Bill, tome 35 : Roule ma poule !
  • Scénaristes : Pierre Veys et Cric
  • Dessinateur : Laurent Verron
  • Editeur: Dargaud
  • Prix: 10.60€
  • Sortie: 21 novembre 2014

Paf et Hencule

Après un premier tome très remarqué et complètement déjanté, voici de nouveau le pire duo du 9e art, Paf et Hencule. Non contents d’être de mauvais médecins, ils s’illustrent maintenant dans l’armée ou la police. Aux manettes, Goupil Acnéique et Abraham Kadabra ont toujours le cerveau en ébullition pour le plus grand bonheur de leur nombreux fans.
Résumé de l’éditeur : De délicatesse, de bienveillance et d’empathie, Paf et son comparse Hencule en sont totalement dénués.Vous ne trouverez pas une once de bonté ou de courtoisie dans ce livre, bien au contraire. Mais, ayant lu leurs premières aventures en cachette, vous le saviez déjà.
Odieux, un euphémisme dans le cas qui nous concerne ici, Paf et Hencule n’en sont pas moins en colère. Et les motifs ne manquent pas : l’abnégation, la probité et la tolérance contaminent leurs contemporains comme un virus. Et pour palier la pandémie, nos héros ont décidé de prendre les mesures qui s’imposent. Les blouses de médecins hospitaliers ne suffisant plus, ils endossent maintenant les uniformes de l’armée, de la police nationale et de la Justice. Ils torturent par plaisir. Ils humilient par charters entiers. Ils pratiquent la bavure par principe. Cette fois, c’est sûr, l’humanisme ne passera pas. Ce second tome de la série à succès vous choquera sans doute, vous donnera la nausée à vous comme aux proches à qui vous l’offrirez, vous sortirez de sa lecture diminués et désespérés, mais vous vous surprendrez à balbutier : « Merci Paf, merci Hencule » !
L’univers ultra-trash de Goupil Acnéique et Abraham Kadabra est de retour et c’est toujours aussi fort, idiot, misogyne et crade que le premier tome. Le lecteur se demande comment les deux auteurs peuvent avoir ces idées aussi folles et quelle mouche les a piqué. Le mauvais goût et l’art de la provocation sont encore à leur paroxysme et il faut le faire ! A prendre au trente-sixième degré, ils mettent en scène Paf et Hencule dans des situations absurdes et complètement décalées. Sous forme de strips, ils font rire ou grincer des dents.

A noter que les premiers mini-récits ont été publiés sur le blog Damned !

  • Paf et Hencule, 2 hommes en colère
  • Scénariste : Goupil Acnéique
  • Dessinateur : Abraham Kadabra
  • Editeur: Même pas mal
  • Prix: 13.90€
  • Sortie: 21 novembre 2014

Boule à Zéro

Raconter la vie quotidienne d’une petite fille malade d’une leucémie, voilà le très beau défi relevé par Zidrou et Ernst. A l’hôpital, Zita est une vraie tornade et un océan d’amour. Pour sa troisième aventure, Boule à Zéro se transforme en médecin dans Docteur Zita, publiée par Bamboo.
Retrouvez la fin de la chronique sur Comixtrip, en cliquant ici.

  • Boule à Zéro, tome 3 : Docteur Zita
  • Scénariste : Zidrou
  • Dessinateur : Ernst
  • Editeur: Bamboo
  • Prix: 10.90€
  • Sortie: 12 mars 2014

Et pour quelques pages de plus…

Pour compléter notre sélection de la semaine, Case Départ vous conseille aussi les albums suivants :

René Goscinny raconte

les secrets d’Astérix

asterix-couverture1
Les éditions du Cherche-Midi propose René Goscinny raconte les secrets d’Astérix. Sous forme d’abécédaire, ils ont regroupé les différentes citations concernant l’univers du scénariste, génie de la bande dessinée.

Résumé de l’éditeur : Que savons-nous réellement d’Astérix : quel est le secret de la potion magique ? Pourquoi le nom d’Astérix ? Pourquoi des Gaulois ? Quelles ont été les sources d’inspiration de René Goscinny ? Quelle était sa méthode d’écriture ? Comment travaillait-il avec Uderzo ? Comment expliquer ce succès ? Voici l’histoire d’Astérix racontée par son co-créateur, René Goscinny, disparu prématurément en 1977. Rassemblées sous forme d’abécédaire, des centaines de citations composent ce « récit » inédit émanant directement de celui qui, un jour, écrivit pour la première fois sur une feuille de papier le nom « ASTÉRIX ». Avec son ami dessinateur Albert Uderzo, le génial scénariste ignorait alors qu’il venait de créer un héros planétaire : 350 millions d’albums vendus et plus de 150 traductions.

goscinny asterix
Ce recueil de 210 pages est la somme de citations de René Goscinny. Les auteurs les ont rassemblés à partir d’archives de journaux ou revues comme par exemple Pilote, L’Aurore, L’express, le JDD, France-Soir, Le Dauphiné ou Lire, mais aussi dans des interviews télé comme Panorama, Livre mon ami, Samedi jeunesse, Radioscopie, Aujourd’hui madame ou encore Les dossiers de l’écran.

Les thématiques déclinées sont nombreuses comme : Astérix, Baffes, Banquet final, Bing, Calembours, César, Cinéma, Corses, Érotisme, Falbala, Gaulois, Idéfix, Imbéciles, Normands, Obélix, Potion magique, Romains, Sanglier, Toutatis ou encore Vercingétorix. Mais aussi des portraits de Goscinny par Uderzo, d’Uderzo par Goscinny, ainsi que des anecdotes sur Anne, sa fille ou Gilberte, sa femme.

Malgré les nombreux ouvrages sur le scénariste, le lecteur sera surpris d’apprendre encore une multitude de choses comme ses ouvrages de références : La guerre des Gaules de César ou La vie quotidienne à Rome de Jérôme Carcopino, historien. Ce qui transpire de ce livre, c’est aussi la propension de Goscinny pour faire rire, se définissant avant tout, comme un clown.

René Goscinny raconte les secrets d’Astérix : un livre amusant et facile à lire. A offrir pour Noël et/ou à garder dans sa bibliothèque.

  • René Goscinny raconte les secrets d’Astérix
  • Auteur : René Goscinny
  • Editeur: Cherche-Midi
  • Prix: 15€
  • Sortie: 13 novembre 2014

Bernadette

(album pour un public averti)

bernadette
Après La bibite à bon dieu (Guillaume Bouzard) et Plan plan Cul cul (Anouk Ricard), les éditions des Requins Marteaux proposent une nouvelle histoire dans leur label BD Cul. Pour ce nouvel album, c’est El don Guillermo qui livre dans Bernadette, sa vision d’un camping paradisiaque où ça pine dans tous les coins, pour le plus grand bonheur des résidents.

Résumé de l’éditeur : Vous rêvez de passer vos vacances à l’ombre des pines ? Alors le camping du Dauphin Vert est fait pour vous ! Ici les boules de nos campeuses s’écartent rarement du gros cochonnet… Nudistes, voyeurs, exhibs, échangistes et mélangistes, tous viennent griller leur merguez dans une ambiance très sea, sex and foune. C’est Bernadette, un grand boudin à lunettes, accroc à la quéquette qui assure nos animations lubriques et reçoit sous sa tente, pour des jeux libidineux.Vous êtes sportifs ? Alors tentez de séduire Nadine, l’indécrottable fleur bleue un peu neuneu, qui n’a encore jamais vu la couleur d’une queue. Les amatrices de “con-vivialité”, seront comblées par Marco, le beauf hétéro, en marcel et en maillot. Au Camping du Dauphin vert, il y en a pour tous les trous. Au retour, le sourire aux lèvres et en glande forme, vous ne manquerez pas de vous dire : “Rectum Sweet Home”.

Bernadette_premier
Le co-fondateur des éditions Misma (avec son frère Estocafich), El don Guillermo propose une histoire des plus folles dans un camping paradisiaque où Bernadette, l’une des imminentes membres, donne du plaisir à tous les hommes qui se pressent pour que leur toile de tente se situe à côté de son emplacement. Au numéro 69, ils défilent pour son plus grand bonheur, lui racontant souvent au passage, leurs petites misères sentimentales et sexuelles. Sainte parmi les saintes, de son réveil au coucher du soleil, elle va et vient. En cette saison, sa nouvelle mission : que les femmes réussissent au mieux leur fellation et pour bien faire, c’est glace gratuite pour les jeunes filles en fleur. Le récit porno soft de l’auteur de Dame un beso est d’une belle force humoristique s’appuyant sur une galerie de personnages attachants et sur des situations cocasses.

Découvrez le blog de El don Guillermo, en cliquant ici.

  • Bernadette
  • Auteur : El don Guillermo
  • Editeur: Les requins marteaux, collection BD cul
  • Prix: 12€
  • Sortie: 15 novembre 2014

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Casedepart 4468 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines