Magazine Amérique latine

Fierté argentine après un demi-siècle de Misa Criolla [ici]

Publié le 13 décembre 2014 par Jyj9icx6

Fierté argentine après un demi-siècle de Misa Criolla [ici]

Le moment du Gloria.
Où un simple haut-parleur semble servir de peigne à mantille à la chanteuse Patricia Sosa
Jaime Torres se tient derrière elle en blanc, avec une flûte andine

Hier soir à l'heure de Rome, hier après-midi à l'heure de Buenos Aires (cet horaire avait été choisi pour permettre aux Américains de pouvoir s'associer à la fête), la Misa Criolla de Ariel Ramírez a retenti dans les murs de la basilique Saint Pierre, en présence du Pape François et avec l'un des premiers interprètes qui avaient créé l'œuvre en 1964, le musicien Jaime Torres, pas peu fier d'être là.
Cette messe en l'honneur de Notre Dame de Guadalupe était retransmise en direct par la télévision publique argentine, qui relayait les images émises par CTV (et toujours disponibles en vidéo à la demande, gracieusement sur le site Internet de l'Etat-Cité). TN, la télévision d'information continue fondée par le groupe Clarín et qui devrait y rester après la restructuration de cet empire, le faisait également.

Fierté argentine après un demi-siècle de Misa Criolla [ici]

Une capture d'écran de la télévision publique par le quotidien  La Mañana de Córdoba


Somptueuse interprétation et célébration pleine de ferveur, avec une homélie du Pape qui a souligné le rôle de la Vierge dans l'évangélisation du continent et l'originalité de la piété populaire dans le Nouveau Monde, pour laquelle il a rappelé le rôle joué par les peuples originaires (d'ailleurs, l'apparition dont il est fait mémoire le 12 décembre s'est adressé à un Indien, au début de la Conquête hispano-portugaise). Il a invité l'Amérique latine à inventer le monde du XXIe siècle en continuant à faire preuve d'imagination dans ses modèles de développement. Le texte devrait faire l'objet d'une publication intégrale dans L'Osservatore Romano qui paraîtra ce soir, si ce n'est déjà fait dans l'onglet Homélies du site du Vatican.

Fierté argentine après un demi-siècle de Misa Criolla [ici]

Une séance de répétition
Les Argentins, ne doutant de rien, affichaient leur drapeau national
Le drapeau a été prié d'aller se faire voir ailleurs pendant la messe.
C'est bon, on le sait, que le Vatican, c'est chez eux !


En attendant, vous pouvez aller faire un tour dans la presse argentine, cela vaut le clic de souris. Tout le monde est à l'unisson, malgré les divergences idéologiques...
Lire l'article de Página/12, qui regrette presque qu'on n'ait pas eu le droit d'applaudir (ils ne comprennent vraiment rien à la religion, dans cette rédaction, même le correspondant en Europe) lire l'article de Clarín, qui traite de l'événement dans sa rubrique Spectacles - extra shows (eux non plus, ils n'y comprennent pas grand-chose) lire l'article sur la Misa Criolla dans La Nación lire l'article de La Nación sur l'homélie du Pape lire l'article de La Prensa lire la dépêche de Télam sur la réaction de la ministre Teresa Parodi après la célébration lire la dépêche de Télam sur la messe avec en vidéo un petit extrait du Kyrie (sublime ! mais trop tôt interrompu par le montage). L'ensemble de la célébration a été mis en ligne par la Casa Rosada sur son canal Youtube ! (1h 46, tout de même) Et les quotidiens provinciaux consacrent aussi beaucoup d'espace à l'événement dans leurs colonnes. On peut aussi lire le communiqué du Vatican en espagnol où l'accent est mis sur la dimension spirituelle et mariale de la célébration et non sur le cocorico ciel et blanc.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jyj9icx6 2740 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte