Magazine Culture

La Sélection du Disquaire #1 – Sofa Records Shop

Publié le 12 décembre 2014 par Le Limonadier @LeLimonadier
Julios

La Sélection du Disquaire #1 – Sofa Records Shop

Julios
  •  12 décembre 2014
  •  Jazz | Soul | Funk, Non Classé
  •   J'aime   J'aime La Sélection du Disquaire #1 – Sofa Records Shop
    • fr 
sofarecordsgood1

Faut-il encore l’écrire ? Le vinyle est bel et bien en forme et sa disparition programmée n’est plus qu’un vilain cauchemar. Depuis plusieurs années, au cœur pourtant d’un marché exsangue saturé par le mp3, le microsillon a montré aux plus dubitatifs qu’il avait plus d’un tour dans son sac à dos. En témoigne l’engouement, confirmé chaque année, pour le « Disquaire Day », la version française du « Record Store Day » américain, la rencontre annuelle des amoureux du format. L’événement qui plus est, confirme qu’avec la multiplication des micro labels et le travail de réédition de disques introuvables, les petits disquaires, grands artisans de la survie du vinyle, retrouvent aujourd’hui leur place d’antan. Celle d’enseignes spécialisées et agréablement spécialistes…

Naturellement, le Limonadier a donc décidé d’aller à la rencontre de ces indépendants, histoire de leur demander comment les choses se passent dans les bacs: quels sont leurs coups de cœur ? Où sont leurs pépites ? Bienvenue dans la sélection du Disquaire !

Première étape: Sofa Records, disquaire indépendant implanté à Lyon depuis 14 ans, un vrai survivant de l’industrie du disque; Sofa Records, c’est un lieu fait pour les diggers dans l’âme. Passer le pas de la porte de la maison Sofa, c’est comme plonger dans un vortex, un genre de faille spatio-temporelle pour remonter le temps à travers le funk ghanéen, l’éthio-jazz ou le groove cambodgien. Avec une large sélection dédiée à la musique des pays d’Afrique, Sofa Records est un endroit à ne pas manquer. Les nouveautés sont sélectionnées au feeling, avec amour ! Et les disques d’occasion piochés avec soin. Bref un vrai travail de digger! Et un vrai bonheur pour les amateurs du genre.

Piero, le gérant sympathique du lieu, nous a gratifié de son excellent Top 5 du moment, à retrouver dans les bacs de Sofa :

Francis Bebey – Psychedelic Sanza (Born Bad Rec)

Réédition de onze classiques du musicien et poète camerounais Francis Bebey, les sonorités zen de cet album sont apportées grâce aux instruments traditionnels  comme la flûte pygmée, l’arc à bouche, la harpe, les percussions ou la sanza (un lamellophone à pouce), envoûtant !

Vaudou Game – Apiafo (Hot Casa)

Basé sur les authentiques chants vaudou du Togo et du Benin, le groupe originaire de Lyon signe un premier album servi par des rugissements de cuivres, des assauts rythmiques, des zébrées de claviers et des incantations vocales paraissant tout droit sortir d’un studio de Lagos de l’époque, un exemple avec certainement le single afro de l’année 2014 « Pas Contente » :

- 1970’s Algerian Folk And Pop (Sublime Frequencies)

A la fois nostalgique et manifeste de l’Algérie des années 70 de Boumédiène, l’excellent label américain Sublime Frequencies (qui avait déjà proposé une compilation sur les prémices du raï) propose avec cette compilation un mélange d’identité arabe et d’électricité, de cheveux longs et de tradition orientale.

Chansons de Russie (Le Saule)

Ce vynil est un objet obscure composé de chansons jamais enregistrées auparavant ni diffusées à l’intérieur de la Russie. La majorité sont chantées dans des langues locales, la mosaïque culturelle russe, trop souvent ignorée, est ici mise en lumière de la plus belle des façons.

Brazilian Disco Boogie Sounds (Favorite Recordings)

9 titres rares de 1978 à 1982 compilés par le digger ‘Um carioca em Paris’  Junior Santos  où se rencontrent des grands noms brésiliens comme Carlos Dafe ou Sandra Sa et des artistes plus obscurs mais tout aussi talentueux, la sélection est calibrée par le dancefloor comme l’atteste ce « Ripa Na Xulipa » dont  le refrain est très addictif ! On vous aura prévenu !

Bonus :

L’équipe du limonadier a également farfouillé dans les bacs de vinyles de la boutique et vous a sélectionné un petit morceau pour cloturer cet article. Voila donc « Moribiyassa » de Kaba Blon, également playlisté sur le coffret Nova Danse :

Le répertoire de Sofa Records est, comme vous avez pu le constater, très riche. On ne peut que vivement vous recommander de faire un tour sur place ou sur le site pour découvrir les nombreuses merveilles restées dans l’ombre, mais également toutes les nouveautés qui s’y cachent par-ci par-là.

En tout cas, on remercie Piero de nous avoir montré une partie de son trésor ! Longue vie à Sofa records !

La Sélection du Disquaire #1 – Sofa Records Shop
La Sélection du Disquaire #1 – Sofa Records Shop
Tags

soca, sofa records, Turkish, Vinyl, west indies


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Le Limonadier 23814 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines