Magazine Beaux Arts

Quelques boîtes pour raconter une vie

Publié le 18 décembre 2014 par Lifeproof @CcilLifeproof

               Capture d’écran 2014-12-18 à 18.52.51   
Des boîtes. Pas une, mais 612 au total. Que peuvent-elles contenir ? À quoi nous renvoient-elles ? Bien sûr, l’image de boîtes en carton entassées dans le grenier, et n’ayant comme seule activité que celle de prendre la poussière, nous vient immédiatement en tête. Pourtant, ces boîtes délaissées sont remplies de vies et de souvenirs, et ça Andy Warhol l’avait bien compris.

Durant une bonne partie de sa carrière (1974-1987), il a pris soin de rassembler de façon cohérente différents objets, journaux, magasines, affiches, photo ayant marqué sa vie d’artiste. Ces multiples éléments, Andy Warhol les a compacté dans 612 boîtes, dans 612 Time Capsules autrement dit. Une vraie mine d’or pour tous les passionnés de cette période qui a tant façonné la vision de l’art d’aujourd’hui. Cette véritable collection personnelle a alors permis de comprendre les véritable préoccupations et goûts de cet artiste incontournable.

                 

IMG_1386

Pour cette exposition, 8 des 612 Time Capsules ont été sélectionnées. Elles évoquent tantôt l’œuvre d’Andy Warhol, tantôt la vie à la Factory. L’espace se divise donc en huit parties, chacune présentant le contenu d’une boîte. Ses portraits, ses peintures, son cinéma, ses correspondances, ses collaborations, bref, tout l’étendu permettant de comprendre son œuvre est rendu visible. Chaque Time Capsules raconte une anecdote, une rencontre, pour qu’une fois assemblées, ces 8 Times Capsules finissent par produire l’histoire d’une vie, celle d’Andy Warhol, mais aussi l’Histoire de toute une époque. Car à travers tous ces témoignages se tissent différents intermédiaires ayant marqués l’Histoire de l’art, de John Coplans, en passant par Léo Castelli, ou encore Pontus Hulten. Artistes, galeristes, critiques, institutions, rendent compte, au travers de leurs échanges, de son rayonnement sur la scène artistique internationale.

Capture d’écran 2014-12-18 à 18.51.50

L’exposition se parcourt en musique mais pas n’importe laquelle !! Celle du groupe The Velvet Underground, découvert et produit par Andy Warhol. Chaque salle diffuse une des chansons faisant partie de l’album Song for Drella, composé par Lou Reed et John Cale en hommage à l’artiste suite à son décès en 1987. L’intégralité du concert est d’ailleurs projetée dans une salle spéciale. En plus de nous plonger dans l’ambiance de la Factory, ces chansons racontent aussi la vie de l’artiste, de ses débuts jusqu’à la fin. Lou Reed et John Cale prennent tour à tour la parole pour décrire qui était vraiment Andy Warhol à leurs yeux. À leur manière, ils redonnent ainsi vie à son œuvre et à sa personne.

                

Capture d’écran 2014-12-18 à 18.50.19

Cette exposition est différente de toute celles présentant le travail d’Andy Warhol. Elle est une formidable accumulation de la vie de l’artiste le plus célèbre de la moitié du XXème siècle. Elle permet surtout d’appréhender le développement des multiples activés et réseaux de relation de l’artiste. 

L'exposition est présentée au Musée d'Art Contemporain de Marseille jusqu'au 12 avril 2015

Infos pratiques :

Andy Warhol : Time Capsules 
5 décembre 2014 - 12 avril 2015 
Musée d'Art Contemporain [MAC] 
69 avenue d'Haïfa, 8e 
Renseignements au 04 91 25 01 07 
Ouverte du mardi au dimanche de 10h à 18h 
Fermée les lundis, les 25 et 26 décembre et le 1er janvier

Marine


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lifeproof 5971 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines