Magazine Culture

Les Grammy Awards 2015

Publié le 09 février 2015 par Urbansoul @urbansoulmag

Sam Smith est inévitablement le grand gagnant de l’édition 2015 des Grammy Awards. Ce dimanche 8 février, le jeune Britannique a été récompensé de quatre trophées, à savoir ceux de la Révélation de l’année, du Meilleur album pop vocal pour In The Lonely Hour ainsi que de l’Enregistrement et de la Chanson de l’année pour Stay With Me (Darkchild version). Bien à l’aise sur son trône d’Adele au masculin, il a, comme sa compatriote suite à ses six victoires en 2012, pris soin de remercier l’ex qui a inspiré ses premiers hits. « Merci à l’homme qui m’a brisé le cœur : cela m’a permis d’avoir quatre Grammy’s », a-t-il plaisanté sur scène.

Beyoncé est quant à elle repartie avec trois prix (Meilleure performance R&B et Meilleure chanson R&B pour Drunk in Love, Meilleur son surround pour Beyoncé) mais a vu filer devant son nez le gramophone doré tant convoité de l’Album de l’année, décerné à Beck pour son opus Morning Phase. Ses fidèles soldats ont bien évidemment crié au scandale sur la toile et autant j’ai adoré son album visuel éponyme, autant je trouve que c’est un bien vilain manque de respect de la part des détracteurs enrolés dans la BeyHive que de critiquer le travail d’un artiste qu’ils n’ont probablement jamais pris la peine d’écouter. Et puis surtout, je me demande pourquoi personne ne semble s’offusquer quand la Queen Bey interprète à la place de Ledisi, elle aussi nommée et présente, le titre Take My Hand, Precious Lord extrait de la BO Selma

Et en parlant de Selma (qui sortira dans les salles belges le 11 mars prochain pour les intéressés), je voudrais s’il vous plaît une standing ovation pour John Legend et Common qui avaient plus que jamais la classe sur la scène du Staples Center lors de leur prestation finale pour Glory.

Un gros coup de cœur également pour Usher qui a repris avec beaucoup de tact If It’s Magic, rejoint plus tard de son interprète original Stevie Wonder à l’harmonica. Je m’incline aussi face à Hozier et Annie Lennox, tandis que Pharrell Williams mérite tout de même une gommette pour sa performance cinématique agrémentée de la présence du grand compositeur de musique de films Hans Zimmer et du virtuose chinois Lang Lang.


Usher & Stevie Wonder If It’s Magic


Hozier & Annie Lennox Take Me To Church & I Put A Spell On You


Pharrell Williams, Hans Zimmer & Lang Lang Happy

Bien entendu, je ne pouvais pas vous laisser sans les vidéos de Kanye West en solo mais aussi accompagné de Rihanna et Paul McCartney (dont le micro semble avoir été coupé), de Jessie J en duo avec Tom Jones et d’Ariana Grande (même si je suis très loin d’aimer cette ballade).


Kanye West Only One


Rihanna, Kanye West & Paul McCartney FourFiveSeconds


Jessie J & Tom Jones You’ve Lost That Lovin’ Feelin


Ariana Grande Just A Little Bit Of Your Heart

Et avant de vous renvoyer vers la liste des gagnants, je vous laisse avec ce message très important de Prince :

Le palmarès (à retrouver dans son intégralité sur grammy.com) :

Enregistrement de l’année : Sam Smith Stay With Me (Darkchild Version)
Album de l’année : Beck Morning Phase
Chanson de l’année : Sam Smith Stay With Me (Darkchild Version)
Révélation de l’année : Sam Smith
Meilleure collaboration rap/chant : Eminem feat. Rihanna The Monster
Meilleure performance rap : Kendrick Lamar i
Meilleure performance R&B : Beyoncé feat. Jay Z Drunk in Love
Meilleure performance R&B traditionnel : Robert Glasper Experiment feat. Lalah Hathaway & Malcolm Jamal-Warner Jesus Children
Meilleure chanson R&B : Shawn Carter, Rasool Diaz, Noel Fisher, Jerome Harmon, Beyoncé Knowles, Timothy Mosely, Andre Eric Proctor & Brian Soko Drunk in Love (Beyoncé feat. Jay Z)
Meilleure chanson rap : K. Duckworth & C. Smith i (Kendrick Lamar)
Meilleur album R&B : Toni Braxton & Babyface Love, Marriage & Divorce
Meilleur album rap : Eminem The Marshall Matters LP2
Meilleur album urbain contemporain : Pharrell Williams G I R L 
Meilleur album reggae : Ziggy Marley Fly Rasta
Meilleure performance pop solo : Pharrell Williams Happy (live)
Meilleure performance pop en duo/groupe : A Great Big World & Christina Aguilera Say Something 
Meilleur album pop vocal : Sam Smith In The Lonely Hour
Meilleur clip : We Are From LA Happy (Pharrell Williams)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Urbansoul 6753 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines