Magazine Cinéma

C'est quoi ça ? Les histoires d'amour au cinéma ( mes préférées à moi )

Par Suzybishop @DLACDI

George Orwell raconte dans 1984, roman d'anticipation majeur, la création d'un monde totalitaire dirigé par le Parti, et Big Brother. Le Parti oeuvre donc à contrôler entièrement la population, et notamment les prolétaires, classe la plus misérable et acculturée victime de ce régime. Un section du ministère s'occupe de la culture, qui est la voie royale pour conditionner tout un peuple, et lui offre des "films juteux de sexualité ". Terrible coïncidence, quand je lis ces lignes hier soir, c'est-à-dire J-2 avant la sortie de l'extraordinaire, le merveilleux 50 Nuances de Grey . Il n'y pas un seul jour, et je dis bien un seul, où une info circule sur Allociné ( dont je pense sérieusement à me désabonner ) ou un post ou une affiche, ou je ne sais quoi. Il y'a un tel marketing que ce film me fait déjà vomir rien qu'à en entendre parler. La publicité monstrueuse de ce film et de ce bouquin ne signifie en rien que c'est une réussite. Il me semble que c'est souvent le contraire. Je suis loin d'être une puritaine. Mais appelons un chat un chat et je vais être aussi crue que le bouquin le veut. Ce n'est en rien de la littérature. Car oui, aligner des mots et raconter une histoire peut être fait pas n'importe qui, car il n'y a pas besoin d'un doctorat en littérature pour écrire un roman ou de la fiction. Le seul problème, c'est que ce bouquin n'est pas de la littérature. C'est juste une succession de mots qui se veulent choquant. C'est vain d'y chercher une qualité artistique.  Et le film ? Adapter un bouquin basé sur une fan-fiction de Twilight, j'ai vraiment besoin de vous faire un dessin pour savoir à quel point c'est médiocre ? Je vais m'attirer les foudres de certaines, mais j'aurais appris une chose pendant deux ans : parler des choses que j'ai en partie lu. Ce qui est hallucinant, c'est cet engouement pour cette " histoire d'amour " basée sur un rapport sado-masochisme. C'est curieux tout de même ce fantasme de la soumission d'une pauvre innocente par un BG fortuné et tordu. Chacun son fantasme mais il faut avouer que c'est quand même très moyen-âgeux. C'est donc ça, l'idéal de l'amour du 21ème  ? Un riche qui soumet une fille fraîchement rencontrée. So 19ème siècle. Ah, ça me ferait presque verser une larme, tellement c'est émouvant et touchant. C'est presque émouvant cette conception de l'amour, alors qu'on sait que jusqu'à maintenant, on a milité pour se défaire du rapport de soumission dans les familles. Oui mais le masochisme. C'est un thème comme un autre, ça m'embête pas plus que ça. Ce qui m'embête, c'est qu'on fasse passer ça pour l'histoire d'amour la plus romantique de tous les temps. M'enfin bon.  Et puis ce film, alors ? Un film pseudo-érotique façon Twilight pour toucher un public plus grand, j'ai l'impression que certains envisagent même d'y aller en famille. Donc non, ce bouquin n'a rien de sulfureux, c'est juste une banale histoire de soumission, c'est loin de l'érotisme, basé dans la suggestion, mais bien de la pornographie, dans l'exhibition explicite. Lisez voir un bouquin de Sade, et si vous aimez pas lire, il y'a toujours le grand méchant Lars Von Trier avec Nymphomaniac, que je n'ai toujours pas osé, parce que je suis pas encore totalement prête au cinéma de Von Trier, qui me met dans de sales états. Non, le vrai masochisme, c'est de se précipiter au cinéma demain, ou d'y aller pour la curiosité. 

Voilà, je me sens tellement mieux maintenant. Pardonnez moi chers lecteurs, mais ce genre de bêtises monumentales, c'est très peu pour moi. Ca doit être mon côté princesse. Non, ce n'est pas romantique d'aller voir ce film en amoureux. C'est pourquoi, en cette période de Saint-Valentin où le monde devient beau, gentil et mignon et que l'on aime passionnément sa moitié pour une soirée, j'ai envie de faire ma suggestion de films avec des histoires d'amour. Mais, comme je suis du genre pénible, j'ai une sainte horreur des comédies romantiques. Moi ce qui me plait, c'est les histoires d'amours avec des gens particuliers. Mais ça aussi, c'est mon côté princesse. 

Edward au Mains d'Argent de Tim Burton. 

C'est quoi ça ? Les histoires d'amour au cinéma ( mes préférées à moi )

Une double histoire d'amour. C'est pour moi l'histoire d'amour qui a tout changé dans ma vie et dans mon rapport au cinéma. Edward est une créature bizarre, amenée dans la réalité des années 50, qui inquiète et fascine pour avoir une paire de ciseaux à la place des mains. Il est différent physiquement. Mais il devient humain lorsqu'il tombe amoureux pour la première fois. Ce qui le rend différent, ce n'est pas seulement son physique, mais sa gentillesse et son innocence. Il essaye tant bien que mal de s'intégrer dans un monde qui le prend pour un monstre, là où il est paradoxalement le plus humain. Jusqu'à la scène de l'ange de glace, où tout bascule, qui révèle un amour impossible dans un monde de sauvage. Et c'est aussi une vraie histoire d'amour envers ce film. J'ai pris conscience en le regardant de ce qu'était le cinéma : un monde de rêve où tout semble possible et imaginable. Un monde où tout est tellement fictif que tout devient réel. Depuis ce film, j'ai connu un amour qui dure depuis longtemps, et que je ne cesse d'alimenter au quotidien : le cinéma. Ce film, j'ai envie de le montrer à tout le monde. Mais pour en revenir à l'amour, le film donne à voir quelque chose de tout bête : pourquoi s'arrêter à l'apparence ? Moi je l'aime profondément ce film. 

Moonrise Kingdom de Wes Anderson

C'est quoi ça ? Les histoires d'amour au cinéma ( mes préférées à moi )

Ce film, c'est le mien. J'ai un peu honte de le dire, mais j'ai l'impression qu'il a été fait pour moi. Deux enfants qui fuient le monde bien morne des adultes pour s'aimer. Sam est Orphelin, et Suzy est dépressive. Quand je disais que j'avais une obsession pour les histoires d'amour avec les gens bizarres, de préférence dépressifs. Ce que j'aime par dessus tout dans ce film, c'est son étrangeté. C'est peut-être ça le vrai amour, s'enfuir et s'installer sur une plage inconnue, avoir des pouvoirs magiques et se marier sur un coup de tête alors que tout le monde s'y oppose. Se lire des histoires magiques et croire encore en des choses même en étant déprimés. Parce que oui, ces gosses sont ce qu'ils sont, des gosses, mais sont bien plus matures que tout le reste de l'île et des adultes, et qu'ils feront tout pour rester ensemble. C'est pas pour rien que c'est mon film préféré de tout les temps.

L'Ecume des jours de Michel Gondry 

C'est quoi ça ? Les histoires d'amour au cinéma ( mes préférées à moi )

J'ai un amour inconditionnel envers le roman de Boris Vian, qui est de toutes façons mon préféré et de loin. Même si l'adaptation n'est pas parfaite, je l'aime beaucoup cette histoire. Parce qu'eux sont libres. Libres de tomber amoureux du jour au lendemain. Libres de vivre dans un monde particulièrement bizarre. Libres d'écouter la musique la plus libre, le jazz de Duke Ellington. Libres d'inventer, créer, vivre, libres de détruire, libres d'aimer passionnément un être atteignable, libres de vivre dans de la fiction, libres de croire, libres de tuer son couple, libres de mourir. Oui, le film est tragique, mais l'amour est sincère, même si bizarre. C'est triste, mais dans votre réalité, vous vous rendrez compte de ce vous avez vous, à ce moment là. C'est aussi prendre conscience quand il le faut qu'aimer quelqu'un, c'est pas si abstrait, mais c'est concret, physique, et lorsque l'écran s'éteindra, vous vous en rendez compte.. Le vrai amour est libre de tout, libre de ses choix, bons ou mauvais, on s'en fiche. C'est pour ça que le bouquin/film, celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom me dégoûte à ce point. Mais sachez que le livre de Vian se balade seul et abandonné dans les rues. Qui sait ? 

Eternal Sunshine of the Spotless Mind- Gondry encore 

C'est quoi ça ? Les histoires d'amour au cinéma ( mes préférées à moi )

Ah super le film romantique et joyeux quand on veut passer une soirée en amoureux, me réclameront ceux qui ont vu le film. Je crois sincèrement que oui. Vouloir effacer de sa mémoire la personne qu'on aime et avec qui on a passer une partie de sa vie, c'est une triste idée. C'est pour ça que le film est aussi tragique. Combien de fois j'ai pu lire ou entendre que des gens veulent effacer des instants de leur vie. C'est absurde. Encore plus absurde que ce film qui offre la possibilité de le faire médicalement. Sauf que parfois, on regrette, et heureusement. C'est l'histoire d'amour entre Joël, un peu timide et Clémentine, aussi extravagante que sa coupe de cheveux. Jusqu'au jour, où Clémentine ne reconnaît plus Joël et a oublié tout ce qu'il leur est arrivé. Les souvenirs sont tout ce qui lui reste, et ces souvenirs sont justement merveilleux. tellement merveilleux qu'ils rappellent pourquoi Joël aimait tant Clémentine. Il va tout faire pour essayer de les garder, de ne pas les effacer. L'amour, c'est pas un truc superficiel qu'on efface quand on a envie. Et vous me direz, ce film n'est pas si loin de l'effrayante réalité où les gens mettent des " hommes dans leur panier " et cherchent l'amour comme un paquet de farine dans un rayon. Ma métaphore est naze, mais aussi naze que la réalité qu'elle cache. Combien de personnes effacerait quelqu'un de leur mémoire si c'est possible ? Un paquet malheureusement. Parce qu'il y'a des choses qu'on ne doit pas, qu'on ne peut pas oublier. Les histoires d'amour, c'est aussi se créer des souvenirs, bons comme mauvais. Et les deux sont nécessaires pour vivre dans le présent. Peut-être bien que le véritable amour, c'est de se rencontrer à nouveau, et se redécouvrir, comme au début, faire semblant de ne plus se connaître pour se rappeller pourquoi on est ensemble. 

Her - Spike Jonze 

C'est quoi ça ? Les histoires d'amour au cinéma ( mes préférées à moi )

Une histoire d'amour entre un homme et son ordinateur. Une histoire d'amour qui fait réfléchir sur notre drôle de société, où une telle chose ne semble pas si absurde. Tomber amoureux d'une voix, si proche, si vraie d'une machine. Où l'on remplace les humains par un amour avec une machine. Mais pour combien de temps ? Dans un monde encore une fois où les gens tombent amoureux sans même se voir, se connaître, sans savoir si la personne existe. Une histoire d'amour tragique des temps modernes, pourtant si touchante et si vraie, d'un homme désespéré que plus personne n'aime. Un amour platonique d'une voix qui chercher par tous les moyens à se faire corps, à exister pour aimer pour de vrai. 

Only Lovers Left Alive - Jim Jarmusch 

C'est quoi ça ? Les histoires d'amour au cinéma ( mes préférées à moi )

C'est définitivement l'histoire d'amour la plus pure et la plus sincère que j'ai pu voir dans un film. Ce film, me rapelle des vers de William Blake dans Auguries of Innocence :

To See a World in a grain of sand, 

And a Heaven in a Wild Flower, 

Hold Infinity in the palm of you hand, 

And Eternity in an hour, 

Pourquoi ces vers ? Parce que ce film, c'est l'histoire de deux amoureux éternels, qui ont vu le monde se créer, prospérer et se détruire. Eux aussi, ils ne se ressemblent pas, mais parviennent à trouver l'équilibre parfait dans la contemplation du monde qui les entoure. Même si ce monde les désespère, chacun tente de remontrer l'autre. Ensemble ils cherchent la beauté du monde, cachée derrière les étoiles, derrières les rayures d'un vinyle, et dansent. L'amour pur et véritable de chercher, non pas à comprendre le monde, mais à le voir. C'est parce qu'ils sont différents, avec des passions admises comme antithétiques, la science et la littérature qu'ils trouvent l'équilibre entre les deux. Toucher, entendre et voir la beauté du monde, vivre des choses ensembles et créer, encore une fois, des souvenirs. Et vous savez quoi ? Le plus " romantique " avec ce film, c'est son après. C'est chercher à comprendre, pourquoi, comment. Parler sans s'arrêter toute la nuit et partager des choses. Au-delà de l'amour idéal de ce film, c'est celui qui nous ramène à la réalité qui est plus important, et qui est bien meilleur. Parce qu'on s'y retrouve, ou non. Qu'importe, tant qu'on a des choses à se dire. Les histoires d'amour au cinéma, c'est pas seulement celle d'un film, c'est celle qui fait prendre conscience de la beauté de la réalité. Nous y revoilà. 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Suzybishop 1291 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines