Magazine Culture

[Critique] Kingsman : un délire sur-mesure

Publié le 16 février 2015 par Linfotoutcourt

Il suffit de jeter un coup d'oeil à sa filmographie pour comprendre que Matthew Vaughn se nourrit de séries B pour en régurgiter des délires haut de gamme. Une technique poussée à son apogée avec ce Kingsman en passe de devenir culte.

À mi-chemin entre l'hommage et la parodie, ce film d'espionnage réutilise les clichés du genre pour mieux les transformer en séquences complètement barrées. Derrière son scénario faussement simpliste, le papa de Kick-Ass se déchaîne et pousse son idée jusqu'au bout sans jamais jouer la surdose. Les références pleuvent, l'action et l'humour aussi, pendant que le spectateur, lui, jubile.

Mais Kingsman propose avant tout un duo d'acteurs à la hauteur de ce gag maîtrisé. Colin Firth joue le parfait espion anglais amateur de castagne, nous offrant au passage la scène de carnage la plus marquante depuis Kill Bill. En face, Samuel L. Jackson nous prouve une nouvelle fois toute l'étendue de son talent dans un rôle barge et mémorable. Tout nous séduit dans ce Kingsman, de sorte qu'à la sortie de la salle on n'a qu'une envie : y retourner.

Kingsman sort le 18 février 2015


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Linfotoutcourt 85340 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine