Magazine Culture

Lu, vu, entendu

Par Alittlepieceof @Alittle_piece

curiosity

Lu

J’ai reçu cette BD jeunesse le week-end dernier sans m’y attendre. Un joli cadeau des Editions Bamboo.
Future reine d’Égypte, elle est l’égale de César et de Marc Antoine, et la dernière des pharaons. Cléopâtre a rayonné sur l’histoire du monde. Et comme on va le voir dans cette série, petite, elle avait déjà tout d’une grande !
Inclus : un dossier pédagogique sur l’enfance de Cléopâtre, rédigé par Virginie Joliton, doctorante en égyptologie.
C’est une très chouette BD qui plaira aux plus jeunes, c’est certain. ON y apprend pas mal de choses sans même s’en apercevoir et sous couvert de l’humour mutin de la petite Clé et de ses amis. Dans cette BD c’est une petite fille comme les autres, avec une grand soeur dont elle se moque allégrement, des copains, des copines, des dictées, des disputes.
A découvrir !

Lu, vu, entendu

A paraître aujourd’hui !

Vu

Lu, vu, entendu

Je l’avais raté lors de sa sortie en juin 2014. Désormais disponible en VOD, Résistance naturelle est un documentaire franco-italien sur le monde du vin naturel.  Mais pas que…
Le synopsis : Réunis sous le soleil de l’Italie, une poignée de vignerons et un directeur de Cinémathèque partagent leur passion du vin et du cinéma.
En quelques années, des agriculteurs libres ont transformé la conception du vin ainsi que son marché en produisant un vin dit « naturel ». Par goût de la liberté, de la transmission, de l’honnêteté artisanale et de la santé de la planète (et de ses habitants), ils sont entrés en résistance. Contre la tyrannie du marché et des gouvernements qui le servent.
Stefano Bellotti, le Pasolini des vignes (poète et rebelle !) dans le Piémont et Elena et Anna Pantaleoni, deux générations de femmes Émiliennes, ré-imaginent, souvent avec leur ironie, comment contester. Rejoins par Corrado Dottori dans les Marches et Giovanna Tiezzi en Toscane, ils partent tous à la recherche de la prochaine bataille.
Mais un engagement écologique envers la nature ne sert à rien s’il n’y a pas également une écologie de la culture.
Comme le vin, la transmission vitale et le rôle contestataire de la culture cinématographique sont menacés de disparition.
Dix ans après MONDOVINO, Jonathan Nossiter part à la rencontre en Italie de ses quelques résistants, de ces passeurs de vie.
Le résultat est assez décousu mais très intéressant. Nossiter suit ses protagonistes au fil de leur rencontres, de leurs balades et  les interrogent. Le spectateur assiste à ces rencontres et découvre combien ces « résistants » semblent lutter à contre courant.
Quelques extraits de vieux films viennent ponctuer ces dialogues
Les paysages sont superbes et donnent des envie de vacances, de soleil, de farniente.
Le discours lui est passionnant. Surtout celui de Stefano qui en connait un rayon.
Certes, ce documentaire n’a fait que nous convaincre un peu plus que le modèle agricole moderne faisait fausse route.
J’aurais aimé que le sujet soit un peu plus approfondi, nottament en ce qui concerne les circuits de distributions par lesquels passent ces vignerons à qui l’AOC leur est retiré parce que leur vin n’a pas la bonne couleur (oui, on hallucine !).
Le constat est là mais il s’achève un peu brusquement, sans réel conclusion. A chacun de le conclure comme il le souhaite.

Entendu

C’est au détour d’une émission de radio que j’ai entendu ce titre. Il m’a tout de suite plu. Interprétée par les Blaireaux, un groupe Lillois, ses paroles marrantes, son air enjoué me donnent le sourire. J’espère qu’à vous aussi.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Alittlepieceof 1996 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte