Magazine Cinéma

[Critique] NO GOOD DEED

Par Onrembobine @OnRembobinefr
[Critique] NO GOOD DEED

Titre original : No Good Deed

Note:

★
★
½
☆
☆

Origine : États-Unis
Réalisateur : Sam Miller
Distribution : Idris Elba, Taraji P. Henson, Leslie Bibb…
Genre : Thriller
Date de sortie : 11 mars 2015 (DTV)

Le Pitch :
Une jeune femme, seule chez elle avec ses deux enfants, reçoit la visite d’un mystérieux inconnu, qui lui demande de l’aide après avoir eu un accident de voiture non loin de là. Rapidement, ce dernier révèle ses véritables (et sombres) intentions…

La Critique :
Idris Elba est comme ça : il tourne beaucoup. Entre deux saisons de Luther, il emballe des blockbusters, des films plus intimistes, et des petites séries B. Très présent sur les écrans, il prend aussi un malin plaisir à alterner les rôles, histoire de ne pas rester cantonné à un seul genre, et de par sa seule présence, rend un projet attractif, d’une quelconque façon que ce soit.
Si il n’était pas au générique de No Good Deed, il y a fort à parier que le film ne serait même pas sorti chez nous, même si en l’occurrence, Idris Elba ou pas, c’est à une sortie en vidéo qu’il doit se contenter, à défaut d’une distribution en salle. Quand on sait que Sam Miller, le réalisateur, officia sur la série phare Luther (mais aussi sur Black Sails, Low Winter Sun, [MI-5]…), il n’y a qu’un pas que nous franchissons allègrement pour expliquer la présence d’Elba au générique de ce qui reste un gentil thriller hyper convenu.
Cela dit, No Good Deed n’est pas mauvais pour autant. Home invasion ancré dans une tradition hollywoodienne ancestrale, le long-métrage met en scène l’arrivée d’un salopard en apparence bien sous tous rapports, dans la vie un poil bordélique d’une femme restée seule à la maison avec ses enfants. C’est tout. Très modeste, le film de Sam Miller ne cherche même pas à aller plus loin et là est d’ailleurs certainement sa principale qualité, tant il a tout à fait conscience de sa condition.

No-Good-Deed-Idris-Elba

Il y a logiquement quelque chose de très rétro dans No Good Deed. Les plus cyniques pourront y voir ainsi une déclinaison vaguement luxueuse d’un épisode de Hollywood Nights, cette série policière qui, fut un temps, était diffusée le samedi soir sur TF1. Les autres pourront tout à fait se laisser happer par cette histoire simple mais efficace, soutenue par une mise en scène elle aussi très terre à terre, mais également tout à fait convenable, compte tenu du projet. Le film va du point A au point B en n’évitant aucun cliché et si les choses se terminent exactement où elles sont censées se terminer, l’ensemble fait le job pour lequel on l’a embauché. Sans flamboyance, mais sans démériter pour autant.
Du côté du casting, c’est bien sûr Idris Elba qui se fait le plus remarquer en incarnant un bad guy un peu taré et dangereux, avec une conviction qui force le respect compte tenu de la modestie du projet. Toujours très charismatique, l’acteur porte le film de bout en bout et, encore une fois, en constitue le principal intérêt. En face, dans le rôle de la victime, Taraji P. Henson, que l’on vu dans de nombreuses séries, dont Urgences, Les Experts, ou encore Boston Justice, tient aussi ses positions sans démériter. Idem pour Leslie Bibb, dont le personnage ne sert pas à grand chose, mais dont la seule présence ravira ceux qui ont remarqué son physique avantageux dans Iron Man, Entourage ou Nip/Tuck.

Téléfilm de luxe aux ambitions très limitées, No Good Deed ne méritait pas en effet une sortie en salle. Néanmoins, il devrait faire l’affaire pour un soir de semaine. En s’adressant aux nostalgiques de films comme Les Nuits avec mon Ennemi, il se contente de tenter de donner corps à un schéma préétabli hyper convenu, mais dont les ressorts peuvent encore faire leur petit effet. À condition bien sûr, d’accepter que rien ne viendra troubler l’ordre établi d’un genre généreux en petites productions anecdotiques de ce genre. On a vu pire mais bien évidemment, on a aussi vu largement mieux…

@ Gilles Rolland

No-Good-Deed
Crédits photos : Sony Pictures Releasing France

home invasion Leslie Bibb No Good Deed Sam Miller Taraji P. Henson thriller

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Gone Girl - Critique

    Gone Girl Critique

    A la vie à la mort, le mariage selon Fincher !Adapté du roman "Les Apparences" de Gillian Flynn, le maitre du thriller David ficher revient sur grand écran en... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE
  • Annabelle - Critique

    Annabelle Critique

    Annabelle Origins ?Un an après le succès mondial de « Conjuring », Warner nous offre un spin-off axé sur la poupée Annabelle qui se déroule un an avant le film... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Lou ! Journal infime - Critique

    Journal infime Critique

    Bref, on ne peut pas plaire à tout le monde !Réalisé par l'auteur lui-même, Lou ! Journal infime est l'adaptation cinématographique de la bande dessinée "Lou ! Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Papa Was Not a Rolling Stone - Critique

    Papa Rolling Stone Critique

    Une vision Rock'N'Roll de la cité des 4000 !Adapté à l'écran par l'auteure du roman paru en 2011, dans Papa Was Not a Rolling Stone, Sylvie Ohayon met en scène... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Ninja Turtles - Critique

    Ninja Turtles Critique

    Quatre tortues d'enfer dans les salles !Plus de vingt après, avec Ninja Turtles, les tortues ninja font leur retour sur grand écran pour un film en live... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Le Labyrinthe - Critique

    Labyrinthe Critique

    Lost in Cube !Adapté du roman "L'épreuve : Le labyrinthe", premier volume de la saga pour adolescent de James Dashner, The Maze Runner (de son titre original)... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE
  • White Bird - Critique

    White Bird Critique

    Tout n'est pas si blanc comme neige !White Bird est l'adaptation de Gregg Araki (Kaboom, Mysterious Skin...), du roman "Un oiseau blanc dans le blizzard" de... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


Onrembobine 56438 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines