Magazine Basketball

NBA Playoffs: à qui la faute? Le Show Time proche des finales!

Publié le 29 mai 2008 par Patrick

NBA Top 5 - mardi 27 mai


Le match Lakers-Spurs, suivi de Celtics-Pistons (et le superbe dunk de Garnett) dans la suite…

Los Angeles Lakers 93 - 91 San Antonio Spurs
Une chose est sûr: la NBA ne veut pas un nouveau referee-gate, après les scandales de cet été, liés aux paris d'un arbitre NBA sur des matches de la ligue américaine.
Pourtant, la désignation de Joey Crawford dans le groupe d'officiel pour siffler la rencontre avait quelque chose d'étonnant, quand ont se rappelle de l'affaire qui l'a opposé à Tim Duncan l'an passé Il avait alors éjecté le grand Tim d'un match en perdant visiblement son sang froid. Ca n'était pas son premier 'dérapage', et la NBA avait alors décidé de le suspendre.
Réintégré au sein de la ligue en début de saison, son expérience aidant, il arbitre également les playoffs. Sa nomination pour ce match à gros enjeu avait d'ailleurs fait couler un peu d'encre avant le match, mais ni la NBA, ni le staff de San Antonio n'a émis le moindre doute.
Et pourtant, des arbitres il fut beaucoup question dans cette rencontre. En première mi-temps tout d'abord, ou les Lakers semble jouer plutôt au dessus de San Antonio, mais sans arriver à creuser un véritable écart. Interrogé sur le pourquoi de cette impression largement partagée dans l'assistance, Phil Jackson, coach de L.A., répond avec une franchise peu coutumière (et souvent chère payée) en NBA: "Vous voulez que je sois honnête avec vous? C'est à cause des hommes aux sifflets! Ils envoient les Spurs sur la ligne [des lancers francs] et ça leur permet de rester dans la match."
Une manière de mettre la pression sur les référés? Possible. Mais en tout cas, aucune différence à noter dans la deuxième partie du match, où Kobe Bryant n'arrive à obtenir aucune faute (fait rarissime pour le MVP).
Mais à deux secondes de la fin et 93-91 pour les Lakers, Brent Barry, l'un des Meilleurs Spurs jusqu'alors, est tamponné par Derek Ficher avant de manquer son tir. C'était clairement une faute qui n'a pas été sifflé. Les deux lancers pour cette faute auraient pu permettre à San Antonio de revenir à égalité et espérer jouer les prolongations. Mais aucun sifflet n'a retenti (Joey Crawford était au plus près de l'action), et les Lakers mènent à présent 3-1 et sont ont pied en Finale.
Personnellement, si je suis convaincu que la NBA est bien contente de voir L.A. (presque) en finale, je ne pense pas que la sélection de Crawford pour ce match ait été dirigée dans ce sens. En fin de match en NBA, les arbitres ont toujours tendance à ne rien siffler, et ce match n'échappe pas à la règle. Les théoriciens du complot ont d'ailleurs vite été calmé par le fait que, sur l'action précédente, une autre erreur avait été commise (en faveur de San Antonio cette fois-ci): La dernière possession de balle aurait du revenir aux Lakers. Leur dernier shoot ayant touché l'arceau, l'horloge des 24 secondes aurait du revenir à zéro. Au lieu de ça, Bryant a été contraint de forcer un tir difficile (et manqué), qui a permi aux texans de récupérer le ballon à 2 secondes de la fin. Pour la suite que l'on sait…
Les réactions d'après match?
Elles montrent la grande classe des Spurs qui n'ont absolument pas voulu polémiquer sur l'action entre Fisher et Barry, préférant avancer que le gain de la rencontre s'est joué bien avant.
Côté Lakers, Phil Jackson estime qu'il aurait bien pu y avoir faute. Fisher lui-même estime qu'il y a bien eu contact, mais qu'il était certain qu'il n'y aurait pas de coup de sifflet.
La NBA s'est fendu le lendemain d'un communiqué annonçant qu'après visionnage des ralentis, il y avait effectivement faute de Fisher sur Barry, et qu'une erreur a été commise. Ce communiqué ne remet néanmoins pas en cause le résultat du match, mais au moins (pour une fois?), la NBA fait preuve d'une réelle transparence.
match 5, Los Angeles mène la série 3-1
(LAL) Kobe Bryant 28 pts 10 reb
(LAL) Pau Gasol 10 pts 10 reb 6 pd
(LAL) Ronny Turiaf 4 pts 0 reb 1 pd
(SA) Tim Duncan 29 pts 17 reb 3 ctr 3 int
(SA) Tony Parker 23 pts 9 pd
(SA) Brent Barry 23 pts 5 reb


NBA Top 5 - mercredi 28 mai

Detroit Pistons 102 - 106 Boston Celtics
match 5, Boston mène la série 3-2
Double mauvaise nouvelle pour Detroit. Ils sont menés 3-2, et comptent un nouveau blessé. Et pas n'importe qui… Richard Hamilton, leur meilleur élément dans ces playoffs 2008, s'est tordu le coude à 8 secondes de la fin en défendant sur Ray Allen. Autant dire que le ou les matches à venir s'annoncent compliqués.
Les Pistons sont restés dans l'aspiration de Boston, et ont peu à peu monté la pression en fin de match, jusqu'à revenir à un point des Celtics. Mais Ray Allen (un long tir à deux points puis deux lancers), et Kevin Garnett (aux lancers aussi) n'ont pas tremblés.
Boston pourra terminer la série lors du prochain match (à Detroit), où lors du game 7 (à Boston), mais ils feraient bien de se montrer plus fort au moment de conclure une rencontre. Cette fois-ci, Detroit a remonté son retard sur la fin sans jamais pouvoir passer devant, mais on verrait mal les Pistons laisser passer deux fois ce genre d'occasion…
(DET) Chauncey Billups 26 pts 5 reb 6 pd
(DET) Richard Hamilton 25 pts 6 pd
(DET) Rasheed Wallace 18 pts 3 ctr
(BOS) Kevin Garnett 33 pts 7 reb
(BOS) Kendrick Perkins 18 pts 16 reb
(BOS) Ray Allen 29 pts 5/6 à trois points


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Patrick 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines