Magazine Cinéma

Night Run "Run All Night"

Publié le 15 mars 2015 par Cinealain

Date de sortie 11 mars 2015

Run All Night


Réalisé par Jaume Collet-Serra


Avec Liam Neeson, Ed Harris, Joel Kinnaman,

Genesis Rodriguez, Vincent D'Onofrio, Common, Boyd Holbrook

Titre original Run All Night


Genre Thriller


Production Américaine

Night Run - Liam Neeson

Liam Neeson

Synopsis

À Brooklyn, Jimmy Conlon (Liam Neeson) est mafieux et tueur à gages ce qui lui valait autrefois le surnom de Fossoyeur

Mais c'était avant, quand son meilleur ami Shawn Maguire (Ed Harris) était le chef de la mafia.

Jimmy, qui a aujourd'hui 55 ans, reste d'une part hanté par ses crimes et d'autre part traqué par l’inspecteur de police John Harding (Vincent D'Onofrio) qui, depuis 30 ans, n'a jamais renoncé à l'appréhender.

Ces derniers temps, il semble que le whisky soit le seul réconfort de Jimmy.

Quand son fils qu'il connaît à peine, Mike (Joel Kinnaman), devient la cible d'un contrat, Jimmy doit faire un choix entre la famille du crime qui a été la sienne et la famille qu'il a abandonnée des années plus tôt.

Mike est menacé parce qu’il a été témoin, malgré lui, d’un meurtre commis par Danny (Boyd Holbrook), le fils instable de Maguire.

Tandis que Mike est en cavale, Jimmy décide alors de se relever pour affronter son ami, mais aussi ses vieux démons, dans une course contre la montre nocturne.

Alors qu'il n'est plus en sécurité nulle part, Jimmy ne dispose que d'une seule nuit pour résoudre son conflit de loyautés et s'amender enfin.

Night Run - Liam Neeson & Joel Kinnaman

Liam Neeson et Joel Kinnaman

Pour la troisième fois Jaume Collet-Serra fait tourner Liam Neeson.

Après Sans identité réalisé en 2011 où il dirigeait l'acteur face à Diane Kruger et Non-Stop en 2014, avec ses côtés l'éclatante Julianne Moore, Jaume Collet-Serra offre à Liam Neeson un nouveau compagnon de jeu prestigieux : Ed Harris, épatant comme toujours en vieux mafieux.

Dans ce thriller ténébreux, Liam Neeson, s'est hissé au rang de nouveau boss des films d'action à 60 ans et des poussières grâce à la saga Taken.

De son côté, Ed Harris plus rare dans ce genre cinématographique, apporte une dimension tragique à un face-à-face de vieux de la vieille contraints de se déchirer par amour paternel.

"Mon personnage est un vrai dur qui, comme celui de Liam Neeson, a réussi à éviter la prison et la mort. Ces deux hommes sont très proches et les destins de leurs fils sont inextricablement liés eux aussi. C'était intéressant de pouvoir explorer cette dimension avec Liam", précise Ed Harris.

Le comédien apporte une véritable humanité à son personnage de parrain entraîné comme malgré lui dans un engrenage sinistre. L'acteur devait mettre les bouchées doubles car il se produisait au théâtre pendant le tournage. "On a adapté le plan de travail pour lui, se souvient Jaume Collet-Serra, j'admire son endurance".
 
A 64 printemps, Ed Harris n'a rien perdu de son charisme, ni du côté menaçant qui faisait des merveilles dans le magnifique western Shérif Jackson réalisé en 2013
. Quand Harris annonce à son ancien ami qu'il va le tuer, le spectateur sent un frisson glacé lui parcourir l'échine et quand il massacre un homme de main à coups de couteau, on est ravi de ne pas faire partie de ses ennemis. "Ed est un acteur de légende, c'était extraordinaire de tourner ces scènes intenses avec lui", affirme Liam Neeson.

La force de ce comédien formidable se communique à cette histoire d'hommes menée pied au plancher.

"Ed Harris et moi-même sommes tous deux parents" explique Liam Neeson à notre correspondant à Hollywood. "Nous respirons et vivons en tant que pères bien évidemment. Donc cela se ressent dans notre jeu d'acteur."

Joel Kinnaman, le "fils" de Liam Neeson dans le film raconte : "Mon personnage est forcé de faire équipe avec son père pour qui il a tellement de ressentiment. Et dans le film, on voit également les conséquences négatives de grandir avec un tel père."

"J'adore vraiment Liam, c'est un homme très généreux et aimable" confie le jeune acteur, vu dans la série The Killing."Tout le monde sur le tournage le respectait et il est sympathique avec tous. Il est aussi très drôle (...) C'était vraiment un tournage très sympa".

Extrait d'interview relevé sur www.programme-tv.net

Night Run

Joel Kinnaman

Mon opinion

À quelques différences près, la réalisation nerveuse de Jaume Collet-Serra, le scénario signé par Brad Ingelsby, n'apportent rien de très nouveau dans le genre. Courses poursuites, et meurtres en série, avec toute la violence qui va avec. À noter la photographie de Martin Ruhe, remarquable de bout en bout.

La surprise réside essentiellement dans la relation entre les deux principaux protagonistes, Liam Neeson et Ed Harris.

Liam Neeson, une fois encore, comblera les passionnés du genre dans un répertoire qu'il connaît par cœur. Toujours le même et au risque de lasser, les coups de révolver à répétition font mouche à chaque coup. Rien de nouveau. Je reconnais qu'il impressionne par la froideur de son regard ou les très nombreuses cascades particulièrement réussies dans lesquelles il excelle.

Ed Harris, en revanche, est assez étonnant dans ce rôle plus nuancé et inattendu de parrain fatigué et définitivement meurtri dans sa chair.

Au niveau du casting la vraie révélation vient de Joel Kinnaman. Le fils de Liam Neeson dans le film. Dans certains passages il laisse passer une belle émotion avec, entre autres, des face à face avec son père, pratiquement un inconnu, ou d'autres avec sa femme et enfants.

Rien d'inoubliable, mais au final film qui devrait satisfaire les amateurs, très nombreux dans la salle.

Night Run

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cinealain 73 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines