Magazine Culture

Fyfe – Control LP

Publié le 16 mars 2015 par Le Limonadier @LeLimonadier

Nous sommes en l’an 2015 de notre ère, l’heure est au changement, à la prise de contrôle. Le jeune anglais Fyfe nous l’illustre parfaitement en se libérant d’un label oppressant pour prendre son envol musical. En résultent onze douceurs qui apaisent nos oreilles tourmentées.

Paul Dixon est né à Londres à l’aube de la décennie qui a fait émerger le R’n’B et l’électro dans la sphère de la culture pop. Néanmoins, le britannique eut une éducation principalement classique, il jouera du piano, du violon ou de la trompette entouré de musiciens chevronnés avant de découvrir la face rebelle de la pop sous l’éclairage de son grand frère. Alors étudiant, il plaque tout pour signer chez Mercury Records (rébellion quand tu nous tiens) et entre dans le game de la pop sous le nom de David’s Lyre (référence au biblique King David et ses compétences à la lyre).

Il y fera l’expérience de la frustration artistique, ce décalage entre la vision d’un talent et la profitabilité d’une maison de disque. En effet, l’aventure mercurienne s’arrêtera avant même l’enregistrement de l’album. De cette frustration naîtra le projet Fyfe, désigné comme l’expression de la liberté et de la simplicité par la maison Believe, qui le signe pour la production de son premier album Control. Ce premier LP dévoile une part sensuelle de la pop alternative, regorgeant d’électro charmante, d’influences classiques et de beats Hip-Hop.

Avant de proposer la dégustation de sa délicieuse pop, Fyfe aura émoustillé la blogosphère de ses titres audacieux, à commencer par « Solace », outrageusement efficace, qui deviendra numéro un sur HypeMachine. Il distillera de la sorte plusieurs morceaux (« Conversations », « Lies » et « St Tropez ») avant de sortir l’album Control le 9 mars dernier. Fyfe assure ainsi la prospérité des chanteurs à la voix d’or en continuant de creuser un sillon attaqué au tractopelle par des James Blake ou autres Ben Khan.

« For You », dévoilé il y a quelques temps pour compenser l’attente, est une véritable perle de soul futuriste dont l’écriture clairvoyante témoigne de l’émotion palpable dans l’album et de l’omniprésente mélancolie des peines sentimentales de Dixon.

Avec « Keep it together », Fyfe s’ouvre les portes de la programmation Nova et touche un public encore plus hype. Ce titre tubesque dépoussière le R’n’B, réinvente la trap, enchante la pop et honore le lyrisme.

Le britannique traversera la manche pour se produire le 8 avril au Point Éphémère (le lien de l’événement c’est ici), et continuera sa tournée en passant par Dijon, Lille et Bourges le même mois.

Fyfe – Control LP
Tags

Ben Khan, classique, control, david's lyre, fyfe, Hip-Hop, James Blake, LP, paul dixon, Pop, Soul, uk


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Le Limonadier 23814 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines